Téléchargez
notre application
Ouvrir

Pékin condamne le passage de navires US et canadien dans le détroit de Taïwan

reuters.com  |   |  325  mots
Des navires de guerre us et canadien ont traverse le detroit de taiwan[reuters.com]
(Crédits : Us Navy)

PEKIN/TAIPEI (Reuters) - L'armée chinoise a condamné dimanche les Etats-Unis et le Canada qui ont envoyé en fin de semaine des navires de guerre dans le détroit de Taïwan, estimant que ces initiatives représentaient une menace pour la paix et la stabilité dans la région.

La Chine considère l'Etat insulaire de Taïwan, démocratiquement gouverné, comme son propre territoire et a organisé à plusieurs reprises des missions de son armée de l'air dans la zone d'identification de défense aérienne (ADIZ) de Taïwan, provoquant la colère de Taipei.

La Chine a envoyé environ 150 avions dans cette zone sur une période de quatre jours à partir du 1er octobre.

L'armée américaine a déclaré que le destroyer à missiles guidés USS Dewey a traversé jeudi et vendredi le détroit, en compagnie de la frégate canadienne HMCS Winnipeg.

"Le passage du Dewey et du Winnipeg dans le détroit de Taïwan témoigne de l'engagement des États-Unis et de leurs alliés et partenaires en faveur d'un Indo-Pacifique libre et ouvert", est-il écrit dans un communiqué.

L'armée chinoise a indiqué que ses forces surveillaient les navires et "montaient la garde" tout au long de leur passage.

"Les États-Unis et le Canada se sont concertés pour provoquer et susciter des troubles... compromettant gravement la paix et la stabilité du détroit de Taïwan", a déclaré l'armée.

"Taïwan fait partie du territoire chinois"

Les navires de la marine américaine traversent le détroit environ une fois par mois, à la grande colère de Pékin, qui a accusé Washington d'attiser les tensions dans la région.

Les alliés des États-Unis envoient aussi occasionnellement des navires dans le détroit, dont un navire de guerre britannique le mois dernier.

(Reportage Ryan Woo à Pékin, Ben Blanchard à Taipei et Idrees Ali à Washington, version française Matthieu Protard)