Téléchargez
notre application
Ouvrir

La justice britannique refuse le retour en Grande-Bretagne d'une jeune femme ayant rejoint l'EI

reuters.com  |   |  242  mots
La justice britannique refuse le retour en grande-bretagne d'une jeune femme ayant rejoint l'ei[reuters.com]
(Crédits : Toby Melville)

par Michael Holden

LONDON (Reuters) - La Cour suprême britannique a rejeté vendredi le recours d'une jeune femme née en Grande-Bretagne et privée de citoyenneté britannique après avoir rejoint les rangs du groupe Etat islamique en Syrie, qui réclamait le droit de revenir au Royaume-Uni pour contester la décision des autorités.

Le tribunal a estimé que Shamima Begum, qui a 21 ans, représentait un risque pour la sécurité du pays.

Elle avait rejoint l'EI en 2015, à l'âge de 15 ans, avec deux camarades de lycée et épousé un combattant de l'organisation djihadiste.

Shamima Begum est actuellement détenue dans un camp en Syrie. Le gouvernement britannique l'a déchue de sa nationalité en 2019 pour des raisons de sécurité nationale mais la Cour d'appel avait estimé l'an dernier qu'elle ne pourrait contester cette décision qu'à la condition d'être autorisée à rentrer en Grande-Bretagne.

La Cour suprême a au contraire estimé que Shamima Begum pourrait toujours faire appel de la décision, mais pas sur le sol britannique.

Le Premier ministre Boris Johnson s'est félicité de cette décision. "Comme nous l'avons déjà dit, la priorité du gouvernement est de préserver notre sécurité nationale et les décisions de priver des individus de leur citoyenneté ne sont pas prises à la légère", a-t-il dit.

(Michael Holden; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)