Agriculture : "3 milliards d'euros pour que la France rattrape l'Allemagne" (FNSEA)

Selon le président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), il "faut engager un vaste plan pour moderniser les bâtiments, automatiser les abattoirs, organiser les regroupements d'exploitations afin qu'elles soient plus productives". Face à la crise qui secoue le monde agricole, le gouvernement a présenté un plan d'urgence le 22 juillet de 600 millions d'euros pour soutenir les éleveurs, frappés par une crise des prix et un endettement massif.

1 mn

Près de 10% des élevages (soit entre 22 et 25.000) sont au bord du dépôt de bilan, selon le ministère de l'Agriculture.
Près de 10% des élevages (soit entre 22 et 25.000) sont au bord du dépôt de bilan, selon le ministère de l'Agriculture. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)

Trois milliards d'euros. Ce sont les investissements nécessaires pour permettre à l'agriculture française de retrouver de la compétitivité face à ses voisins européens, selon des chiffres exprimés par le président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) Xavier Beulin dans une interview au Journal du Dimanche. Un tel investissement devra se faire "sur trois ans pour retrouver la compétitivité perdue, pour que la France rattrape l'Allemagne dans les cinq ans", estime-t-il à la veille d'une rencontre avec le chef de l'État François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.

"La France doit se doter d'une vision à 15 ans de son agriculture. Il faut engager un vaste plan pour moderniser les bâtiments, automatiser les abattoirs, organiser les regroupements d'exploitations afin qu'elles soient plus productives", ajoute-t-il.

Le numéro un du syndicat agricole propose également "un moratoire d'un an" sur les normes environnementales et une adaptation des règles fiscales "aux aléas de l'agriculture".

Près de 10% des élevages menacés de faillite

Au-delà des mesures d'allègement des charges fiscales, les éleveurs réclament une réforme structurelle de l'agriculture française pour combler l'écart de prix avec les autres pays européens.

Face à la crise qui secoue le monde agricole, le gouvernement a présenté un plan d'urgence le 22 juillet de 600 millions d'euros pour soutenir les éleveurs, frappés par une crise des prix et un endettement massif. Près de 10% des élevages (soit entre 22 et 25.000) sont au bord du dépôt de bilan, selon le ministère de l'Agriculture.

(avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 24/08/2015 à 20:25
Signaler
Ce que ce monsieur appelle "moderniser", c'est l'industrialisation à outrance de la production agricole comme le porc en Bretagne, avec les conséquences que l'on connait sur l'eau et la mer, l'obligation d'utiliser des semences certifiées, donc de pa...

à écrit le 24/08/2015 à 20:22
Signaler
Ce n'est pas 3 Mds (où les prend-t-on?) d'investissement qui amélioreront les marges des éleveurs, mais une une réductions significative des charges qui sont supérieures d'au moins 20% à celles de leurs concurrents Allemands et espagnols notamment.

à écrit le 24/08/2015 à 18:40
Signaler
Cloîtrés dans leurs bureaux de verre, les décideurs bruxellois – au train de vie luxueux, avec 6.500 euros nets par mois en moyenne, soit la moitié de ce que touche un éleveur en un an (http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/un-fonctionnaire-europeen-gag...

le 24/08/2015 à 20:26
Signaler
La moitié de 6500 mensuels que touchent les technocrates de Bruxelles soit 3250 annuels quand les agriculteurs les touchent effectivement.

à écrit le 24/08/2015 à 17:21
Signaler
ce qui est lamentable,c'est que c'est la profession elle même, par ces commissions de structure, laitière,etcetc , la Loi d'Avenir Agricole 2014 en est le renforcement, qui interdit aux exploitations d'obtenir une taille économique. et lorsque l'on ...

à écrit le 24/08/2015 à 15:20
Signaler
bravo, monsieur BEULIN, , Pourquoi, acheter vous au BRESIL pour vos usines. Dommage , que la TRIBUNE et la plupart des médias ne font que de la COM ' et non pas de l'information. L'éthique du journalisme à t-elle disparu ? VERITE.... controle de...

le 24/08/2015 à 17:39
Signaler
Il achète où c'est moins cher. La coopérative qui trouve 1,4€ trop cher va pouvoir faire venir du porc d'Allemagne (parait qu'ils ont envisagé d'aller s'y installer, autant déménager, les camions sont là pour tout transporter d'un pays à l'autre). S...

