15% : c'est la proportion d'agences bancaires qui ne sont plus rentables, en France

L'enjeu est de taille, un réseau d'agences représentant en moyenne 60% des coûts d'une banque de détail, selon le cabinet Score Advisor.

3 mn

La France compte aujourd'hui près de 600 agences bancaires par million d'habitants, contre une moyenne de 450 seulement, dans le reste de l'Europe.Copyright Reuters
La France compte aujourd'hui près de 600 agences bancaires par million d'habitants, contre une moyenne de 450 seulement, dans le reste de l'Europe.Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Voilà un chiffre difficile à « entendre » pour les salariés des banques françaises, dont près des trois quarts travaillent dans les réseaux : 15% des quelque 38.000 agences bancaires de France ne seraient plus rentables, selon une récente étude du cabinet de consultants Score Advisor. Les patrons des banques en conviennent eux-mêmes. Près de 90% d'entre eux estiment que les revenus des agences ne couvriront plus la totalité de leurs charges opérationnelles, dans les prochaines années, d'après un rapport publié en décembre par l'Efma, une association chargée de promouvoir l'innovation dans la banque commerciale. L'enjeu est de taille pour les établissements bancaires français, un réseau d'agences représentant en moyenne 60% des coûts d'une banque de détail, selon Score Advisor.

600 agences pour 1 million d'habitants

Si, après des années de stabilité, la rentabilité des agences s'effrite, c'est en raison de « l'effet ciseau » que représentent, d'un côté, la densité du réseau bancaire et, de l'autre, la baisse de sa fréquentation. « Au début des années 2000, la plupart des banques françaises ont ouvert un nombre conséquent de nouvelles agences. L'échec des premiers « pure players » de la banque en ligne renforçait alors l'idée que les agences étaient le fer de lance de l'action commerciale des banques », rappelle Score Advisor. Résultat, la France compte aujourd'hui près de 600 agences bancaires par million d'habitants, contre une moyenne de 450 seulement, dans le reste de l'Europe.

Plus de personnel que de clients dans les agences

Le problème, c'est qu'à partir de 2006, les canaux alternatifs de distribution de services financiers, à commencer par Internet, ont enfin pris leur essor, cannibalisant en partie l'offre des agences physiques. Conséquence, celles-ci voient leur fréquentation baisser de 5% à 7% par an, selon le cabinet de conseil Roland Berger. « Dans le centre des grandes agglomérations, près des deux tiers des clients se rendent désormais moins d'une fois par mois dans leur agence », précise Score Advisor. Si bien que, plusieurs après-midis par semaine, 60% des agences se situent en dessous du seuil de cinq visiteurs simultanés, « à partir duquel on compte moins de clients dans l'agence que de personnel », poursuit Score Advisor.

Spécialiser les agences

De quoi donner du crédit au rapport de l'Efma, selon lequel les agences ne devraient plus peser que 83% dans le PNB (produit net bancaire) des banques françaises, d'ici à 2020, contre 93% en 2012. La contribution de la banque directe étant appelée à passer, elle, de 6% à 15%, dans le même temps. Pour autant, « les plus grandes banques n'envisagent des fermetures d'agences que de manière très modérée », nuance Score Advisor. L'idée étant plutôt de relocaliser les agences dans les zones géographiques les plus porteuses, et de leur affecter des spécialités, comme le financement immobilier ou le crédit automobile.

 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 58
à écrit le 09/05/2013 à 12:16
Signaler
La banque par internet n'a jamais conquis un seul client du réseau ou il était mieux servi par quelqu un le connaissant bien qu'il pouvait joindre par tel ou voir physiquement en contrepartie du prix d'une carte bleu soit 40 à 300 euros par an selon ...

le 14/05/2013 à 0:55
Signaler
En lisant votre post je me suis posé une question, une seule : Et si les 35 heures en étaient l'effet initial ? Travailler moins, pour gagner moins et fermer toutes les agences bancaires, je n'évoque pas les garages impossibles à joindre un vendred...

à écrit le 08/05/2013 à 10:38
Signaler
Veuillez excuser mon fils Jerem, il est un peut agacé en ce moment car le LCL vient de lui refuser un prêt et sa femme vient de le quitter pour refaire sa vie avec un banquier (bien plus payé que lui évidemment...)

