L'armée ukrainienne à Lyman, des milliers de soldats russes encerclés

reuters.com  |   |  631  mots
Des soldats ukrainiens, dans la ville de lyman[reuters.com]
(Crédits : Jorge Silva)

par Tom Balmforth et Pavel Polityuk

KYIV (Reuters) - L'armée ukrainienne a atteint samedi les abords de Lyman, une ville de l'est de l'Ukraine considérée comme un enjeu stratégique clé dans une région dont Moscou vient de célébrer en grande pompe l'annexion.

La reprise de Lyman, une ville que l'armée russe utilise comme base logistique et de transports pour ses opérations militaires dans le nord de la région de Donetsk, constitue la victoire la plus importante enregistrée par Kyiv depuis la contre-offensive éclair lancée dans la région de Kharkiv le mois dernier.

"Nous sommes déjà à Lyman mais il y a des combats", a déclaré Serhii Cherevati, porte-parole des forces armées ukrainiennes de l'est du pays.

Sur une vidéo diffusée par le directeur de cabinet du président ukrainien, deux soldats accrochent le drapeau national bleu et jaune à un panneau "Lyman" à l'entrée de la ville, située dans le nord de la province de Donetsk.

"1er octobre. Nous déployons notre drapeau national et nous le posons sur notre terre", dit l'un des soldats dans cette vidéo, debout sur un véhicule militaire.

Serhii Cherevati a déclaré que les forces russes à Lyman représentaient entre 5.000 et 5.500 soldats mais que les troupes encerclées pourraient être moins nombreuses, en raison notamment des pertes subies.

"Le regroupement russe dans la région de Lyman est encerclé" a déclaré ce porte-parole.

À Moscou, le ministère de la Défense a déclaré que ses troupes s'étaient retirées de Lyman pour éviter d'être encerclées par l'armée ukrainienne.

"En lien avec l'apparition d'une menace d'encerclement, les troupes alliées ont été retirées du stationnement de Krasny Lyman au profit de positions plus avantageuses", a dit le ministère en utilisant la dénomination russe de la ville.

KYIV POURRAIT AVANCER PLUS FACILEMENT DANS LE DONBASS

Le dernier point russe sur les opérations a été publié vendredi soir. Samedi, la chaîne Telegram du ministère de la Défense a publié une série de messages de félicitations, dont l'un du président Vladimir Poutine, à l'occasion d'une journée de célébrations au sein de l'armée.

Vendredi, russe, Vladimir Poutine, a déclaré officiellement l'annexion de la province de Donetsk et de celles de Louhansk, Kherson et Zaporijjia lors d'une cérémonie à Moscou. Une annexion justifiée selon lui par le "droit à l'autodétermination des peuples" mais immédiatement condamnée par les Occidentaux.

Kyiv a qualifié cette cérémonie de farce et promis de libérer l'ensemble du territoire ukrainien de l'occupation militaire russe.

Selon le porte-parole de l'armée ukrainienne, la prise de Lyman permettrait à Kyiv d'avancer dans la région de Louhansk, que Moscou avait annoncé début juillet contrôler en totalité.

"Lyman est importante parce qu'il s'agit de la prochaine étape vers la libération du Donbass ukrainien. C'est une opportunité pour avancer vers Kreminna et Sievierodonetsk, et c'est très important psychologiquement", a-t-il ajouté.

Les opérations militaires dans la zone se poursuivent et les troupes russes tentent en vain de briser l'encerclement, a-t-il expliqué.

"Certains se rendent, ils ont beaucoup de tués et de blessés, mais l'opération n'est pas terminé", a-t-il dit.

Le gouverneur ukrainien de Louhansk, en exil, a déclaré de son côté que des soldats russes avaient sollicité le droit de quitter en sécurité la zone encerclée mais que leur demande avait été rejetée. L'état-major général ukrainien a déclaré à Reuters ne pas disposer de cette information.

(Reportage Pavel Polityuk, avec Jonathan Landay, Felix Light et Mark Trevelyan; version française Marc Angrand)

tag.dispatch();