Téléchargez
notre application
Ouvrir

Blinken à Berlin pour évoquer le dossier ukrainien avec les alliés européens des USA

reuters.com  |   |  518  mots
Blinken a berlin pour evoquer le dossier ukrainien avec les allies europeens des usa[reuters.com]
(Crédits : Pool)

par Simon Lewis

BERLIN (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken est arrivé jeudi à Berlin pour discuter avec les alliés européens de Washington des efforts diplomatiques visant à désamorcer les tensions avec Moscou au sujet de la crise ukrainienne.

Le chef de la diplomatie américaine doit s'entretenir dans la matinée avec les ministres des Affaires étrangères Annalena Baerbock (Allemagne), Jean-Yves Le Drian (France) et Elizabeth Truss (Royaume-Uni), à la veille d'une rencontre à Genève avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

Selon un haut responsable du département d'Etat américain, lors de cette visite dans la capitale allemande, Antony Blinken doit également prononcer un discours consacré à la crise ukrainienne.

Destiné tant aux citoyens qu'aux responsables européens, ce discours devrait insister sur les enjeux de cette crise pour l'Europe, en la présentant comme un tournant décisif pour un ordre international fondé sur les règles du droit, a expliqué cette source.

Il s'agira également pour Antony Blinken de s'interroger sur les limites éventuelles de la volonté de Moscou de reconstituer l'empire soviétique, tout en assurant que Washington persiste à croire qu'une solution diplomatique est possible.

Antony Blinken a déjà déclaré mercredi lors d'une visite à Kiev que la concentration de soldats russes à la frontière ukrainienne fournissait à Vladimir Poutine la latitude d'ordonner une attaque contre l'Ukraine à "très courte échéance" tout en assurant que les Etats-Unis allaient poursuivre aussi longtemps que possible dans la voie diplomatique, en dépit de doutes sur les demandes véritables de Moscou.

Le président des Etats-Unis Joe Biden a quant à lui déclaré mercredi lors d'une conférence de presse à la Maison blanche que l'entrée de troupes russes sur le territoire ukrainien ne resterait pas sans réponse de la part de Washington et ses alliés.

De son côté, la Russie explique qu'elle attend toujours une réponse écrite de la part des Etats-Unis au sujet des garanties sécuritaires qu'il exige de la part des Occidentaux.

La Russie, qui a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014 et soutient depuis des séparatistes qui combattent l'armée ukrainienne dans la région orientale du Donbass, a démenti toute intention de mener une nouvelle offensive en Ukraine.

Elle se juge cependant menacée par les liens qui se renforcent entre Kiev et l'Occident et compte empêcher l'Ukraine d'adhérer à l'Otan.

Pour un analyste spécialiste de la politique étrangère russe, ces différentes déclarations illustrent le fossé persistant entre Washington et Moscou avant la rencontre Blinken-Lavrov de vendredi, qu'il décrit comme "le dernier arrêt avant le déraillage du train".

Le déploiement ces derniers mois de dizaines de milliers de soldats russes à la frontière ukrainienne est à l'origine de tensions croissantes entre l'Occident et Moscou et les réunions de la semaine dernière entre les deux parties n'ont pas permis de progresser vers une sortie de crise pour l'instant.

(Reportage Simon Lewis, rédigé par Paul Carrel ; version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

3 mn