à écrit le 07/05/2013 à 13:38
Signaler
Dis donc Jerem, faut que tu viennes bosser dans la banque ! Ca a l'air d'être la planque et le job du siècle ! Sois pas jaloux et rejoins-nous, on est sur-payé et on ne travaille pas beaucoup, comme ça tu pourras continuer à poster 150 commentaires à...

le 07/05/2013 à 14:00
Signaler
on recommence une fois de plus : la banque comme secteur a plaindre derriere la siderurgie .... oui un peu de decence les banquiers ... meme employés.

le 07/05/2013 à 14:08
Signaler
Bien dit cher confrère !

à écrit le 07/05/2013 à 11:58
Signaler
Il est d'un très grand classique de basculer d'un mode "péréqué" a un mode détaillé. Nombre d'entreprises procèdent de la sorte en période de cost killing. On regarde a chaque fois les 10% les moins rentable, et on dégage... A la fin, il ne reste plu...

le 07/05/2013 à 12:56
Signaler
Enfin un commentaire réfléchi. Mais les financiers de nos jours ne connaissent que "le cash, tout de suite" !

le 07/05/2013 à 12:56
Signaler
Et malheureusement, il semble qu'en France on soit devenu expert dans ce processus. Qu'on ne vienne pas s'étonner après de l'écroulement de l'Industrie et du chômage qui ne se cesse de grimper (même hors crise).

le 07/05/2013 à 13:45
Signaler
et les afficionados de la retraite par capitalisation .... AUSSI

à écrit le 07/05/2013 à 11:49
Signaler
Cette évolution est déjà bien avancée et avec les schémas des grands cabinets d'organisation. La gestion des métiers de façon plus rentable a été trouvée dans l'hyper-segmentation des tâches à l'aide de procédés automatisés. Les économies obtenues l'...

à écrit le 07/05/2013 à 11:40
Signaler
Exemple de l'avantage bancaire- les jours "enfants malade" . Regle générale : 3 jours . Banque de 9 à 12 jours par l'exemple à la page 30 et on parle pas de tous les enfants qui tombent malade en fin d'année, au moment ou le credit est proche de tomb...

à écrit le 07/05/2013 à 11:37
Signaler
Tu as raison jerem, Dexia n'est pas une banque de détail pour sa partie française...

le 07/05/2013 à 12:33
Signaler
et elle fait partie du secteur informatique dans son classement economique . l'ancien credit local ...

le 07/05/2013 à 13:06
Signaler
Si banque mais ce est pas une banque de détail comme natixis

à écrit le 07/05/2013 à 10:52
Signaler
A crépuscule, le sauvetage des banques n'a produit aucun endettement de l'état. Les chiffres sont vérifiables. Les banques ont reçu des prêts de l'etat. Les banques ont payés un taux de 8% à l'état ce qui a généré 2 milliards d'euros pour le budget d...

le 07/05/2013 à 11:19
Signaler
pas mieux, tout est dit.

le 07/05/2013 à 11:22
Signaler
En effet d'ailleurs DEXIA n'est pas une banque et son trou va se redurie par la grace du saint esprit . L'etat n'a pas pris une participation au capital de la BNP en 2008 (sans droit de vote de surcroit). C'est sur, noyés dans les 1800 milliards de d...

à écrit le 07/05/2013 à 10:46
Signaler
Le taux de la BCE et le taux de crédit n'ont pas grand chose à voir.... Vraiment vous parlez sans rien y connaître.

le 07/05/2013 à 11:44
Signaler
non c'est vrai que le taux de la BCE ne sert a personne sauf aux particuliers . d'ailleurs Draghi a ouvert le carnet de cheque de 1000 milliards en 2011 pour les particuliers ..... cela n'a rien mais rien du tout a voir .en effet . Reste le taux int...

le 07/05/2013 à 12:15
Signaler
C'est 1000 milliards servent à couvrir le manque de confiance entre banque mais la banque ne peut pas uniquement emprunté à la BCE... De plus les placement doivent être rémunérés... Cette argent de la BCE c'est du court terme.... Les règles de solvab...

le 07/05/2013 à 12:37
Signaler
LEs yeux de la tete et meme un bras comme dans la pub chez feuvert ..... C'est l'ascension , on ira mettre un cierge. Tient en passant cela me rappelle ce numero de C dans l'air ou un comique nous contait l'abandon des institutionnels de l'immobilier...

le 07/05/2013 à 13:08
Signaler
Il parlait pas de rentabilité mais de risque d'impayés pour la location aux particuliers les baux commerciaux sont moins risqués et la loi est moins protectrice...

le 07/05/2013 à 15:12
Signaler
les impayés font parti de la rentabilité finale ... surtout quand on est un institutionnel. les instutionnels ont vendu de l'immobilier atour de bras pour repondre aux obilgations de bale 2 et solvabilité 1 pour les assureurs. Et puisque l'on parle d...

