Iran : La mort de Mahsa Amini est un "incident tragique", mais le "chaos" est inacceptable, dit Raïssi

reuters.com  |   |  299  mots
Le president iranien ebrahim raissi ebrahim a teheran[reuters.com]
(Crédits : Wana News Agency)

DUBAI (Reuters) - Le président iranien Ebrahim Raïssi a déclaré mercredi que la mort de Mahsa Amini avait "attristé" tout le monde en Iran, prévenant toutefois que le "chaos" ne serait pas toléré alors que la contestation s'amplifie dans la République islamique.

Le décès de cette jeune femme de 22 ans a déclenché une vague de manifestations anti-gouvernementales dans tout le pays de nombreux manifestants appelant notamment au renversement des autorités religieuses.

"Nous sommes tous attristés par cet incident tragique. Néanmoins, le chaos est inacceptable", a déclaré Ebraim Raïssi dans une interview accordée à la télévision officielle iranienne.

"La ligne rouge pour notre gouvernement est la sécurité de notre peuple. Nous ne pouvons pas laisser certaines personnes menacer la paix de notre société en provoquant des émeutes."

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des Iraniens manifestants aux cris de "mort au dictateur", malgré les affrontements qui opposent forces de l'ordre et contestataires.

Mahsa Amini, une jeune Kurde iranienne, est tombée dans le coma après son arrestation par la police des moeurs pour port de vêtements inappropriés.

Ebraim Raïssi a annoncé que "la police scientifique (présenterait) son rapport sur les circonstances de la mort (de Mahsa Amini) dans les prochains jours".

Le président iranien a par ailleurs défendu les forces de sécurité qui "sacrifient leurs vies pour la sécurité du pays".

"Quiconque aura participé et incité au chaos et aux émeutes sera tenu pour responsable", a averti Ebraim Raïssi, ajoutant toutefois que "personne ne devrait avoir peur d'exprimer son point de vue".

(Reportage Parisa Hafezi, avec la contribution de Ali Sultan; version française Camille Raynaud)

tag.dispatch();