Feu vert de Londres au rachat d'Aveva par Schneider Electric

reuters.com  |   |  163  mots
Photo du logo de schneider electric[reuters.com]
(Crédits : Stephane Mahe)

(Reuters) - Le gouvernement britannique a annoncé mercredi qu'il ne prendra aucune autre mesure concernant le rachat du fournisseur de logiciels Aveva par le français Schneider Electric.

L'accord, d'un montant de 12 milliards de livres (14 milliards d'euros environ) a été approuvé par les actionnaires d'Aveva en novembre dernier.

Schneider Electric, dont les activités couvrent les composants électriques, la gestion de l'énergie et les systèmes d'automatisation industrielle, est l'actionnaire majoritaire d'Aveva depuis 2017.

Le groupe français avait alors payé trois milliards de livres pour acquérir la majorité du capital de la société, qui développe des produits utilisés pour concevoir et gérer les plates-formes pétrolières, les navires et les usines, chimiques.

Lors du dépôt en septembre de son offre sur le solde du capital d'Aveva, Schneider Electric avait indiqué qu'il souhaitait qu'Aveva demeure une entité juridique distincte avec son propre conseil d'administration.

(Sinchita Mitra ; version française Nicolas Delame, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();