14 juillet : que faut-il retenir de l'interview de François Hollande ?

 |   |  965  mots
François Hollande a évoqué mardi, lors de la traditionnelle interview du 14 juillet, l'idée de créer à terme un parlement de la zone euro afin de renforcer encore l'intégration de la zone monétaire après la crise de la dette grecque.
François Hollande a évoqué mardi, lors de la traditionnelle interview du 14 juillet, l'idée de créer à terme un parlement de la zone euro afin de renforcer encore l'intégration de la zone monétaire après la crise de la dette grecque. (Crédits : DARREN STAPLES)
Après avoir présidé les cérémonies du 14 juillet, François Hollande s'est soumis à l'exercice de la traditionnelle interview télévisée, interrogé par Claire Chazal (TF1) et David Pujadas (France 2). Un entretien de 45 minutes très largement consacré à la crise grecque.

Pour la quatrième fois de son mandat, François Hollande s'est plié à l'exercice de la traditionnelle interview du 14 juillet. Crise grecque, accord sur le nucléaire iranien, ou encore croissance et chômage en France, voici ce qu'il faut retenir de cette intervention télévisée :

Non, la Grèce n'est pas humiliée par l'accord européen

Sans surprise, le président a réagi à l'accord trouvé sur la Grèce lundi. « La France, quel était son rôle ? Pour cette négociation c'était de faire en sorte que l'Europe en sorte victorieuse", a-t-il rappelé, droit dans les yeux, à ses interlocuteurs. Il a salué cette sortie de crise, martelant que "c'est l'Europe qui a gagné", tout en rappelant que "si la Grèce sortait de la zone euro c'était la moitié de ce qui avait été prêté par la France qui était perdu".  Et alors que de nombreuses voix se sont fait entendre ces dernières heures sur la façon dont la Grèce a été malmenée par l'Europe, le président a balayé la question d'une éventuelle "humiliation" :

"C'était un risque que la Grèce puisse être humiliée si elle avait été sortie, abandonnée, lâchée, par la zone euro".

"Je n'accepte pas qu'un peuple puisse être humilié surtout dans l'Europe", a assuré le président de la République, ajoutant que "l'Europe n'est pas faite contre les Nations. Il n'était pas question d'humilier un peuple". Pour faire taire les éventuelles critiques sur l'attitude européenne, le président a avancé l'argument de l'aide financière :

Vous en connaissez beaucoup des pays qui vont recevoir 85 milliards d'euros ? », faisant référence à l'obtention d'un troisième prêt d'aide en 5 ans.

Hollande plaide pour "un gouvernement économique européen"

Et alors que des divergences s'étaient laissées entendre entre Paris et Berlin il y a quelques jours, Hollande a assuré que le couple franco-allemand n'était pas affaibli. "Il y a un lien entre Mme Merkel et moi-même qui s'est établi, et il est fondé sur le choix de l'Europe". Il a par ailleurs ajouté que la France, "en cohérence" avec son partenaire allemand, souhaite faire des "propositions" pour la création d'un "gouvernement économique européen" :

"Je proposerai que l'on puisse aller plus loin sur le gouvernement économique" pour endiguer les crises successives dans l'Union européenne.

Ainsi, la France devrait établir un "document", partagé avec ses "amis allemands", pour poser les bases d'un "gouvernement économique européen". Aucune date n'a en revanche été avancée. La zone euro pourrait également être dotée d'un "budget" pour "pouvoir agir en terme d'investissement" et "donner à l'Europe des bases plus solides, plus fortes, dans l'intérêt des peuples", a-t-il défendu ce mardi.

Iran, "tous nos objectifs atteints" pour Hollande

C'est un autre type d'accord, cette fois attendu depuis 12 ans, qui a été abordé lors de cette interview. Ce matin, à Vienne, les puissances mondiales et l'Iran ont trouvé un accord "historique"sur le nucléaire iranien. Sur ce dossier, défendu par son ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, Hollande a souligné que "sa préoccupation" était "d'éviter la prolifération nucléaire". Il a par ailleurs rappelé que cet accord donne la possibilité de savoir si Téhéran respecte oui ou non ses engagements : « il fallait que nous pussions vérifier, il y aura des vérifications ».

