Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'AP-HP voit une "stabilisation", appelle à ne rien "relâcher"

reuters.com  |   |  240  mots
L'ap-hp voit une stabilisation, appelle a ne rien relacher[reuters.com]
(Crédits : Gonzalo Fuentes)

PARIS (Reuters) - Le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Martin Hirsch a évoqué lundi une "stabilisation" de la situation dans l'épidémie de coronavirus "après une semaine éprouvante" tout en exhortant à ne "rien relâcher" et à continuer de respecter le confinement.

"On pourrait qualifier la situation comme une certaine stabilisation après une semaine qui a été terriblement éprouvante", a-t-il déclaré sur France inter.

En Ile-de-France, "il y a quatre jours on pouvait avoir 300 patients qui rentraient en réanimation, hier c'était plutôt 150. Hier on comptait 81 patients en plus alors qu'il y a quelques jours on en comptait 200, 230 en plus par jour".

L'impact du confinement, entré en vigueur le 17 mars pour tenter de contenir l'épidémie de coronavirus, a été "majeur", a-t-il poursuivi, appelant à ne rien "relâcher". "Si on voit les choses se stabiliser, c'est parce que le confinement a été mis en place, qu'il a été très majoritairement respecté".

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé fourni dimanche soir, le nombre de décès en milieu hospitalier a de nouveau baissé entre samedi et dimanche, avec un bilan total de 5.889 décès.

Ce bilan s'élève à 8.078 en prenant en compte les chiffres encore partiels portant sur les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et autres établissements médio-sociaux.

(Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot)

`