Le président des EAU en visite au Qatar, signe d'un réchauffement diplomatique

reuters.com  |   |  325  mots
Photo d'archives du president des emirats arabes unis (eau)[reuters.com]
(Crédits : Ajeng Dinar Ulfiana)

DOHA (Reuters) - Le président des Émirats arabes unis (EAU) est arrivé lundi au Qatar, première visite de cette envergure depuis que l'Arabie saoudite et ses alliés arabes ont levé le boycott de Doha il y a près de deux ans.

Le cheikh Mohamed ben Zayed al Nahyane, surnommé MbZ et devenu président des EAU en mai, a été accueilli à son arrivée par l'émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al Thani, a indiqué le bureau de ce dernier.

Cette visite "est un nouveau pas vers le renforcement de la solidarité et de l'action commune dans le Golfe", a déclaré sur Twitter Anwar Gargash, conseiller diplomatique du président des EAU.

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont mis fin au début de l'année dernière à un embargo de trois ans et demi contre le Qatar en raison de son soutien à des groupes islamistes qu'ils considèrent comme une menace pour, et de ses liens avec l'Iran et la Turquie.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et le président égyptien ont assisté à la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde à Doha le 20 novembre, tandis que les Émirats arabes unis ont envoyé l'émir de Dubaï, qui est également le vice-président des EAU.

Tandis que Riyad et Le Caire ont rapidement rétablis leurs liens avec Doha, les relations diplomatiques avec Abou Dabi sont restées tendues.

Les EAU, comme Bahreïn, n'ont pas nommé d'envoyé à Doha, mais ils ont rétabli les voyages et le commerce avec le Qatar, permettant à Abou Dabi de bénéficier d'un afflux de supporters à la Coupe du monde dans le cadre de partenariats sur des vols quotidiens avec des villes voisines telles que le pôle touristique de Dubaï.

(Reportage de Ghaida Ghantous à Dubaï et d'Andrew Mills à Doha, version française Dina Kartit, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();