Vigilance post-attentats maintenue

Et si la notion de "vérification" a constitué le fondement de l'accord international avec l'Iran, c'est la vigilance qui est le maître-mot en terme de sécurité dans l'Hexagone. Il faut dire que la question de la sécurité est devenue majeure depuis les attentats du mois de janvier. "Rien ne sera relâché" en matière de sécurité a martelé François Hollande. "Ça peut durer et ça va durer", tout au long de l'année 2015.

"Nous sommes mobilisés et je ne veux pas que les Français puissent avoir le moindre doute sur le dispositif que nous avons mis en place. Actuellement il y a 30.000 policiers, gendarmes, militaires qui surveillent des sites", a-t-il souligné.

En France, l'activation de tous "les facteurs de croissance"

Enfin, la dernière partie de l'entretien a été très largement consacrée aux questions économiques en France. Sans pour autant que de nouvelles annonces soient faites.

La croissance "est là" en France mais elle est encore "trop faible", avec la prévision Insee d'une progression de 1,2% du Produit intérieur brut (PIB) en 2015, a jugé mardi François Hollande, faisant vœu d'activer tous les "facteurs de croissance". Le président a par ailleurs rappelé que les décrets de la loi Macron -que le gouvernement veut décisive pour relancer l'économie-  seront "pris pour l'été". Ce qui va permettre de "libérer un certain nombre d'activités", a-t-il indiqué lors de cette interview.

En sus de la loi Macron, François Hollande a tenu à rappeler qu'une loi sur le numérique, attendue à l'Assemblée nationale à l'automne, devrait doper l'activité :

"Je vais faire préparer une loi sur le numérique, tout ce qui est activités nouvelles, tout ce qui peut provoquer plus d'emplois".

Valls, Premier ministre jusqu'en 2017

Et si la courbe du chômage ne s'inverse pas, François Hollande persiste. Il a ainsi réaffirmé qu'il "ne serait pas candidat" à un deuxième mandat en 2017. Une manière de répondre à David Pujadas de France 2 qui l'interrogeait sur une éventuelle candidature à la présidentielle. Le président a par ailleurs assuré que Manuel Valls resterait Premier ministre jusqu'en 2017 : "nous avons un bon Premier ministre qui a pris des engagements", a-t-il conclu, histoire de mettre un terme à d'éventuelles rumeurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2015 à 23:02 :
le président qui n'aime pas la finance
pourquoi l'interview sur TF1, lla télé de Sarkozy, les chaînes publiques, ce n'est pas assez chic pour lui ?
Et puis TF1, c'est la chaine de l'abrutissement des masses, de la désinformation :tout un symbole pour ce ...
a écrit le 15/07/2015 à 21:19 :
J'ai beau chercher,...Non, je ne vois pas.
a écrit le 15/07/2015 à 21:01 :
L'interview de qui ?
a écrit le 15/07/2015 à 19:03 :
N'en déplaise à mes amis modérateurs, mais je dois dire que François Hollande a menti aux Français dans son interview du 14 juillet. Ce mensonge, il le répète en particulier quand il affirme : « La Grèce est un pays ami qui a voulu entrer dans l’Union européenne après des années de dictature ». FAUX. En fait, et la date d’adhésion le montre bien, c’est aux Communautés Economiques Européennes, autrement dit au « Marché Commun » que la Grèce a adhéré après l’épisode de la dictature des colonels. L'Union Européenne n'était qu'une ébauche dans les tiroirs des futurs technocrates de Bruxelles cette année-là. Elle ne pouvait adhérer en 1981 à l’UE alors que cette dernière ne date que de 1992 et l’Acte unique européen de 1986.

François Hollande bouleverse donc l’histoire et ne tient guère compte de la chronologie. Et ce n'est pas un "oubli à la Chirac" mais un mensonge fait exprès pour dénigrer davantage l'État grec. Mais, là encore, il y a une logique dans le mensonge : celle de prétendre que l’UE, projet titanesque, projet inouï, a existé avant même que de naître. Si ce n’est pas de l’aveuglement idéologique on ne sait pas ce que c’est. François Hollande ne cesse pas de mentir aux Français, dès son élection. Espérons que les Français s'en souviennent en 2017 et qu'ils montrent à Hollande qu'on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps.

N'en déplaise à mes amis modérateurs.
a écrit le 15/07/2015 à 18:28 :
hollande n'a pas hésité (comme mélanchon en pire) à jouer la germanophobie par pur jeu personnel, alors que les pays nordiques sont encore plus exigeants,
ce pour faire diversion et faire oublier que lui n'a pas fait les réformes qu'il avait promises et celles très importantes qu'il n'a pas engagées !! car la France c'est la 2eme Grèce d'europe : laxisme, déficits, gaspillages, dépenses exorbitantes, social financé par la dette.., tous les autres avancent, réforment, progressent !!
a écrit le 15/07/2015 à 18:26 :
il savait qu'il y a aurait certainement un accord, alors il s'est positionné de façon mesquine en embuscade, par pure tactique électoraliste, du coté des gentils irresponsables généreux avec l'argent des autres, face aux méchants qui veulent l'intérêt général et des garanties d'engagement pour arrêter le tonneau des danaïdes

merci à A Merkel d'avoir mis la pression sur la Grèce et d'avoir permis l'aboutissement d'un accord qui apporte des garanties (non totales) d'engagement de la Grèce et qui garantit l'intérêt général de l'Europe,

et honte à hollande d'avoir joué de façon aussi mesquine et irresponsable son intérêt perso électoral par une fois de plus laxisme et fuite en avant, car si on l'avait laissé faire, c'eut été au au détriment des citoyens français qu'il aurait encore plus endetté pour une Gréce qui aurait continué à couler sans rien faire..
a écrit le 15/07/2015 à 17:49 :
De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace ! Normal 1er nouveau Danton, révolutionnaire, la "patrie" est en danger comme en 1792 ! Mais en 2017 il dira: "marine montre ma tête au peuple, elle en vaut la peine"......Quick !
a écrit le 15/07/2015 à 16:29 :
Un "président" qui ne s'occupe que des autres et de dissoudre propre son pays!
a écrit le 15/07/2015 à 14:38 :
que retenir ? la coupe de cheveux Beatles année 1964 de PUJADAS
a écrit le 15/07/2015 à 14:06 :
Aucune réforme sur la fonction publique : fermeture des administrations publiques en doublons ou sans utilités, fonctionnaires en sureffectifs, Éducation nationale en déroute, entreprises publiques type sncf ratp edf... ruineuses pour les comptes de l'état. Le cancer "Public" continue à emmener la France vers la faillite (98% PIB) et son déclin. Triste constat par le manque de courage de Hollande comme de droite à réformer cette caste de la république bananière française.
Réponse de le 15/07/2015 à 18:33 :
totalement d'accord, le monde politico-administratif se gave d'argent public, 200 milliards de dépenses en plus que' l'allemagne et pour des résultats bien plus mauvais, ce qui boucle avec la comme des gaspillages signalés par la cour des comptes..

mais le comble, est que ces élus, cadres, qu'on paye avec nos impôts pour qu'ils les gèrent au mieux, réorganisent, rationalisent, arbitrent, pilotent par les résultats, l’efficacité, la performance...se contentent de recruter, dépenser, taxer et imposer...et refusent de faire les réformes demandées par le peuple !!! une fois élus ils font ce qu'ils veulent et ruinent les entreprises pour se financer, une vraie dictature qui nous impose son train de vie et à nos dépends !!
Réponse de le 15/07/2015 à 21:06 :
Vous n'êtes pas obligés de vous répondre à vous même pour vous convaincre de vos propres propos ; histoire d'être crédible.
a écrit le 15/07/2015 à 13:22 :
L'ECTOPLASME ! NON L'HECTO__plat,,,non , Ecco_(pour ceux qui pratiquent l'italien)MARASME ....
a écrit le 15/07/2015 à 12:49 :
Elle va s'inverser quoiqu'il fasse, ce n'est pas une question de décision politique c'est une question de démographie voir aussi mon post :
http://www.senior-zen-employeur-particulier.fr/versuzelle/Blog/Entrees/2015/6/1_graphique_n1.html
a écrit le 15/07/2015 à 11:57 :
N'est-ce pas ce même personnage qui annonçait "moi président, je ne participerai pas à des interviews sous les ors de la république" ?
a écrit le 15/07/2015 à 11:41 :
14 juillet : que faut-il retenir de l'interview de François Hollande ?
Rien
a écrit le 15/07/2015 à 11:22 :
Vantard, auto satisfait, prestidigitateur de mots, danseur visage de caméra, ce président exaspérant de médiocrité, incapable de jouer collectif dans une Europe où il est plus moqué que crédible, ,vient essayer de transformer ses hésitations bouillonnes en stratégie de communication. Qui va croire cet ectoplasme chez qui tout est aussi faux que son discours. Triste et consternant.
a écrit le 15/07/2015 à 11:19 :
La ligne (tortueuse) de conduite (irresponsable) de Hollande (dit Guimauve le Conquérant) : "Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d'en être l'organisateur."
a écrit le 15/07/2015 à 11:11 :
L'enchanteur est aussi bon que son prédécesseur ! , donc il vaut mieux changer de façon radicale à la prochaine votation , il trouvera bien autre chose pour occuper son temps libre , par exemple le jardinage .
a écrit le 15/07/2015 à 11:01 :
Pour moi, pas grand chose. Des questions de journalistes plus que convenues, pas d'approfondissement réel, un survol en quelque sorte. Une discussion ou au final, on ne retient rien, si ce n'est une révélation..........Il pense être "audacieux" et là, on se plonde dans le Littré pour tenter de faire le lien!!!
a écrit le 15/07/2015 à 10:26 :
La Grèce est sauvée .....;;;pour aujourd'hui ................L'Iran a signé .........? ........
Tout va pour le mieux en France qui est le cinquième pays le plus riche . .....;; hélas ......La Corée du Sud devance la France dans le classement ...
www.lefigaro.fr/.../20002-20150312ARTFIG00302-la-coree-du-sud-devan...
12 mars 2015 - Challenger d'Apple, Samsung est l'un des fleurons de l'économie sud-coréenne. ... Du coup la France perd son rang de cinquième exportateur mondial .... D'ici 10 ans, la France ne fera plus partie des 15 pays les plus riches..............?........
a écrit le 15/07/2015 à 9:38 :
drôle idee
a écrit le 15/07/2015 à 8:23 :
il a tellement stressé pendant les négociations qu'il a attrapé un herpès sur sa lèvre inférieure, malgré le maquillage ça se voyait. Ha Ha il n'a pas l'air très courageux. Au juste c'était qui cette femme et ce type, des journalistes j'en doute. Ils étaient aux ordres comme d'habitude.
a écrit le 15/07/2015 à 7:32 :
Il faut retenir surtout ... que le mensonge ..même habiller en rêve reste du mensonge ...d'ailleurs le coup du " Moi -je " était déjà une indication validée...
a écrit le 15/07/2015 à 7:10 :
Il est le type même d’un socialiste , Tromperies du peuple , mensonges roublardises , annoncer au grès des événements le contraire des promesses qu’ils l’ont fait élire , la liste ne peut-être exhaustive , citons quelques exemples je ne serais pas l’homme de la Centrafique ; Aucun chef d’état Français n’avait envahi autant de pays avec autant de Milliards. Vous n’avez pas vocation à rester au Mali , vous serez chez vous pour Noël , disait-il aux militaires en 2013,pour une guerre entre Chîtes et Sunnites qui ne concerne que les musulmans , entre temps il s’occupait des Français et leurs promettait la baisse du chômage fin 2013 ! Hé oui il est obsédé par la fin 2013 ;et maintenant il crie victoire car solidaire de la mafia socialo pour aider Tsipras , le Hitler des temps modernes nos impôts vont encore être mis à contribution après les 40 milliards déjà donné c’est maintenant le tonneau des danaîdes qu’il nous faudra alimenter pour entretenir la gabegie ,et le farniente grecs
a écrit le 15/07/2015 à 7:07 :
S'enrichir (j'ai déjà accumulé +10 millions d'euros "au service des Français"), manger dans les meilleurs restaurants et faire la fête pendant que des millions de mes concitoyens sont au chomage et que tous s'appauvrissent. Heureusement, ma politique d'analphabétisation et de crétinisation de la jeunesse va masquer tout cela. Ayez confiance, je m'occupe de vous...
Réponse de le 15/07/2015 à 10:50 :
C'est tout à fait ça!
a écrit le 15/07/2015 à 0:16 :
... ? ? ?... François ‪Hollande‬ : "j'ai fait la loi Macron‬..." ça nous aurait étonné que Macron se soit fait tout seul ! ‪#‎DirectPR‬
a écrit le 15/07/2015 à 0:16 :
... ? ? ?... François ‪Hollande‬ : "j'ai fait la loi Macron‬..." ça nous aurait étonné que Macron se soit fait tout seul ! ‪#‎DirectPR‬
a écrit le 14/07/2015 à 23:57 :
Lamentable ! on se demande si ce magouilleur de basse politique intérieure a jamais ouvert un bouquin d'histoire pour savoir d'où vient la France afin d' imaginer où elle va... et en plus il cite de Gaulle qui doit se retourner dans sa tombe ! Ah le brave petit soldat aux ordres d'Obama et de Merkel
a écrit le 14/07/2015 à 22:21 :
pour répondre à la question : personnellement je ne vois pas vraiment....
a écrit le 14/07/2015 à 22:12 :
Bla bla bla etc rien de neuf , pipo anesthésiant pour nostalgiques d'un socialisme
utopique et décalé
a écrit le 14/07/2015 à 22:11 :
En 2017 les français choisiront entre l'extrême droite et la droite extrême.
a écrit le 14/07/2015 à 20:26 :
Ce qu'il faut retenir c'est la question non posée par les journalistes et occultée sur presque tous les médias, combien à coûté le 4éme plan négocié pour la France afin de "perfuser" la Grèce. Réponse 16 milliards alors que l'Allemagne ne donne que 14 milliards. Bref 14 milliards à ajouter à notre dette qui dépasse les 2000 milliards. Cette nouvelle donnée ternie fortement le "triomphe" français !
a écrit le 14/07/2015 à 20:11 :
Le scénario à suspense de Hollande : dans quelques mois, quand il y aura une moindre augmentation du chômage (inversion d'une éventuelle courbe?), il nous dira qu'il a réussi son pari et qu'il se représente. Ce personnage donne juste envie de le recouvrir de goudron et de plume... Notre "sauveur" de l'Europe... Sans rire...
a écrit le 14/07/2015 à 19:29 :
Premier point nous avons mis en face du Président des journalistes sans valeur et qui font honte à leur métier. En France le journalistes des chaînes est-il un métier ou une soumission?? Je pense que les chaînes devraient pour interroger un Président faire appel à des journalistes anglo-saxon moins lisses et plus compétents en matière de poser les bonnes questions. Un avantage pour nos journalistes pas besoin de se casser la tête pour poser des questions puisqu’il y en a pas. Pour ce qui du Président un peu gonfler de ne pas parler d’humiliation pour la Grèce accepterait-il que chaque loi soit soumise à une instance extérieure à la France avant d’être présentée au parlement, j’en doute, même si le parlement français n’est qu’une caisse d’enregistrement avec si le vote ne plait pas à l’exécutif une nouvelle présentation et hop on accepte ce que l’on refusait la veille autant à droite qu’à gauche. Le Président si fort pour valider des réformes aux grecs est-il capable du même courage!!pour faire de vrai réformes en France j’en doute trop petit politicien pour avoir du courage la preuve n’est plus à faire. J’ai regardé un extrait et il ose parler de courage lorsqu’il parle d’ avoir remis 40 milliards dans le circuit mais il a une petite mémoire de politicien car les 40 milliards correspondent à ceux qu’il a pompé aux contribuables et entreprises pour distribuer dans la dette. Quelle entourloupe un peu magouilleur Non tout simplement politicien un peu menteur , maquilleur de la vérité du à l’incapacité à mettre en place des réformes réelles pour que la France soit dans la croissance car même avec la baisse de l’Euro et de l’ énergie nous ne décollons pas.
a écrit le 14/07/2015 à 19:22 :
Il faut retenir surtout que le 14 juillet c'est chaque année ...avec ou sans normal 1er ...
Réponse de le 14/07/2015 à 21:08 :
Notre royaume d opérette n'a rien a envier aux grecs
Nos politiques mentent au moins autant

