Wall Street ouvre en baisse après le rapport sur l'emploi aux Etats-Unis

reuters.com  |   |  466  mots
L'entree de la bourse de new york[reuters.com]
(Crédits : Brendan Mcdermid)

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse vendredi après la publication du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis qui témoigne d'une robustesse du marché du travail, ce qui pourrait dissuader la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire l'ampleur de ses hausses de taux d'intérêt, malgré les dernières déclarations de son président, Jerome Powell.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 249,37 points, soit 0,73%, à 34.145,64 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,96% à 4.037,4 points.

Le Nasdaq Composite cède 1,3%, soit 148,94 points, à 11.333,50.

Une heure avant l'ouverture de Wall Street, le département américain du Travail a indiqué que l'économie avait créé 263.000 emplois non-agricoles en novembre tandis que la hausse des salaires a progressé de 5,1% et le taux de chômage est ressorti stable à 3,7%.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 200.000 créations de postes, un salaire horaire moyen en hausse de 4,6% et un chômage à 3,7%.

"C'est un marché de l'emploi qui reste en surchauffe et les hausses de salaires vont sortir de leur zone de confort", commente Jason Pride, directeur des investissements chez Glenmede, un gestionnaire de patrimoine. Selon lui, cette situation pourrait conduire la Fed à s'en tenir à sa stratégie de resserrement monétaire rapide.

Les contrats à terme sur les indices, qui étaient déjà en légère baisse sur des prises de bénéfices, consécutives aux hausses des dernières séances, Jerome Powell ayant déclaré mercredi que la banque centrale américaine pourrait freiner dès ce mois-ci le rythme de sa remontée des taux, ont amplifié leurs pertes à la lecture des chiffres de l'emploi.

Les investisseurs évaluent désormais la probabilité d'un relèvement limité du coût du crédit de 50 points de base le 14 décembre aux Etats-Unis à 87% contre 91% avant la publication du rapport sur l'emploi, selon le baromètre en temps réel FedWatch.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans, tombé à un creux de dix semaines à 3,49% avant la publication du rapport sur l'emploi, regagne sept points de base à 3,60%. Le dollar progresse de 0,31% face à un panier de devises de référence.

Côté valeurs, les groupes de nouvelles technologies Apple, Nvidia, Microsoft, Alphabet, Amazon et Tesla, sensibles à l'évolution des taux d'intérêt, cèdent de 0,59% à 2,54%.

Blackstone perd 4,80% après avoir annoncé jeudi son intention de limiter les rachats d'investisseurs sur son fonds immobilier.

Le groupe de semi-conducteur Marvell Technology plonge de 7,35% après avoir publié un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels inférieurs aux attentes et à l'opposé le spécialiste de la robotisation UIPath s'envole de 12,46% à la faveur de ses résultats et prévisions.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

tag.dispatch();