Taïwan : La présidente quitte la direction de son parti, défait aux élections locales

reuters.com  |   |  378  mots
La presidente taiwanaise tsai ing-wen annonce qu'elle demissionne de la presidence du parti democrate progressiste pour assumer la responsabilite de la performance du parti lors des elections locales a taipei, taiwan[reuters.com]
(Crédits : Ann Wang)

par Sarah Wu et Yimou Lee

TAIPEI (Reuters) - La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a démissionné samedi de la direction du Parti démocrate progressiste (PDP) après les mauvais résultats enregistrés par sa formation aux élections locales organisées sur l'île.

Le Kuomintang (KMT), principal parti d'opposition, a remporté ou semble en passe de remporter 13 des 21 sièges de maire ou président de comté en jeu au cours de ces élections, notamment à Taipei, la capitale, contre cinq pour le PDP. Ces chiffres sont globalement conformes aux prévisions et aux résultats des dernières élections locales organisées en 2018.

La présidente taïwanaise semble avoir échoué dans sa stratégie consistant à donner une dimension nationale au scrutin, en le présentant comme une occasion de montrer la volonté de Taïwan de défendre son modèle démocratique face aux pressions de plus en plus fortes de la Chine, qui considère l'île comme une province rebelle à reconquérir par la force si nécessaire.

"Les résultats n'ont pas été à la hauteur de nos attentes. Nous acceptons ces résultats avec humilité et acceptons la décision du peuple taïwanais", a dit Tsai Ing-wen aux journalistes au siège de son parti. Elle avait déjà quitté la direction du PDP après sa mauvaise performance aux élections de 2018.

"Ce n'est pas comme si le PDP n'avait jamais échoué auparavant", a-t-elle ajouté, alors que son deuxième et dernier mandat de présidente court jusqu'en 2024. "Nous n'avons pas le temps de nous désoler. C'est ce que nous ressentons mais nous nous relèverons."

Tsai Ing-wen a dit avoir refusé la démission de son Premier ministre, Su Tseng-chang. Ce dernier a accepté de conserver son poste en raison du besoin de stabilité sur l'île face à une situation intérieure et internationale "difficile", ont dit ses services.

La réaction chinoise a été discrète, l'agence de presse officielle Chine nouvelle se contentant de prendre note de la décision de Tsai Ing-wen "d'assumer la responsabilité de la performance de son parti aux élections locales à Taïwan".

(Reportage Sarah Wu et Yimou Lee, rédigé par Ben Blanchard, version française Bertrand Boucey)

tag.dispatch();