L'Arménie et l'Azerbaïdjan s'accusent mutuellement d'avoir rompu le cessez-le-feu

reuters.com  |   |  204  mots
Un homme se tient a cote d'un batiment endommage par les  bombardements lors des affrontements frontaliers avec l'azerbaidjan[reuters.com]
(Crédits : Photolure)

LONDRES (Reuters) - L'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont mutuellement accusés mercredi d'avoir rompu le cessez-le-feu qui avait mis fin aux pires combats entre les deux pays depuis 2020.

C'est la deuxième fois en cinq jours que la trêve conclue entre les deux pays a été rompue.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré que des unités des forces armées arméniennes avaient tiré contre des cibles azerbaïdjanaises dans la région de Kelbadjar, faisant un blessé. Les soldats azerbaïdjanais ont pris des "mesures de représailles", a ajouté le ministère.

Le ministère arménien de la Défense a présenté une version contradictoire, indiquant dans un tweet que les forces azerbaïdjanaises avaient pris pour cible des positions arméniennes et que l'Arménie avait riposté.

Après deux jours d'affrontements qui ont tué près de 200 soldats en début de semaine dernière, la confrontation la plus sanglante entre les deux anciennes républiques soviétiques depuis 2020, les deux parties sont convenues d'un cessez-le-feu, négocié par Moscou, pour mettre fin aux hostilités.

(Reportage Kevin Liffey; version française Camille Raynaud, édité par Matthieu Protard)

tag.dispatch();