Téléchargez
notre application
Ouvrir

Explosion de Beyrouth : L'ex-Premier ministre Diab lance un recours, son audition annulée, disent des sources

reuters.com  |   |  265  mots
Explosion de beyrouth: l'ex-premier ministre diab lance un recours, son audition annulee, disent des sources[reuters.com]
(Crédits : Aziz Taher)

BEYROUTH (Reuters) - Le juge libanais chargé de l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth en août 2020, Tarek Bitar, a annulé jeudi l'interrogatoire prévu de l'ancien Premier ministre Hassan Diab après que ce dernier a déposé une plainte contre les poursuites le visant, a-t-on appris auprès d'une source judiciaire.

Les défenseurs de Hassan Diab, Premier ministre démissionnaire qui assurait l'intérim au moment de l'explosion, ont déposé ce recours mercredi.

Cette procédure, qui repose sur l'argument que Tarek Bitar n'a pas le pouvoir d'interroger l'ancien Premier ministre, a été officiellement notifiée au juge, entraînant l'annulation automatique de la convocation de Hassan Diab, a expliqué cette source.

"Cette suspension ne concerne que les auditions de Hassan Diab dans ce dossier" et pas celles d'autres responsables susceptibles d'être convoqués dans ce dossier, a ajouté la source.

Le juge Tarek Bitar a tenté d'interroger de nombreux responsables politiques depuis le mois de juillet, mais il se heurte à de nombreux obstacles dans son enquête.

Parlementaires et membres du gouvernement ont presque tous évité d'être interrogés, notamment en lançant des procédures judiciaires mettant en cause son impartialité ou sa légitimité.

Face à ces résistances, Tarek Bitar a déjà émis des mandats d'amener à l'encontre de certains responsables.

Hassan Diab a déjà refusé de se présenter à au moins deux auditions qui avaient été programmées par le juge Tarek Bitar.

(Reportage Maha El Dahan, rédigé par Yasmin Hussein, version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)