150 milliards d'euros ! La mode crée plus de richesse que l'aviation et l'automobile réunis

 |   |  587  mots
Les défilés de la Semaine de la mode (Fashion Week) se déroulent dans de nombreux lieux insolites comme ici sur les bords de la Seine. Crédits : Charles Platiau/Reuters
Les défilés de la Semaine de la mode (Fashion Week) se déroulent dans de nombreux lieux insolites comme ici sur les bords de la Seine. Crédits : Charles Platiau/Reuters (Crédits : Reuters)
[ Graphique ] La Fashion Week génère à elle seule 10,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 1,2 milliard d'euros de retombées économiques par an. Pour la première fois, l'industrie textile, du vêtement, des accessoires, mais aussi la cosmétique, la joaillerie, la maroquinerie... ont réuni leurs données pour établir le véritable poids économique de ce secteur en France. Et ça décoiffe!

L'industrie de la mode pèse lourd dans l'économie française. Alors que la Fashion Week s'est terminée ce mercredi 5 octobre, la Fédération française du prêt à porter féminin et l'institut français de la mode (IFM) ont travaillé sur le véritable périmètre des industries de la mode en France. Et il apparaît que l'économie de la mode pèse encore plus que l'automobile et l'aviation.

Les retombées de la Semaine de la mode (Fashion Week)

Avec plus de 300 défilés par an, la Fashion Week génère un chiffre d'affaires de plus de 10,3 milliards d'euros. Les retombées économique s'élèveraient à plus de 1,2 milliard d'euros. Evidemment, tous ces résultats sont possibles en raison notamment des 27 salons professionnels organisés à Paris qui attirent plus de 14.000 exposants.

Les textiles et vêtements en haut du classement

D'après les données compilées dans l'étude, le chiffre d'affaires généré par l'industrie du textile et des vêtements (67 milliards d'euros) domine largement les autres secteurs tels que la maroquinerie et la chaussure (22 milliards d'euros) ou même la parfumerie et les cosmétiques (44 milliards d'euros).

En termes d'emploi, les proportions sont quasiment proportionnelles à la taille des chiffres d'affaires respectifs comme l'illustre le graphique ci-dessous. Les cinq segments mis en avant dans l'étude représentent plus de 550.000 emplois directs et plus de 1 million d'emplois indirects.

[ Graphique interactif : vous pouvez changer d'indicateur sur la visualisation grâce au sélecteur situé en haut à droite. ]

Dans le milieu de la mode, les entreprises françaises seraient leaders mondiaux. Les activités de mode des entreprises françaises et des entreprises étrangères à capitaux françaises réalisent un chiffre d'affaires de 70 milliards d'euros. Et pour la mode au sens large, le chiffre d'affaires estimé s'élève à 150 milliards d'euros dont 33 milliards d'euros à l'export.

La mode, plus importante que l'automobile et l'aéronautique réunis!

Pour mettre en valeur le poids de la mode dans l'économie française, les auteurs de l'étude ont procédé à des comparaisons avec les secteurs de l'automobile et de l'aviation réunis. L'indicateur le plus intéressant pour établir des comparaisons entre les secteurs est le poids de l'industrie en pourcentage du PIB. Sur ce dernier point, il apparaît que la mode représente 1,7% du PIB, contre 0,5% pour l'auto et 0,7% pour l'aviation. La part de la mode dans le PIB français est même supérieur aux deux autres secteurs réunis. En revanche, les exportations du secteur de l'aviation sont supérieures à celles de l'industrie de la mode.

[ Graphique interactif : Vous pouvez changer d'indicateur sur la visualisation grâce au sélecteur situé en haut à gauche. Le périmètre retenu par l'étude pour les industries de la mode demeure large. ]

---

>Méthode : les sources mobilisées pour mener cette étude s'appuient sur les comptes et enquêtes Insee, les statistiques des douanes et les rapports annuels de sociétés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2016 à 20:41 :
Et oui, l'industrie du luxe ne s'est jamais aussi bien portée que par les temps qui courent...
a écrit le 06/10/2016 à 16:52 :
Ils pourraient les faire manger de temps en temps tout ces mannequins quand même hein parce que là c'est franchement moche, puis avec 150 milliards c'est quand même pas l'argent qui manque !
a écrit le 06/10/2016 à 16:47 :
Probablement aussi pipeau que nos intermittants du spectacles nous expliquant que la culture pese plus que l automobile...
Bon c est sur que vu le declin de la production industrielle francaise, un jour n importe quoi pesera plus que l automobile ou l aeronautique
Par contre, avant de tout miser sur la mode il faut se rappeler que c ets un domaine qui change vite. Ce qui est a la mode aujourd hui ne l est plus demain et contrairement a l aviation (ou c est dur de faire un avion si on part de zero) il est assez facile de faire des vetements ou des sacs. Et que les besoins base sur la futilite ou le m a tu vu sont quand meme les premier a etre sabre en cas de probleme economique

Pire si la france devient un pays du tiers monde, vous pouvez toujours rever pour que des asiatiques soient pret a payer des fortunes pour un sac Vuitton
Réponse de le 07/10/2016 à 9:30 :
Le chiffre d'affaire est donc de 150 Milliards € et cela est vecteur de richesse ...

C'est vraie que la France est renommée dans le monde pour ses nombreuses manufactures textiles ( il y a 100 ans peut être mais aujourd'hui on ne fabrique plus grand chose ...)... D'où on importe la très très grande majorité du textile . Balance commerciale déficitaire !!!

Quels sont les bénéfices de cette industrie ?
Si les bénéfices couvrent le déficit de la balance commercial , c'est valable ...Sinon ce n'est pas de la richesse que l'on crée mais un appauvrissement du pays .
a écrit le 06/10/2016 à 14:28 :
Les bijoux de la belle Kim au QI de mollusque ont généré à eux seuls déjà 10 millions d'€ de chiffre d'affaires aux voleurs à bicyclette....effectivement cette fashion week était foooormidaaaable!...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :