Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le gouvernement espagnol proposera mardi de gracier les dirigeants catalans emprisonnés

reuters.com  |   |  173  mots
Le gouvernement espagnol proposera mardi de gracier les dirigeants catalans emprisonnes[reuters.com]
(Crédits : Albert Gea)

BARCELONE (Reuters) - Madrid proposera mardi de gracier les neuf dirigeants indépendantistes catalans emprisonnés depuis qu'ils ont été condamnés pour leur implication dans le référendum d'autodétermination d'octobre 2017, a annoncé lundi le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

Avec cette démarche, le gouvernement espagnol espère améliorer ses relations avec la Catalogne et relancer le dialogue entre Madrid et Barcelone.

"La confrontation n'a rien résolu", a déclaré Pedro Sanchez lors d'un discours prononcé à l'opéra de Barcelone.

"Pour parvenir à un accord, quelqu'un doit faire le premier pas", a-t-il ajouté. "Le gouvernement espagnol va faire ce premier pas maintenant".

Les sondages d'opinion montrent qu'environ 60% des Espagnols - comme tous les partis d'opposition - sont opposés à la libération des neuf responsables politiques et militants emprisonnés en 2019 pour leur rôle dans les événements chaotiques et parfois violents de 2017, qui ont déclenché la plus grande crise politique qu'a connu l'Espagne depuis des décennies.

(Joan Faus; version française Nicolas Delame)