à écrit le 07/05/2013 à 10:36
Signaler
Jerem tu as l'air de tout savoir, je travaille dans une banque j'ai 5 semaines de congés et 4 jours de RTT. Je reçois comme chaque salarié d'une grosse entreprise 3300? d'intéressement et 900? de participation. Mon salaire de base de conseiller parti...

le 07/05/2013 à 11:00
Signaler
Je connais, je bosse en BFI, les banques de détail et d'investissement sont mes clients et je peux comme Patou remarquer que la convention collective, les avantages divers et variés sont purement "délirants" en banque vis à vis d'un poste égal dans ...

le 07/05/2013 à 11:28
Signaler
@patou - "un taux de 2,40% sur 25 ans comme tous les employés de n'importe quel entreprise." Ah oui , faut vite allez en faire la promo dans les medias qui nous disent ce jour que le taux est historiquement bas a 3% (avant assurance bien sur). cela f...

le 07/05/2013 à 11:41
Signaler
Je pensais que vous étiez plus intelligent que ça jerem... Quand je dis toutes les entreprises, je parle d'avantages bien entendu pas de taux de crédit... Quand je vous dis 2,40% je parle aussi dans assurance...

le 07/05/2013 à 11:45
Signaler
Antoine le turn over est important au niveau des jeunes qui se vendent ailleurs même dans les banques. Il est clair qu'un employé de guichet ou un directeur d'agence avec plus de 25 ans d'anciéneté ne part pas facilement.. Mais c'est la même chose da...

le 07/05/2013 à 11:55
Signaler
Encore une fois, on constate a quel point nos chers parasites politiques parviennent a créer la zizanie entre les gens, pour protéger leur Q qui chauffe de plus en plus... Il y a un amalgame manifeste entre les banques, au sens masse financière de po...

le 07/05/2013 à 12:16
Signaler
oui les employés sont des salariés de base . REste que la situation de l'employé de banque n'est pas le successeur de l'employé de la sidérurgie. UN PEU DE DECENCE !!! @patou: comprend pas votre commentaire. si vous en etes a penser que toutes les e...

le 07/05/2013 à 13:57
Signaler
Je travaille en banque depuis 2 ans et demi et je peux te dire que non il n'y a pas les avantages dont tu parles, à part peu etre le 13e mois comme dans la plupart des entreprises. Tu ne dois en revanche toi pas beaucoup travaillé pour passer ta jou...

à écrit le 07/05/2013 à 10:17
Signaler
Si les banques veulent soutenir l'économie locale, qu'elles commencent par remettre sur le marché locatif commercial les agences bancaires fermées, transformées en distributeurs, qui gèlent les meilleurs emplacements commerciaux dans les centre-ville...

le 07/05/2013 à 11:31
Signaler
oui en meme temps il faut etre honnete , il y a des tas de coins dans lesquels s'il n'y avait pas les bnaques , il n'y aurait plus aucun commerce pour le chaland. C'est sur maintenant avec les hordes d'opticiens, de coiffeur et de retour soudain des ...

à écrit le 07/05/2013 à 9:16
Signaler
cela fait des années que je trouve étrange toutes ces agences ouvertes à tous les carrefours avec personne dedans (hormis papy qui veut connaître le solde de son compte car il n'a pas internet), quel drôle de modèle écononomique !

à écrit le 07/05/2013 à 8:53
Signaler
Heureusement il y a la banque postale

le 07/05/2013 à 10:42
Signaler
La banque postale est la même banque banque que les autres. Tu verras les dérives commencent et les tarifs augmentent aussi.

à écrit le 07/05/2013 à 8:36
Signaler
La distribution et la banque de détail sont la sidérurgie du 21ème siècle. La désintermédiation permise par internet va détruire des centaines de milliers de jobs ...

le 07/05/2013 à 9:29
Signaler
@jerem Oui, donc vous ne connaissez absolument rien à la banque...

le 07/05/2013 à 10:15
Signaler
Ce genre d'analyses de comptoirs me fera toujours hérisser le poil! On voit que vous parlez d'un domaine que vous ne maîtrisez absolument pas ! Les employés de banque en agence gagnent rarement plus de 30ke bruts à l'année variable compris, et un ...

le 07/05/2013 à 10:40
Signaler
@romain et outré - ouii on sait que les employés et cadres de banques sont a plaindre. Aucun avantage c'est bien connu ! C'est toujours amusant l'affichage du brut ..... on croirait ces fonctionnaires qui oublient de vous annoncer le montant de leur...

