Téléchargez
notre application
Ouvrir

La baisse se poursuit en Europe après les décisions des banques centrales

reuters.com  |   |  382  mots
L'ancien batiment de la bourse de paris[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi dans un climat d'aversion au risque liée à une remontée quasi synchronisée cette semaine des taux de plusieurs grandes banques centrales dans le monde.

À Paris, le CAC 40 perd 0,31% à 5.899,96 vers 07h25 GMT. À Londres, le FTSE 100 abandonne 0,07% et à Francfort, le Dax recule 0,39%.

L'indice EuroStoxx 50 reflue de 0,46%, le FTSEurofirst 300 de 0,17% et le Stoxx 600 de 0,31%.

Sur l'ensemble de la semaine le CAC 40 parisien reflue à ce stade de 2,77% et l'indice paneuropéen Stoxx 600 de 2,26%.

En Asie, l'indice MSCI a touché vendredi un creux depuis la mi-2020 et accuse un repli de 12% depuis le début du mois.

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse et la Norvège, entre autres, ont annoncé cette semaine des relèvements de taux d'intérêt allant de 50 points à 100 points de base afin de juguler une inflation élevée qui risque de s'enraciner.

Mais parallèlement les signes d'une dégradation de la conjoncture économique, voire d'une récession, se renforcent dans le monde avec des avertissements multiples de la part de grandes institutions ou des entreprises.

Les indices mensuels PMI sur l'activité manufacturière et celle des services en Europe doivent être publiés ce vendredi et le consensus Reuters table sur une nouvelle contraction en zone euro de l'indice PMI composite à 49,0 en septembre après 49,6 le mois précédent.

Sur le Stoxx 600, les secteurs défensifs comme celui de la santé (+0,58%) sont en hausse, tandis qu'à l'opposé, l'énergie (-1,66%) et les banques (-1,08%) sont victimes de prises de bénéfice.

Aux valeurs, Credit Suisse perd 6,71%, Reuters ayant rapporté que le groupe avait pris contact avec certains de ses actionnaires en vue d'une possible nouvelle augmentation de capital.

M6 prend 10,26% alors que, selon des sources, son actionnaire RTL Group attend ce vendredi des offres d'achat non contraignantes pour sa participation de 48,3% dans la chaîne après l'échec du projet de fusion de cette dernière avec TF1 (-0,62%).

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour l'ensemble de la zone euro, a franchi vendredi en séance le cap des 2% pour la première fois depuis 2013, à 2,011%, avant de refluer à 1,935% vers 07h30 GMT.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();