Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Autriche soupçonne un ex-militaire d'espionnage au profit de Moscou

reuters.com  |   |  288  mots
L'autriche soupconne un ex-militaire d'espionnage au profit de moscou[reuters.com]
(Crédits : Lehtikuva)

VIENNE (Reuters) - Les autorités autrichiennes soupçonnent un ancien officier qui a récemment pris sa retraite d'avoir été un espion russe pendant des décennies et Vienne a demandé des explications à Moscou, a annoncé vendredi le chancelier Sebastian Kurz.

Le suspect est un ancien colonel qui se serait livré à des activités d'espionnage depuis les années 1990, a précisé le dirigeant conservateur, qui n'a pas révélé le nom du militaire.

"Si nos soupçons se confirment, il est évident que de telles affaires, qu'elles se produisent aux Pays-Bas ou en Autriche, n'améliorent pas les relations entre la Russie et l'Union européenne", a-t-il déclaré.

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé avoir adressé à Vienne un courrier de protestation et a déclaré que les allégations autrichiennes n'étaient pas étayées et qu'elles n'étaient fondées que sur des suspicions.

Les Pays-Bas ont accusé le mois dernier les services de renseignement russes d'avoir lancé une cyberattaque contre l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), dont le siège est à La Haye.

Une visite prévue à Moscou de la ministre autrichienne des Affaires étrangères, Karin Kneissl, a été annulée en signe de protestation, a ajouté Sebastian Kurz.

L'ambassadeur de Russie à Vienne a été convoqué par les autorités autrichiennes. Le ministère russe des Affaires étrangères a fait de même avec l'ambassadeur d'Autriche à Moscou.

La Grande-Bretagne a mis en cause Moscou la semaine dernière pour une série de cyberattaques visant selon elle à semer la discorde dans le monde en déstabilisant les démocraties occidentales.

(François Murphy; Tangi Salaün pour le service français, édité par Nicolas Delame)