Téléchargez
notre application
Ouvrir

Australie : Les travaillistes délogent les conservateurs du pouvoir

reuters.com  |   |  527  mots
Les australiens se rendent aux urnes a l'occasion des elections federales[reuters.com]
(Crédits : Loren Elliott)

par Byron Kaye et Lincoln Feast

SYDNEY (Reuters) - Le Parti travailliste devrait revenir au pouvoir en Australie après neuf années dans l'opposition à l'issue des élections législatives organisées samedi, marquées par la percée de candidats indépendants ayant mis l'accent sur les questions environnementales.

Le Premier ministre conservateur Scott Morrison a annoncé avoir appelé son adversaire travailliste Anthony Albanese pour le féliciter de sa victoire. Il a aussi fait savoir qu'il allait quitter la tête du Parti libéral.

"J'ai parlé ce soir au chef de file de l'opposition et futur Premier ministre Anthony Albanese et je l'ai félicité pour sa victoire électorale ce soir", a dit le chef du gouvernement dans une allocution télévisée.

Le Labour va toutefois probablement devoir s'allier avec les Verts et un groupe dit des "teal independents" (les indépendants bleu sarcelle), qui ont mené campagne sur les thèmes de l'éthique, de l'égalité et de la lutte contre le changement climatique dans un pays, l'un des plus importants exportateurs de charbon et de gaz au monde, dont l'économie repose en partie sur le secteur minier et les hydrocarbures.

Les résultats partiels montrent que la coalition de Scott Morrison, qualifiée de climatosceptique par ses détracteurs, a été sanctionnée dans les urnes dans les centres urbains aisés et en Australie-Occidentale.

Symbole de ce vote sanction, le Trésorier du gouvernement, Josh Frydenberg, a admis qu'il lui serait "difficile" de conserver son siège dans la circonscription de Kooyong à Melbourne, pourtant un bastion du Parti libéral, face à une candidate indépendante, Monique Ryan, novice en politique.

La chambre basse du Parlement australien compte 151 sièges et la majorité absolue est donc de 76 députés. Les résultats définitifs pourraient tarder à être connus en raison du nombre historiquement important de votes par correspondance.

Selon les projections de la télévision publique australienne (ABC), le Labour enregistre des gains modestes avec 72 élus tandis que la coalition de Scott Morrison n'en recueille que 52. Les indépendants et les Verts disposeraient de 11 députés. Les résultats de 16 circonscriptions sont incertains.

"Je crois que les gens veulent se réunir, veiller à notre intérêt commun, regarder vers ce sens de l'objectif commun. Je crois que les gens en ont assez des divisions, ce qu'ils veulent, c'est se réunir en tant que nation et j'entends diriger en ce sens", a dit Anthony Albanese en se rendant à la soirée organisée par son parti.

Le Labour a mené campagne en dénonçant l'inflation élevée et la faible progression des salaires tandis que Scott Morrison s'est efforcé de mettre en avant le faible taux de chômage, au plus bas depuis près d'un demi-siècle, mais il semble que le thème du climat se soit imposé auprès d'une partie de l'électorat après de graves inondations et incendies connus par l'Australie.

(Reportage Renju Jose, John Mair et Byron Kaye à Sydney et Sonali Paul à Melbourne; rédigé par Lincoln Feast, version française Camille Raynaud et Bertrand Boucey)

3 mn