Téléchargez
notre application
Ouvrir

SoftBank affiche une perte nette record de près de 23 milliards d'euros au 1e trimestre

reuters.com  |   |  322  mots
Softbank affiche une perte nette record de pres de 23 milliards d'euros au 1e trimestre[reuters.com]
(Crédits : Issei Kato)

par Sam Nussey

TOKYO (Reuters) - SoftBank a fait état lundi d'une perte nette de près de 23 milliards d'euros au titre du trimestre avril-juin, pénalisé par son activité Vision Fund qui souffre de la baisse des valeurs technologiques.

SoftBank avait enregistré en mai une perte record pour Vision Fund, son principal véhicule d'investissement, en raison notamment de la baisse des valeurs chinoises de hautes technologies liée au durcissement de l'encadrement du secteur par Pékin.

La baisse de la valeur du portefeuille d'investissements de SoftBank l'a conduit à une perte nette de 3.162 milliards de yens (22,96 milliards d'euros) au premier trimestre, contre un bénéfice de 761,5 milliards de yens enregistré au cours de la même période l'année précédente.

Le fondateur et directeur général de SoftBank, Masayoshi Son, qui s'exprimera lors d'une conférence sur les résultats, s'est engagé à resserrer les critères d'investissement et à préserver les liquidités pour faire face à la crise.

SoftBank a déclaré avoir enregistré une perte de 296 milliards de yens sur la valeur des investissements privés de ses deux fonds Vision Fund. Les analystes ont déclaré qu'il était peu probable que les dépréciations d'actifs privés reflètent l'ampleur de la faiblesse actuelle du marché.

La chute des volumes d'introductions en Bourse et le scepticisme du marché à l'égard des start-ups ont tarit une source importante de capitaux pour SoftBank, qui espère une cotation en Bourse pour le concepteur de puces Arm après l'échec d'une vente à Nvidia.

Pour lever des fonds, SoftBank s'est retiré de sociétés telles qu'Uber et la plateforme de vente à domicile Opendoor Technologies, pour un gain total de 5,6 milliards de dollars.

SoftBank a vendu Uber à un prix moyen de 41,47 dollars par action, contre un prix de clôture de 32,01 dollars vendredi.

(Reportage Sam Nussey ; version française Valentine Baldassari, édité par Kate Entringer)