Ils nous racontent des blagues le 1 Er janvier et au 14 juillet

Le reste de l'année ils sont sérieux ils parlent moins
a écrit le 14/07/2015 à 19:14 :
Hollande ne se rend pas compte qu'il a participé à imposer à la Grèce des réformes structurelles qu'il a lui même été incapable de faire en France et que Bruxelles lui réclame depuis 3 ans !
Réponse de le 15/07/2015 à 6:59 :
Mais son objectif n'est pas de faire des réformes pour garantir l'avenir des Français ; il s'en fiche de l'avenir des Français. Ce qu'il veut, c'est continuer à se remplir les poches avec de l'argent qu' il nous vole, et ceci le plus longtemps possible (avant la banqueroute de la France). Et il est très fort : il a déjà accumulé +10 millions d'euros "au service des Français", son ex Ségo +14 millions d'euros. Il s'occupe de tout, vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles !
a écrit le 14/07/2015 à 19:10 :
Et en plus il revendique le Diktat punitif de l'Allemagne à l'égard des Grecs, sans réaliser que c'est la France qui vient de recevoir un avertissement très ferme... Avec des "amis" comme Angela et Schauble, on n'a pas besoin d'avoir d'ennemis. D'ailleurs, on donne Nexter aux Allemands et on en est fiers...
a écrit le 14/07/2015 à 19:07 :
TOUTTTTT va bien ? DORMEZ EN PAIX ..... JE LE VEUX ! Je suis merveilleux et Valls est mon prophète (voir du coté de Dieu aussi pour MOI, Normal 1er)RÉPÉTEZ CETTE PHRASE TROIS FOIS, SANS EN RETIRER UN MOT ! Votre sommeil en sera de meilleure qualité ! Et pour finir, la chanson des bisounounours ? C'est pas un beau programme ça ? BONNE NUIT LES PETITS !
a écrit le 14/07/2015 à 18:41 :
@élu ps:
Si vos fonctions vous permettent d'avoir accès au grand homme, peut-être pourriez-vous l'informer qu'Israel dispose depuis longtemps de l'arme atomique... C'est un secret de polichinelle apparemment pas partagé avec les guignols...
a écrit le 14/07/2015 à 18:27 :
Si certains pensent que prêter 85 milliards € que nous ne reverrons jamais et dont nous allons payer les intérêts puisque pour les prêter il faut que nous les empruntions sur le marché, est une manière d'humilier la Grèce, alors je veux bien être humilié à mon tour aux mêmes conditions.
Réponse de le 14/07/2015 à 20:09 :
ça ne coute rien c'est l'état qui paye.
Réponse de le 15/07/2015 à 11:53 :
Oui mais l'état, c'est nous !
a écrit le 14/07/2015 à 18:16 :
Les journalistes patentés du "système" CHAZAL et PUJADAS sont bien timorés et peu contradictoires !
Quelle est leur compétence en économie ?
Dans ces conditions, sans contradiction, M. HOLLANDE peut affirmer ce qu'il veut.

Pour interviewer, pourquoi pas SAPIR, PIKETTY, notre prix Nobel, etc...?
Réponse de le 14/07/2015 à 20:05 :
"Pour interviewer, pourquoi pas SAPIR, PIKETTY, notre prix Nobel, etc...?":vous choisissez volontairement des journalistes et économistes proches de l'UMP(les repus) ou de l'extrème gauche,ils ne peuvent etre impartiaux..pourquoi pas plutot Karine Berger(les 30 glorieuses sont devant nous) ou Attali qui sont des économistes de meilleure qualité?
Réponse de le 15/07/2015 à 16:07 :
Ils sont au service de stroumphi
a écrit le 14/07/2015 à 17:44 :
Rien, il est aussi banal et rasoir que d'habitude. De toutes les façons il ne parle que de lui, et n'a en tête que sa réélection, dont on se moque comme d'une guigne. Son petit marketing de supermarché, laisse totalement froid.
a écrit le 14/07/2015 à 17:35 :
un discours clair,volontaire et équilibré.avec Hollande on est dans l'action par la concertation.finis,oubliés les moulinets stériles de l'époque Sarko.il a d'ores et déja acquis la légitimité pour se représenter
Réponse de le 14/07/2015 à 18:28 :
A mon avis tu perd ton temps ???
Réponse de le 14/07/2015 à 18:29 :
En voilà une vraie groupie !
a écrit le 14/07/2015 à 17:22 :
Non, la Grèce n'est pas humiliée par l'accord européen............ ? .............simplement mise sous tutelle ......politique....... l'avenir nous apportera la preuve du bien fondé de ce passage en force ................que dira le bon peuple de ce revirement des promesses données .........? rendez-vous au prochaine épisode .
a écrit le 14/07/2015 à 17:05 :
Rien
a écrit le 14/07/2015 à 17:05 :
@Voldoo, sachez que l'on peut trouver Hollande intégralement nul sans être UMP-iste sinon 80% de pays serait à l'UMP... ainsi que la plupart des dirigeants étrangers.
@Valbel89, sachez également que l'Histoire a abondamment montré qu'être élu démocratiquement et être compétent dans la fonction ainsi confiée était 2 choses souvent totalement différentes. Hollande n'en ait qu'un des exemples les plus représentatifs.
a écrit le 14/07/2015 à 17:05 :
Une nouvelle fois le Président à fait montre de sagesse et de détermination.le calme et le courage le caractérise. Un des plus grands présidents que la France ai connue.
Réponse de le 14/07/2015 à 17:34 :
ça c'est vous qui le dîtes! En ce qui me concerne je pense que c'est le plus nul que la France ait connue! Un incapable à l'égo surdimensionné qui est en train d'entrainer la France au fond du gouffre!
Réponse de le 14/07/2015 à 17:36 :
" Un des plus grands présidents que la France ai connue."On avait dit pas le physique!
Réponse de le 14/07/2015 à 17:42 :
@Élu PS---------vous affirmez ‘’’’’’…Un des plus grands présidents que la France ai connue. ‘’’’
Si cela est : il sera dans l’histoire de France avec TOUS ses prédécesseurs , les grands PRÉSIDENTS que la France a connue . ‘’ en positif ou négatif ‘’ . Déjà il suffit d’étudier -- actions, résultats et le bilan à cinq ans . A souhaiter que vous ayez raison.
Réponse de le 14/07/2015 à 17:53 :
Blablablabla!
Réponse de le 14/07/2015 à 18:13 :
Vous etes manifestement completement a cote de la plaque ou provocateur peut etre ?
Réponse de le 14/07/2015 à 18:30 :
Tu perds ton temps on t'a dit
Réponse de le 14/07/2015 à 18:40 :
Ah bon !!!! pourtant Monsieur le Président a affirmé lui même ''' je suis un Président '' NORMAL ''
Réponse de le 14/07/2015 à 19:34 :
Que faut-il retenir de la prestation de François Hollande?

