Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : La Chine lèvera dimanche certaines restrictions à Pékin

reuters.com  |   |  297  mots
Coronavirus: la chine levera dimanche certaines restrictions a pekin[reuters.com]
(Crédits : Carlos Garcia Rawlins)

SHANGHAI (Reuters) - La Chine va assouplir à partir de dimanche les restrictions sanitaires liées au COVID-19 dans certains secteurs de Pékin jugés à faible risque, et Shanghai s'apprêtait elle aussi à retrouver progressivement une vie normale, ont annoncé samedi les autorités.

Dans les districts pékinois de Fangshan et Shunyi, le télétravail ne sera ne plus obligatoire, ont-elles précisé lors d'une conférence de presse.

Les transports en commun (bus, métros et taxis) fonctionneront à nouveau normalement dans trois districts et les centres commerciaux seront autorisés à rouvrir dans certaines zones.

Le retour à la normale pour certaines entreprises est en revanche encore retardé, notamment en ce qui concerne les cours particuliers, les cybercafés et les bars karaoké, ont ajouté les autorités.

Pékin a fait état de 1.716 contaminations par le virus SARS-CoV-2 responsable du COVID-19 entre le 22 avril et samedi après-midi.

Shanghai s'apprête pour sa part à sortir mercredi du confinement instauré il y a deux mois, dans le sillage de l'assouplissement de certaines restrictions annoncé la semaine dernière.

Des personnes ont été autorisées à sortir de chez elles et des entreprises ont pu rouvrir, même si la plupart des habitants restent chez eux et si les magasins se contentent de procéder à des livraisons.

Les responsables de la mégalopole ont appelé à la vigilance, même si la grande majorité de ses 25 millions d'habitants vivent dans des zones de "prévention" où le risque est faible.

"Portez des masques en public, pas de rassemblement et respectez la distanciation sociale", a déclaré Zhao Dandan, directeur adjoint de la Commission municipale de la santé de Shanghai, lors de sa conférence de presse quotidienne.

(Reportage bureau de Shanghai; version française Claude Chendjou et Elizabeth Pineau)

1 mn