Ukraine : La Chine appelle à faciliter les discussions de paix

reuters.com  |   |  482  mots
Le ministre chinois des affaires etrangeres, wang yi, s'adresse a la 77e session de l'assemblee generale des nations unies[reuters.com]
(Crédits : Eduardo Munoz)

NATIONS UNIES (Reuters) - La Chine soutient tous les efforts propices à la résolution pacifique de la "crise" en Ukraine, a déclaré samedi le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, devant l'Assemblée générale des Nations unies, ajoutant que la priorité absolue était de faciliter les discussions de paix.

"La solution fondamentale consiste à répondre aux préoccupations légitimes de toutes les parties en matière de sécurité et à construire une architecture de sécurité équilibrée, efficace et durable", a déclaré Wang Yi dans son discours.

Partenaire stratégique de la Russie, la Chine a maintenu sa position en critiquant les sanctions occidentales contre Moscou mais Pékin s'est abstenu d'approuver ou d'aider la campagne militaire russe.

Le président russe Vladimir Poutine a dit la semaine dernière comprendre l'inquiétude de son homologue chinois Xi Jinping concernant la situation en Ukraine, tout en félicitant le dirigeant pour sa position "équilibrée" sur le conflit.

Wang Yi a également déclaré que Pékin continuerait à œuvrer en faveur d'une "réunification pacifique" avec Taïwan et que la Chine devait combattre les "activités séparatistes indépendantistes" tout en prenant des mesures énergiques pour s'opposer à toute ingérence extérieure.

"Ce n'est qu'en empêchant résolument les activités séparatistes que nous pourrons forger une véritable base pour la réunification pacifique. Ce n'est que lorsque la Chine sera complètement réunifiée qu'il pourra y avoir une paix durable dans le détroit de Taiwan", a encore déclaré le chef de la diplomatie chinoise.

Le Secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a déclaré vendredi à son homologue chinois, Wang Yi, que le maintien de la paix et de la stabilité à Taïwan, que la Chine considère comme partie intégrante de son territoire, était d'une importance vitale.

S'exprimant aussi lors de l'Assemblée générale des Nations unies, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a accusé Washington de "jouer avec le feu" sur la question de Taïwan.

Sergueï Lavrov a aussi critiqué la formation par les Etats-Unis d'un groupement de pays en "format fermé" dans l'Indo-Pacifique.

"Ils jouent avec le feu autour sur Taïwan. En plus de cela, ils promettent un soutien militaire à Taïwan", a déclaré le ministre russe.

Les tension sur Taïwan se sont exacerbées entre les Etats-Unis et la Chine après la visite de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, en août dernier qui a provoqué l'ire de Pékin.

Cette visite a poussé la Chine à lancer des exercices militaires à grande échelle dans la région et poussé le président américain Joe Biden à s'engager à défendre Taïwan.

(Reportage Michelle Nichols, Daphne Psaledakis et HumeyraPamuk, version française Matthieu Protard)

tag.dispatch();