20.000 : le nombre d'agences bancaires fermées en Europe depuis 2008

 |  | 335 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En 2012, les banques de l'Union européenne ont fermé 5.500 agences, soit 2,5% de leur réseau. Le mouvement engagé depuis le début de la crise en 2008 ralentit.

Les agences bancaires continuent de baisser le rideau. Mais un peu moins que les années précédentes. L'an dernier, 5.500 agences ont ainsi fermé leurs portes dans l'Union européenne, selon l'agence Reuters qui se fonde sur des statistiques de la Banque centrale européenne.

Cela peut sembler beaucoup, mais c'est moins qu'en 2011 quand 7.200 agences avaient été fermées. En tout, entre 2008 - le début de la crise - et fin 2012, les établissements bancaires de l'UE ont réduit leur réseau de 8%. Désormais il faut compter une agence pour 2.300 personnes en moyenne. 

Les plus touchés: Grèce, Espagne, Irlande... 

Parmi les pays les plus touchés par les fermetures de l'an dernier se trouvent, sans surprise, les plus touchés par la crise. En Grèce, 219 agences ont ainsi mis un terme à leurs activités (5,7% du total), notamment après des fusions entre des banques locales. Les réseaux espagnols, irlandais et italiens font eux aussi partie des plus touchés avec une contraction respective de 4,9%, 3,3% et 3,1% du nombre d'agences bancaires l'an dernier. 

La France épargnée ?

La France - pays qui compte le plus d'agence au sein de l'UE - fait exception puisque seules 79 agences ont été fermées. Sur quatre ans, avec plus de 1.000 agences, les fermetures y sont moins nombreuses qu'au Royaume-Uni ou en Allemagne.

Internet a rendu obsolètes un certain nombre d'agences

La crise et les nouvelles règles prudentielles qui ont poussé les banques à faire baisser leurs frais de gestion ne sont pas les seules responsables de ces nombreuses fermetures d'agences. Internet a aussi largement fait évoluer les usages. Le dernier sondage de la Fédération bancaire française (FBF), réalisé en avril, montrait que seuls 17% des Français se rendaient plusieurs fois par mois en agence contre plus de la moitié (52%) il y a trois ans.

A lire aussi:

>> 15%: la proportion d'agences bancaires qui ne sont plus rentables en France

>> Les Français boudent les agences bancaires

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2013 à 9:08 :
tout avoir et rien payé c'est vouloir une agence physique pour avoir un interlocuteur et pouvoir lui dire ses mecontentements sans oour autant accepter de payer des services qui remunèrent ces derniers et toute autre charges ( frais de structure par exemple).
le secteur bancaire ne se résume pas à un conseiller ou à une seule mauvaise experience.
a écrit le 12/08/2013 à 21:23 :
Expérience récemment vécue à l'agence Crédit Mutuel de Balma (31): accueil aussi vendeur qu'une concession Renault alors que je voulais des renseignements pour l'ouverture d'un compte et des placements styles parts sociales et super-livret. J'ai du insister au guichet pour avoir un des deux conseillers qui s'ennuyaient dans leurs bureaux. Renseignements à minima, par principe j'ai demandé la carte du conseiller qui ne m'a même pas demandé mes coordonnées (encore un qui aurait besoin de cours de ventes). En rentrant chez moi, j'ai vu leurs tarifs: 36 euros/an pour la gestion du compte par Internet et 45 euros la Visa. Résultat: j'ai ouvert un compte chez Fortuneo...
a écrit le 12/08/2013 à 16:12 :
Pour ceux qui savent compter et gérer leur argent, il y a les banques en ligne comme B...ama dans laquelle je suis depuis une dizaine d'année et très content de l'être pour le bien de mes finances : tout est gratuit pour l'essentiel !
a écrit le 12/08/2013 à 15:25 :
Tout comme pour les agences immobilières, il y en a encore trop en France malgré le dégonflement de ces secteurs intimement liés. Nous le payerons simplement plus tard que les autres.
a écrit le 12/08/2013 à 12:17 :
Je n'y vais plus : Quand je vais à l'agence BNP il y a une préposée qui me guide vers les automates ou je dois tout faire moi même. Le conseiller ne conseille que ce pour quoi il est commissionné au détriment de mes intérêts. Vous voulez retirer de l'argent ? Dans le distributeur et à coup de 300? et pas plus de 1500? d'un coup sinon, faut rendez-vous... etc....etc. Vous partez en voyage, vous voulez des $ : ils font pas.
Il n'y a plus d'argent dans les banques, plus que des bonbons et des frais bidons pour des services fictifs (droits de garde par exemple, ils gardent quoi ?! )
Réponse de le 13/08/2013 à 11:14 :
c toujours ete comme ca . .c'est sur que quand on part en vacances on s'y prend la veille pour retirer ses sous ... alorsuq eca fait au moins 6 mois que vous savez que vous partiez...
au dernier moment, on a souvent des surprises.. !
a écrit le 12/08/2013 à 12:06 :
Les agents de ces agences ne manipulant plus d'argent liquide puisque ce sont des automates qui ont pris la relève, que de moins en moins de crédit sont accordés et que quand on a besoin d'un renseignement on tombe toujours sur un stagiaire qui vous répond "attendez je vais me renseigner", que le moindre service est facturé au prix fort.
Les banques en ligne ont bien compris que les "défauts" de ces agences étaient leur meilleure pub.
a écrit le 12/08/2013 à 11:57 :
Les agences bancaires ne sont pas les seules à être beaucoup trop nombreuses et sous dimensionnées :
- agences immobilières,
- pharmacies,
- boulangeries,
- opticiens ...
a écrit le 12/08/2013 à 11:29 :
Il est aussi probable que les offres en lignes est captées une partie de la clientèle.
a écrit le 12/08/2013 à 11:19 :
Quand les banques s'appliquerons les recettes de productivités qu'elles demandent aux industriels ca va faire très mal. Cependant ce n'est pas aux niveaux des agences qu'il faut le faire. Simple calcul 2300 personnes par agence, 5 responsables clientèle par agence à 35h par semaine, ca fait juste un peu plus de 20mn par client par mois. Va falloir que les petits vieux ce grouillent drolement au guichet, on va avoir des arrêts cardiaques dans la clientèle. Par contre on pourrait largement couper dans les mickeys de directions à 300 keuros/an hors bonus. Là il y a quelques milliards à économiser, suffisant en France pour boucher le trou de la Sécu et des retraites. Comment ca on peut pas!? Ah ces des copains de Francois et de Mosco.
Réponse de le 13/08/2013 à 9:22 :
Encore un commentaire dont l'ineptie fait honte...a son auteur, nul en analyse statistique, nul sur le sujet qu'il commente et qui est assez idiot pour croire que les salaires des cadres bancaires sont payés par l'état.
a écrit le 12/08/2013 à 9:56 :
Attendons nous à un nettoyage de printemps en règle dans ce secteur,ce qui n'aurait rien d'exceptionnel,compte tenu des nouvelles cibles économiques des banques. Que la banque redevienne un métier ennuyeux ,c'est pas pour demain,n'en déplaise à certains .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :