Téléchargez
notre application
Ouvrir

Nouvelles perturbations à Roissy, préavis de grève déposé du 8/07 au 10/07

reuters.com  |   |  478  mots
Nouvelles perturbations a roissy, preavis de greve depose du 8/07 au 10/07[reuters.com]
(Crédits : Sarah Meyssonnier)

PARIS (Reuters) - Le mouvement de grève des personnels des aéroports s'est poursuivi samedi, entraînant l'annulation de nombreux vols à l'aéroport Roissy-Paris-Charles de Gaulle et perturbant les départs de nombreux voyageurs.

Les salariés du groupe ADP (ex-aéroport de Paris) ont refusé vendredi les propositions de leur direction d'augmenter les salaires de 4% en contrepartie de la levée du préavis de grève qui couvrait la période du 30 juin au 3 juillet.

Ils réclament des augmentations de salaire générales de 6% et la suppression des mesures mises en place pendant la crise sanitaire qui amputaient les salaires d'une partie des salariés de 5% par an sur trois ans, selon la CGT.

Les organisations syndicales ont déposé un nouveau préavis de grève sur la période du 8 au 10 juillet.

"La majorité des salariés jugent les propositions insuffisantes. Ils n'ont plus confiance dans la direction et n'acceptent pas le chantage du : 'c'est ça ou rien'", a dit à Reuters Daniel Bertone, délégué CGT.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) avait demandé aux compagnies aériennes opérant à l'aéroport Roissy-Paris-Charles de Gaulle de supprimer un vol sur cinq, samedi entre 07h00 et 14h00, au troisième jour de la grève. La veille, un vol sur six a été supprimé sur le même créneau horaire.

Air France assure samedi l'intégralité de ses vols long-courriers et 90% de ses vols court et moyen-courriers, selon la direction.

Aucune annulation de vols n'est en revanche à prévoir pour dimanche, dernier jour couvert par le préavis de grève, dit la DGAC qui explique que selon les informations fournies par le Groupe ADP, le personnel de sauvetage et de lutte contre l'incendie des aéronefs (SSLIA) serait, cette fois, en nombre suffisant pour permettre d'ouvrir toutes les pistes de l'aéroport Roissy-Paris-Charles de Gaulle.

Force ouvrière précise néanmoins que ce personnel a bien l'intention de se mettre en grève le week-end prochain si la direction ne leur accorde pas satisfaction sur le plan salarial, laissant présager de nouvelles perturbations dans le trafic.

La direction a annulé une rencontre qui devait avoir lieu avec les syndicats, vendredi. Ces derniers ont demandé au gouvernement d'intercéder en leur faveur.

"Refuser de négocier est de nouveau une provocation. Seule la direction est coupable de la poursuite de la grève et des appels à la grève du week-end prochain", peut-on lire dans un communiqué Force ouvrière.

L'Union locale CGT Roissy, qui représente les salariés des entreprises sous-traitantes opérant à Roissy-Charles de Gaulle, a pour sa part, annoncé la poursuite du mouvement de grève du 13 au 17 juillet et compte organiser un rassemblement le 13 juillet. Une première mobilisation s'était tenue le 9 juin, suivie d'une autre, vendredi.

(Caroline Pailliez)