Téléchargez
notre application
Ouvrir

Disneyland Paris rouvre ses portes au public après des mois de fermeture

reuters.com  |   |  309  mots
Disneyland paris rouvre ses portes au public apres des mois de fermeture[reuters.com]
(Crédits : Gonzalo Fuentes)

par Noemie Olive et Lea Guedj

CHESSY, France (Reuters) - Disneyland Paris a rouvert ses portes aux public jeudi après sept mois et demi de fermeture pour cause de pandémie de COVID-19, mais des mesures sanitaires restent en vigueur dans le parc de loisirs pour empêcher la propagation du coronavirus.

Mickey, Minnie et Dingo - des employés déguisés en personnages de Disney - sont toujours là pour accueillir les visiteurs et faire des selfies, mais gardent leurs distances.

Selon le règlement en vigueur dans le parc, "les interactions étroites, y compris les câlins, sont temporairement suspendues". Les visiteurs de plus de six ans doivent également porter des masques.

Néanmoins, ceux qui ont franchi les portes à l'heure de l'ouverture sont ravis d'être là. Émeline N'Zalakanda, une étudiante de 22 ans, se rendait à Disneyland plusieurs fois par semaine avant les confinements, et l'expérience lui manquait.

"J'ai l'impression d'avoir attendu ça toute ma vie. Cela fait des mois et des mois", dit-elle. "C'est tout simplement incroyable. Il y a tellement d'émotion à revoir tous ces gens."

À l'intérieur du parc, situé à environ 40 km à l'est de Paris, le manège des tasses de thé virevoltantes est à nouveau en action, et les gens se pressent autour du château de la Belle au bois dormant.

Pour Natacha Rafalski, présidente de Disneyland Paris, qui se revendique comme la première destination touristique d'Europe, la réouverture est un moment décisif pour l'ensemble du secteur du tourisme et de l'hôtellerie en France, au sortir de la pandémie.

"Nous avons tous attendu ce moment avec impatience", a-t-elle observé. "Les restaurants, les hôtels, les parcs à thème, tous les lieux d'accueil, sont essentiels à la vie des Français."

(rédigé par Christian Lowe, version française Hayat Gazzane, édité par Jean-Stéphane Brosse)