Londres redoute que Moscou profite des négociations de paix pour réarmer son armée, rapporte The Telegraph

reuters.com  |   |  156  mots
Le ministre britannique des affaires etrangeres, james cleverly, lors d'une interview avec reuters a londres[reuters.com]
(Crédits : Toby Melville)

(Reuters) - Des négociations de paix avec l'armée russe en Ukraine pourraient être exploitées par le président russe Vladimir Poutine pour réapprovisionner son armée avant de lancer une nouvelle attaque, a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, dans une interview au journal The Telegraph.

Selon le journal, James Cleverly a fait état d'inquiétudes selon lesquelles que le président russe pourrait faire semblant d'engager des négociations de paix tout en formant davantage de soldats et en expédiant plus de munitions.

Il y a un risque "qu'un cessez-le-feu soit en fait juste utilisé par (Vladimir) Poutine pour former plus de soldats et produire plus de munitions et pour rééquiper ses forces armées endommagées et réarmer ses forces armées", selon des propos de James Cleverly rapportés par The Telegraph.

(Reportage Akriti Sharma à Bangalore, version française Matthieu Protard)

tag.dispatch();