Téléchargez
notre application
Ouvrir

Pologne : Cinq tonnes de poissons morts repêchés dans l'Oder

reuters.com  |   |  367  mots
Pologne: cinq tonnes de poissons morts repeches dans l'oder[reuters.com]
(Crédits : Annegret Hilse)

par Marek Strzelecki

WARSAW (Reuters) - Le gouvernement polonais s'est engagé à enquêter sur une possible contamination après que des tonnes de poissons morts ont été repêchés du fleuve Oder, qui coule le long d'une partie de la frontière polonaise avec l'Allemagne.

Des pompiers et des volontaires ont retiré environ cinq tonnes de poissons morts de l'Oder, dans la ville d'Olawa, au sud-ouest de la Pologne, ont déclaré mercredi des responsables de la State Water Holding, qui gère les eaux nationales.

Des responsables du gouvernement polonais doivent se rendre à Olawa dans la journée de jeudi tandis que le Premier ministre Mateusz Morawiecki a promis de poursuivre les responsables.

On trouve désormais des poissons morts à quelque 300 kilomètres au nord d'Olawa, où l'Oder coule le long de la frontière allemande, a déclaré jeudi à Reuters Ewa Drewniak, biologiste pour le groupe Civic Coalition, qui accuse le gouvernement de ne pas réagir assez rapidement.

"Des poissons morts flottent dans l'Oder depuis deux semaines et les gens n'en ont pas été informés, j'ai vu des dizaines de personnes se baigner dans le fleuve il y a une semaine et demie, elles n'étaient pas conscientes du danger, c'est scandaleux", a-t-elle déclaré.

Selon les autorités régionales de protection de l'environnement de Wroclaw, les échantillons d'eau de l'Oder prélevés le 28 juillet présentaient 80% de probabilité de contenir du mésitylène, une substance toxique, bien que celle-ci ne soit pas présente dans les échantillons prélevés après le 1er août.

Le faible niveau des cours d'eau dû à la sécheresse en Europe pourrait avoir aggravé les risques de contamination, a déclaré mercredi Przemyslaw Daca, directeur du State Water Holding qui soupçonne un agent oxydant puissant d'être entré dans l'eau, provoquant une forte augmentation des niveaux d'oxygène pouvant nuire aux poissons.

Plusieurs districts allemands limitrophes de la Pologne ont demandé aux habitants d'éviter l'eau du fleuve et de ne pas manger de poissons de l'Oder tant que la raison n'était pas claire.

(Avec la contribution de Maria Sheahan; version française Dina Kartit, édité par Kate Entringer)