La Russie préoccupée par l'embouteillage de pétroliers dans le Bosphore, selon la RIA

reuters.com  |   |  306  mots
Photo d'archives : le petrolier minerva baltica, battant pavillon maltais, navigue dans le bosphore d'istanbul[reuters.com]
(Crédits : Yoruk Isik)

MOSCOU (Reuters) - La Russie est préoccupée par l'embouteillage de pétroliers dans le détroit du Bosphore et est en train discuter de la question avec les compagnies d'assurance et de transport, a déclaré mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Grouchko, cité par RIA.

Au moins 20 pétroliers au large de la Turquie risquent de subir de nouveaux retards pour passer des ports russes de la mer Noire à la Méditerranée, car les opérateurs s'efforcent de respecter les nouvelles règles turques en matière d'assurance, qui ont été introduites en prévision d'un plafonnement des prix du pétrole russe par le G7, ont rapporté mardi des sources du secteur.

Les autorités maritimes turques ont publié un avis consulté par Reuters le mois dernier, demandant des garanties supplémentaires aux assureurs pour que le transit par le Bosphore soit couvert à partir du début de ce mois.

"Nous sommes conscients de cette situation. Bien sûr, elle nous inquiète du point de vue des intérêts de nos opérateurs. Ce problème est en cours de discussion avec les compagnies de transport et d'assurance. Après tout, ce sont les compagnies d'assurance qui assurent, pas l'État", aurait déclaré Alexander Grouchko.

"Si le problème n'est pas résolu, bien sûr, il y aura une implication au niveau politique", a-t-il ajouté.

Les perturbations du trafic des pétroliers entre les ports russes de la mer Noire et la Méditerranée résultent d'une nouvelle règle d'assurance turque, et non du plafonnement du prix du pétrole russe maritime convenu par une coalition de pays du G7 et l'Australie, a déclaré mardi un responsable du groupe.

(Reportage Vladimir Soldatkin ; version française Federica Mileo, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();