à écrit le 24/08/2015 à 15:10
Signaler
A l'export, les chinois ont surtout besoin de matiéres premières végétales car ils préferent faire leurs élevage de porcs eux même en Chine. Quant aux orientaux, ils ne veulent pas de porcs... Alors recupérer des part de marché la dedans, ce n'est pa...

à écrit le 24/08/2015 à 15:08
Signaler
Bonjour, Le financement me semble assez aisé. Préparer un vaste plan précis de modernisation et de gain compétitif mais également de montée en qualité et d'économie d'échelle, région par région. Présenter le projet au ministère de l'agriculture et...

le 24/08/2015 à 16:15
Signaler
l'industruilisation de l'élevage porcin ne donnera rien les autre pays sont trop en avance, il faut faire des cochons sur paille avoir de la qualité en bio que tous le monde veut le marché changera !

à écrit le 24/08/2015 à 13:47
Signaler
autrement dit la FNSEA demande encore plus d argent public pour continuer dans la voie qui les a mene dans l impasse... car produire encore plus de cochons va simplement se traduire par une chute plus importante des cours car les gens ne vont pas man...

à écrit le 24/08/2015 à 12:19
Signaler
Enfin le syndicat plus politique que professionnel a trouvé la recette miracle!!! faire ENCORE payé par le contribuable pour ses adhérents car il faut dire que ce syndicat toujours dans les coulisses de nos politiciens a pendant des années raisonné e...

à écrit le 24/08/2015 à 10:09
Signaler
la photo de porcelets condamnés à un univers concentrationnaire fait de sols en béton, parois métalliques délimitant des espaces réduits ,dans des bâtiments plongés dans une pénombre permanente (sauf lors des distributions de nourriture ) ne donne pa...

à écrit le 24/08/2015 à 10:06
Signaler
Pouvez vous nous citer les différentes casquettes (professionnelles) du dirigeant de la FNSEA ? Les intérêts de ce monsieur ne vont pas dans les sens du développement d'une agriculture "raisonnée", il n'est pas crédible comme défenseur des agricult...

à écrit le 24/08/2015 à 9:50
Signaler
C'est pas 3 mais 300 qu'ils devraient réclamer. Les elections approchent, il est temps de passer à la caisse

à écrit le 24/08/2015 à 9:09
Signaler
Une crise crée par l' Europe et alors que le gouvernement français affiche sa totale impuissance, M BELIN suggère à ces mêmes politiques d'aller chercher les réponses à Bruxelles .. http://www.estrepublicain.fr/actualite/2015/08/17/crise-du-porc-beu...

le 24/08/2015 à 12:24
Signaler
Trop drôle, les français sont infoutus de régler un problème français, Belin impuissant, les politiques ..français aussi, trop drôle..

à écrit le 24/08/2015 à 9:07
Signaler
tout est foutaise de pleurer a savoir cession d'une exploitation 850000 euros minimun,

à écrit le 24/08/2015 à 8:50
Signaler
Faire de la qualité plutôt que du volume, ce que font les viticulteurs entre autres. Je ne mange pas souvent du cochon, mais le boucher du village vend du Noir de Bigorre et une fois qu'on a gouté à cette variété, il est impossible de revenir en arri...

le 24/08/2015 à 10:46
Signaler
Pour égaler les allemands, on devrait en élever deux fois plus que le cheptel actuel, suicidaire, pour les vendre à qui ? Pas de besoin, et ça ferait chuter le prix. J'en mange au mieux une fois par an, ça ne me séduit pas. Faudrait que je cherche u...

le 24/08/2015 à 15:11
Signaler
Vous, vous allez chez Sancho !