le 07/05/2013 à 10:42
Signaler
@outré, bien dis! Toujours les mêmes à critiquer sans savoir de quoi ils parlent et pour infos je ne connais aucune banque qui applique un 14ieme ou 15ieme mois et pour infos, nous travaillons 39h en ouverture clients sans parler du temps passé le ma...

le 07/05/2013 à 11:00
Signaler
@rata - c'est exactement ce que je disais : apres la sidérurgie c'est la banque le secteur a plaindre... je vais en causer avec l'employé de la superette qui a connu en 5 ans l'ouverture des horaires le soir jusqu'a 21,22 et 23 heures . D'ailleurs ce...

le 07/05/2013 à 11:04
Signaler
@ outré - vous ecrivez "les conditions de travail en agence ne sont pas toujours faciles entre pression commerciale et clients de votre genre franchouillars pensant avoir la science infuse" Faites bien attention de ne pas cracher sur ceux qui vous ...

le 07/05/2013 à 15:46
Signaler
ce que vs dites est scandaleux . les supermarchés devraient remercier aussi les voleurs ds les rayons ??? vs devenez pathetique. de plus votre "analyse " est biaisée car la siderurgie est delocalisable , pas la banque cher mr.vs voyez le commerçant d...

à écrit le 07/05/2013 à 8:31
Signaler
quelle belle analyse . Evidemment les banques par internet ne sont jamais filiales des banques des réseaux. Evidemment le maillage d'un reseau ne se regarde jamais c'est un peu comme ces chaines de finges installées sur les avenues les plus cheres de...

le 07/05/2013 à 10:39
Signaler
Tu dis vraiment n'importe quoi le taux d'usure est à 13% donc impossible de faire des crédit conso à 20% tu parles du revolving c'est autre chose et c'est très peu dans la production de crédit....

le 07/05/2013 à 10:55
Signaler
@patou - C'est curieux la banque de france doit aussi dire des sacrés conneries :taux d'usure prets de moins de 3000 euros : 20,29% http://www.banque-france.fr/economie-et-statistiques/changes-et-taux/taux-dusure.html et meme a 13% avec des taux de...

à écrit le 07/05/2013 à 0:02
Signaler
Il serait interessant de savoir qu'elle est l'orientation de cette etude. Au pifometre elle semble server assez bien les interest des banques pour qui la suppression d'une bonne partie de leurs agencies et employes serait peut etre un bonne affaire.....

à écrit le 06/05/2013 à 22:26
Signaler
Les banques ont trois missions essentielles : gérer les échanges de monnaie, faire du crédit, et investir. La première fonction était une vrai rente pour les banques et elle disparaît lentement mais sûrement. Une PME de 150p comme bitcoin est capable...

le 07/05/2013 à 11:36
Signaler
Excusez mais avec tout le pognon pour refaire des milliers d'agences sur le territoire national pour reduire a sa plus simple expression le guichet et creer des espaces personnalisés d'accueil des clients par des conseillers , vous faites une petite ...

à écrit le 06/05/2013 à 21:07
Signaler
Comme les relations sur le sujet de l'argent sont peu "détendues" en France, les clients veulent à la fois toute les facilités d'un service en ligne et son conseiller en agence "au cas où". Donc ça se paye plus cher ou ça disparaît. Nespresso, qui a...

à écrit le 06/05/2013 à 21:07
Signaler
Alors là, il n'y a pas de bouc émissaire. Pour la fermeture des agences de téléphone, c'était Free. Peut-être que cette fois-ci, pour les banques, ce sera le SMIC.

à écrit le 06/05/2013 à 20:07
Signaler
Enfin, place au licenciement des banquiers

à écrit le 06/05/2013 à 19:59
Signaler
va donc falloir se reorganiser...

le 07/05/2013 à 14:06
Signaler
@Patou Les épargnants sont déjà ruinés puisqu'ils détiennent un capital dans une monnaie surévaluée. L'euro est une action détenue par des actionnaires européens floués refusant de vendre leur titre par crainte d'une dévaluation ou plutôt de l'éclat...

à écrit le 06/05/2013 à 19:22
Signaler
Les agences ont elles même créé leur propre tombe en forçant leurs clients à utiliser des automates plutôt que de servir les clients.

le 07/05/2013 à 23:08
Signaler
Oui les banques ont tout fait pour nous chasser.En plus des automates, les employés se comportent comme des automates : réponses toutes faites au lieu de s'adapter à la question, amabilité devenant de plus en plus rare, ou le désir de nous faire dépe...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.