Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Espagne rouvre ses plages dans l'attente du retour des touristes

reuters.com  |   |  334  mots
L'espagne rouvre ses plages dans l'attente du retour des touristes[reuters.com]
(Crédits : Borja Suarez)

MADRID (Reuters) - La quasi-intégralité des plages espagnoles ont été rendues au public ce lundi tandis que le gouvernement poursuivait ses initiatives pour faire revenir les touristes étrangers dès cet été et relancer une industrie à l'arrêt depuis l'instauration du confinement.

A Bilbao, capitale du Pays basque espagnol, c'est le musée Guggenheim qui a rouvert, devançant ainsi les autres grands établissements culturels du royaume, qu'il s'agisse du Prado, du musée de la Reine Sofia ou du musée Thyssen-Bornemisza qui pourront à nouveau accueillir du public samedi.

Pour attirer les visiteurs internationaux dès le mois de juillet, le gouvernement a promis d'offrir aux touristes les garanties sanitaires les plus étendues afin de les rassurer, l'Espagne ayant été particulièrement touchée par l'épidémie de coronavirus.

"Il ne s'agit pas d'être les premiers à rouvrir, mais de le faire tout en sauvegardant la santé des résidents ainsi que des visiteurs ", a déclaré à Telecinco TV Reyes Maroto, la ministre de l'Industrie et du Tourisme.

Bien que la plupart des Espagnols ne puissent pas encore circuler librement dans le pays, le ministre des Transports, Jose Luis Abalos, a laissé entendre que des déplacements pourraient être autorisés entre les régions espagnoles qui se trouvent au degré le plus avancé du plan d'assouplissement.

Il a également évoqué la possibilité d'accepter la venue de touristes étrangers, dont les Français, dans les îles Canaries et Baléares en amont de la réouverture au tourisme international, prévue en juillet.

L'Espagne, deuxième destination la plus prisée du monde derrière la France, entamera des discussions sur les plans d'ouverture du tourisme avec les autres membres de l'espace Schengen, ainsi qu'avec d'autres pays.

Le sort des visiteurs américains et britanniques, qui constituent une part importante du contingent de touristes qui se rendent chaque année en Espagne, n'a pas encore été tranché.

(Inti Landauro et Emma Pinedo à Madrid, Jon Nazca à Malaga; version française Flora Gomez)