États-Unis : La FTC veut bloquer le rachat d'Activision par Microsoft

reuters.com  |   |  332  mots
Photo du logo de microsoft[reuters.com]
(Crédits : Carlo Allegri)

WASHINGTON (Reuters) - L'U.S. Federal Trade Commission, le gendarme américain de la concurrence, a annoncé jeudi avoir engagé une procédure visant à bloquer le rachat de l'éditeur de jeux vidéo Activision par Microsoft en disant craindre une atteinte grave à la concurrence.

Microsoft a annoncé en janvier vouloir racheter Activision pour un montant estimé à 69 milliards de dollars (65,42 milliards d'euros aux taux d'aujourd'hui), l'opération la plus chère jamais réalisée dans ce secteur.

Le géant informatique américain, propriétaire de la Xbox, prévoyait de devenir une fois l'opération bouclée la troisième société de jeux au monde en matière de chiffre d'affaires, derrière Tencent et Sony.

Ce projet de rachat de l'éditeur de "Call of Duty", "Overwatch" et "Candy Crush" a déclenché des enquêtes approfondies aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et dans l'Union européenne, les régulateurs craignant un abus de position dominante.

Au terme de cette enquête, la FTC a décidé d'entamer une procédure pour bloquer cette opération, comme l'a rapporté en premier le Washington Post, en soulignant que Microsoft avait démontré par le passé qu'il n'hésitait pas à bloquer l'accès à des contenus aux consoles concurrentes.

"Microsoft a déjà montré qu'il peut et qu'il va bloquer des contenus pour ses rivaux", a déclaré Holly Vedova, directrice du Bureau de la concurrence de la FTC. "Aujourd'hui, nous cherchons à empêcher Microsoft de prendre le contrôle d'un studio de jeux indépendant de premier plan et de l'utiliser pour nuire à la concurrence sur plusieurs marchés de jeux dynamiques et à croissance rapide."

Le président de Microsoft, Brad Smith, a promis de contester en justice cette décision. "Nous avons une confiance totale dans notre bon droit et nous nous félicitons de l'opportunité de présenter notre cas devant un tribunal", a-t-il déclaré.

(Reportage de Diane Bartz, version française Nicolas Delame et Tangi Salaün)

tag.dispatch();