Rien,rien de rien que du blablabla.
Réponse de le 16/07/2015 à 6:34 :
Je dirais Hollande une erreur de l histoire !
a écrit le 14/07/2015 à 16:54 :
Quelle mascarade ! Tout est imaginaire ! Hollande est la cinquième roue de la charrette en Europe et même en France. Notre pays est réduit et sans influence. La ruine viendra.
a écrit le 14/07/2015 à 16:33 :
Arrêtez de vous faire du mal...Quelques soient vos commentaires, vos états d'âme ne changera strictement rien à votre vie. A vos âges, vous devriez avoir compris. Le seul changement qui vous soit accessibles ce sont les urnes.
a écrit le 14/07/2015 à 16:31 :
Hollande c'est Daladier. Il a choisi le déshonneur en sacrifiant les grecs devant les allemands pour sauver L'€. Il a le déshonneur et l'€ disparaîtra de toutes façons. Ne nous faisons pas d'illusion nous sommes les prochains sur la liste des allemands.
a écrit le 14/07/2015 à 16:13 :
F.Hollande le président normal, a surtout essayer de se convaincre de sa réussite ....! mais.., hélas, il n'a convaincu pas grand monde....
a écrit le 14/07/2015 à 15:53 :
Il ne s'agit plus d'opposer la droite qui veut travailler plus et la gauche qui veut répartir le temps de travail, mais de trouver un point d'équilibre entre création d'emplois et charges sociales.
a écrit le 14/07/2015 à 15:43 :
Cette réforme fiscale devrait permettre de basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique, comme le propose Nicolas Hulot.
Réponse de le 14/07/2015 à 16:06 :
Fiscalité ! Que ce mot à la bouche ! La france compte 1,5 millions de fonctionnaires en trop sur les 8,5 millions taxer plus pour financer des emplois destructeurs d emplois productifs ! Beau programme même Hulot ferait mieux !
a écrit le 14/07/2015 à 15:40 :
Un gouvernement économique " avec nos amis allemands" ne sera envisageable qu´ avec des amis qui respectent les règles et les accords.
Las France étant actuellement - apres la Grèce - le plus grand faux-joueur, un tel gouvernement chargé de gérer un budget europeen restera une utopie.
Dans moins de 2 ans, la Grece sera dans une situation encore pire, les 80 milliards du 3 eme plan d aide seront partis en fumée ete la France ne pourra plus elle aussi rembourser ses dettes .... La fin de l Euro (pe) est programmée !
a écrit le 14/07/2015 à 15:37 :
De l auto satisfaction à l état pur ! En laissant les problèmes à ses successeurs ! Aucune réforme importante !
a écrit le 14/07/2015 à 15:37 :
C'est un discourt plein de platitude, heureusement la presse institutionnelle relève la prestation avec des condensés valorisant .Malheureusement des réalités persistent , rien ne change .
a écrit le 14/07/2015 à 15:36 :
Il s'agit d'harmoniser la répartition des prélèvements sociaux sur la production et sur la consommation. Il s'agit d'une simple réforme fiscale.
a écrit le 14/07/2015 à 15:30 :
Ce qu'il faut retenir de l'interview de François Hollande ? RIEN !
a écrit le 14/07/2015 à 15:13 :
A part qu'il est l'incarnation parfaite du vide intersidéral, que retenir d'autre de Hollande ?
Réponse de le 14/07/2015 à 15:33 :
Encore un umpiste aigrie de voir que Hollande est meilleur que leur tres cher N$ qui a montré toute sa faiblesse et sa petitesse face aux vrais enjeux
Réponse de le 14/07/2015 à 15:39 :
@RB83
Qu'il a été élu démocratiquement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :