Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Banque mondiale favorable à l'utilisation de 280 millions de dollars de fonds gelés pour venir en aide à l'Afghanistan

reuters.com  |   |  340  mots
La banque mondiale favorable a l'utilisation de 280 millions de dollars de fonds geles pour venir en aide a l'afghanistan[reuters.com]
(Crédits : Ali Khara)

par Arshad Mohammed et Andrea Shalal

WASHINGTON (Reuters) - Le conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé le transfert de 280 millions de dollars (247 millions d'euros) de fonds gelés à deux organismes d'aide pour permettre à l'Afghanistan de faire face à une crise humanitaire grandissante, ont déclaré mercredi deux sources au fait de la question.

Les 31 donateurs du Fonds fiduciaire pour la reconstruction de l'Afghanistan (ARTF), administré par la Banque mondiale, doivent approuver le transfert avant que les fonds puissent être versés au Programme alimentaire mondial (PAM) et au Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), ont indiqué les sources, précisant que les donateurs devaient se réunir vendredi.

Le conseil d'administration de la Banque mondiale s'est réuni de manière informelle mardi pour discuter du transfert d'un maximum de 500 millions de dollars de l'ARTF aux agences d'aide humanitaire, ont déclaré à Reuters des personnes au fait du dossier.

Les Afghans sont confrontés à l'effondrement de leur économie, à un hiver de pénurie alimentaire et à une pauvreté croissante, trois mois après la prise de pouvoir des taliban et le retrait américain après 20 ans de guerre.

Les experts afghans ont déclaré que le versement d'une aide serait utile, mais que des questions demeurent, notamment celle de savoir comment faire parvenir les fonds en Afghanistan sans exposer les institutions financières concernées aux sanctions américaines.

Bien que le Trésor américain ait fourni des lettres d'intention garantissant aux banques qu'elles pouvaient traiter les transactions humanitaires, la crainte des sanctions américaines continue d'empêcher l'acheminement de fournitures de base comme la nourriture ou les médicaments.

Toute décision concernant le versement des fonds de l'ARTF nécessite l'approbation de tous ses donateurs, dont les Etats-Unis, qui en sont le principal.

La Maison Blanche et le département américain du Trésor n'ont pas immédiatement fait de commentaire sur l'approbation par le conseil d'administration de la Banque mondiale du transfert des fonds au PAM et à l'Unicef.

(version française Camille Raynaud)