Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les pompiers des aéroports de Paris retirent leur préavis de grève

reuters.com  |   |  360  mots
Les pompiers des aeroports de paris levent leur preavis de greve[reuters.com]
(Crédits : Sarah Meyssonnier)

PARIS (Reuters) - Les pompiers du groupe ADP ont décidé jeudi de lever leur préavis de grève qui courait de vendredi à dimanche dans les aéroports parisiens, satisfaits par les propositions d'augmentation de salaire de leur direction, ont dit à Reuters deux délégués syndicaux de Force ouvrière (FO).

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a fait savoir qu'il n'y aurait pas d'annulation de vols vendredi à la suite de cette décision. Elle avait dû fermer deux pistes sur quatre à l'aéroport de Roissy-Paris-Charles de Gaulle la semaine dernière en raison d'un mouvement de grève, ce qui avait entraîné l'annulation de 10% des vols sur trois journées.

"Les pompiers ont accepté les propositions d'augmentation de salaire de la direction arrachées de force par la grève", a dit à Reuters Fabrice Criquet, délégué Force ouvrière qui précise que les autres professions du groupe ADP, concernées aussi par le préavis de grève, se réuniront vendredi matin en assemblée générale pour décider du sort du mouvement social.

Selon les deux délégués FO, la direction a notamment accepté d'augmenter les salaires de tous les salariés et de revenir sur les mesures mises en place pendant la crise sanitaire visant à réduire temporairement les salaires de certains des employés. Elle a également accepté de revaloriser les grilles salariales des pompiers en tout début de carrière.

Le montant des augmentations générales obtenues n'a pas encore été communiqué.

Selon la DGAC, l'absence du personnel de sécurité joue un rôle déterminant dans la décision de fermer les pistes de l'aéroport.

L'union locale CGT Roissy, qui représente les salariés des entreprises sous-traitantes opérant à Roissy-Charles de Gaulle, prévoit, pour sa part, un mouvement de grève du 13 au 17 juillet, laissant présager d'autres perturbations.

Les mouvements sociaux se multiplient à travers l'Europe notamment dans les transports, l'énergie et la fonction publique alors que l'inflation atteint des niveaux records dans la zone euro.

(Caroline Pailliez, édité par Bertrand Boucey)