Téléchargez
notre application
Ouvrir

Tennis/Peng Shuai : La WTA suspend ses tournois en Chine

reuters.com  |   |  449  mots
Tennis/peng shuai: la wta suspend ses tournois en chine[reuters.com]
(Crédits : Kim Hong-Ji)

par Frank Pingue

(Reuters) - La WTA, l'association mondiale du tennis professionnel féminin, a annoncé mercredi avoir décidé de suspendre ses tournois en Chine en raison de son inquiétude pour la sécurité de la joueuse chinoise Peng Shuai, ancienne numéro une mondiale en double.

Cette décision pourrait représenter pour la WTA, basée aux Etats-Unis, un manque à gagner estimé à plusieurs centaines de millions de dollars de droits télévisés et partenariats. Elle intervient alors que la capitale chinoise Pékin sera en février l'hôte des Jeux olympiques d'hiver.

Le sort de Peng Shuai, âgée de 35 ans, est devenu une affaire internationale après qu'elle a publié début novembre sur les réseaux sociaux un message dans lequel elle accusait d'agression sexuelle l'ancien vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli.

Dans un communiqué, le directeur général de la WTA, Steve Simon, a déclaré qu'il était impossible de "demander à nos athlètes de concourir là-bas alors que Peng Shuai n'est pas autorisée à communiquer librement et semble avoir été mise sous pression pour revenir sur ses accusations d'agression sexuelle".

"Etant donné la situation, je suis aussi grandement préoccupé par les risques auxquels feraient face toutes nos joueuses et tout notre personnel si nous organisions des événements en Chine en 2022", a-t-il ajouté.

Réapparue en public le 21 novembre comme spectatrice d'un tournoi de tennis à Pékin, Peng Shuai a assuré être en sécurité et en bonne santé lorsqu'elle s'est alors entretenue par visioconférence avec le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach.

Steve Simon a toutefois déclaré ne pas être convaincu que tout allait bien pour Peng Shuai.

"Bien que nous sachions désormais où elle se trouve, j'ai de sérieux doutes sur le fait qu'elle est libre, en sécurité et pas soumise à la censure, la coercition et l'intimidation", a dit le patron de la WTA, qui a indiqué que la décision de suspendre les tournois en Chine avait été approuvée par l'ensemble du conseil des directeurs de la WTA.

"Nous répétons notre appel pour une enquête complète et transparente sur les accusations d'agression sexuelle formulées par Peng".

La WTA a opéré une expansion en Chine en 2008, en amont des Jeux olympiques d'été à Pékin cette année-là.

Deux tournois avaient été organisés en Chine en 2008, un nombre porté à neuf en 2019.

La ville de Shenzhen a conclu en 2018 un accord pour organiser pendant dix ans le traditionnel tournoi de fin d'année regroupant les meilleures joueuses de la WTA.

(Reportage Franck Pingue à Toronto; version française Jean Terzian)