Allemagne/PMI : Baisse plus forte que prévu du secteur des services

reuters.com  |   |  270  mots
Photo d'archives des employes a l'usine porsche a stuttgart-zuffenhausen[reuters.com]
(Crédits : Ralph Orlowski)

BERLIN (Reuters) - Le secteur des services allemand s'est contracté en septembre un peu plus que prévu initialement, l'inflation et les incertitudes croissantes affectant la demande, ce qui renforce les signes d'une récession, montrent les résultats définitifs de l'enquête S&P Global auprès des directeurs d'achat du secteur publiés mercredi.

Le PMI des services a reculé le mois dernier à 45,0 contre 45,4 en première estimation. Il était à 47,7 en août et le consensus le donnait à 45,4 en septembre.

Le sous-indice des nouvelles commandes a chuté le mois dernier à son rythme le plus rapide depuis le premier choc économique provoqué par la pandémie de COVID-19, tandis que la demande a été affectée par les inquiétudes liées à l'inflation qui se sont accélérées vers la fin du troisième trimestre en raison de la crise énergétique.

"Parallèlement à une baisse continue de la production manufacturière, la baisse croissante de l'activité des services indique une contraction de l'économie allemande au troisième trimestre", a déclaré Phil Smith, directeur économique associé chez S&P Global.

Selon lui, la tendance à la baisse des indicateurs d'activité, des nouvelles commandes et des perspectives suggère également que l'Allemagne devrait enregistrer une récession technique - définie comme deux trimestres consécutifs de contraction - d'ici la fin de l'année.

L'indice PMI composite, qui regroupe le secteur de l'industrie manufacturière et celui des services, est tombé en septembre, en version définitive, à 45,7 contre 46,9 en août.

(Reportage Miranda Murray; version française Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();