Téléchargez
notre application
Ouvrir

Soudan : Le conseil militaire demande l'arrêt des blocages

reuters.com  |   |  283  mots
Soudan: le conseil militaire demande l'arret des blocages[reuters.com]
(Crédits : Mohamed Nureldin Abdallah)

KHARTOUM (Reuters) - Le conseil militaire de transition, au pouvoir au Soudan, a mis en garde lundi contre le maintien du blocage des axes routiers par des manifestants qui poursuivent leur mouvement de contestation après le départ forcé du président Omar el Béchir.

Le conseil estime qu'il est inacceptable que des manifestants exercent les pouvoirs de la police et des services de sécurité en violation du droit.

Cela fait référence aux fouilles auxquelles ont été soumis les participants à un sit-in devant le ministère de la Défense.

Les relations se sont tendues depuis dimanche entre le conseil militaire et l'opposition, l'Association des professionnels soudanais, cheville ouvrière de la contestation, ayant annoncé son intention de cesser les discussions avec les soldats.

"Nous avons décidé de choisir le durcissement avec le conseil militaire, de ne pas reconnaître sa légitimité et de continuer le sit-in en multipliant les manifestations de rue", a dit Mohamed al-Amin Abdel-Aziz de l'APS, s'adressant à la foule devant le ministère de la Défense dimanche.

Les protestataires, de plus en plus nombreux, occupent les lieux depuis que l'armée a contraint le président Béchir au départ le 11 avril. Ils exigent un transfert rapide du pouvoir à un gouvernement civil.

Le chef du conseil, Abdel Fattah al-Burhan, a déclaré dimanche sur la télévision publique que la formation d'un conseil réunissant civils et militaires, une des demandes des manifestants, était à l'étude.

L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont indiqué dimanche être prêts à adresser une aide d'un montant de trois milliards de dollars au Soudan.

(Pierre Sérisier pour le service français)