à écrit le 24/08/2015 à 7:57
Signaler
ce n'est pas à l'état de financer les investissements dans un secteur qui est en surproduction et verrouillé par quelques coopératives agricoles. Il faut donc supprimer la fiscalité avantageuse des coopératives agricoles et des agriculteurs l'agric...

le 24/08/2015 à 13:48
Signaler
Vouloir rattraper les Allemands voudra dire produire plus inutilement (pas d'acheteurs), sauf créer de grandes usines avec ces 3 milliards (par an ?) qui feront disparaitre les petits (définitivement pas rentables, indécrottables, rikikis !!). 20 mi...

à écrit le 24/08/2015 à 7:57
Signaler
ce n'est pas à l'état de financer les investissements dans un secteur qui est en surproduction et verrouillé par quelques coopératives agricoles. Il faut donc supprimer la fiscalité avantageuse des coopératives agricoles et des agriculteurs l'agric...

à écrit le 24/08/2015 à 2:53
Signaler
Ces gens ne sont pas des agriculteurs eleveurs mais des salaries DES FABRICANTS D ALIMENTS on devrait leurs imposer la production d une partie de l alimentation de leurs animaux il se rendrait vite compte que ce genre d elevage et completement debi...

à écrit le 23/08/2015 à 23:43
Signaler
Le monde agricole aspire au fonctionnariat avec 100% de ses revenus garantis par l'etat, on y va doucement mais surement ! Regardez les chiffres depuis 1950, c'est clair ! les Kolkhozes vont remplacer les fermes, à qui la faute ? Nos élus roitelets ...

à écrit le 23/08/2015 à 20:12
Signaler
C'est honteux de réclamer encore de l'argent, au dépens des autres français. Que sont de venus les subventions précédentes ? Les Belges, les Danois, les Allemands, eux, les ont utilisés correctement.Et en plus , ils respectent les normes européennes,...

à écrit le 23/08/2015 à 19:18
Signaler
solidarité qu ils demandent donc a leurs collègues céréaliers qu ils leurs donnent une partie des aides que l Europe par la France redonne ceci approuvé par la FDSEA qui l a demandé . quand aux contribuable c est niet .ils ont les poches vident !

à écrit le 23/08/2015 à 18:36
Signaler
Naturellement le contribuable va payer deux fois sa côtelette: Une fois au boucher, et une fois au percepteur! Ça suffit avec ces fainéants. On leurs a déjà sacrifié notre industrie, tout ça parce qu'un paysan ça vote, mais Hollande semble oublier qu...

le 24/08/2015 à 8:38
Signaler
Fainéants??? Vous êtes sérieux?? Franchement parlez objectivement vous serez crédible sinon taisez vous.

à écrit le 23/08/2015 à 14:56
Signaler
Pourquoi vouloir égaler ou concurrencer l'Allemagne qui emploie des étrangers (pays de l'Est) ? On doit doubler le nombre de cochons par année afin déjà d'arriver au même niveau. Les gens la bas sont mis de côté quand ils sont malades, trop imprégnés...

à écrit le 23/08/2015 à 14:48
Signaler
C'est bizarre ...et économiquement parlant pas logique...que la FNSEA quémande encore de l'argent de nos impôts...et ne demande pas plutôt ....une baisse au moins 30/35 % des charges et impôts qui plombent le monde économique en général et le mon...

à écrit le 23/08/2015 à 14:45
Signaler
Alléchantes proposition : Injecter de l'argent public pour polluer plus maltraiter plus les animaux et produire une viande d'encore plus basse qualité. Décidément il serait temps que les eleveurs réfléchissent a une vrai stratégie. Le label France pa...

le 23/08/2015 à 16:22
Signaler
et s'ils doublent la quantité pour faire "comme l'Allemagne", ça va faire des excédents donc baisser les prix. Il suffira de rajouter des milliards pour éviter les faillites. Ne sachant pas (voulant pas ?) s'organiser avant, prévoir, ils attendent l...

à écrit le 23/08/2015 à 14:41
Signaler
3 milliards? Les éleveurs français doivent investir massivement ou périr. Le capital investissement parait être un bon moyen de redonner de la vigueur au secteur plutôt que de distribuer sans contrôle. Le capital investissement permet des développ...

le 23/08/2015 à 15:36
Signaler
En résumé, aider, orienter et former les éleveurs pour qu'ils acquièrent leur indépendance et cessent d'être légumisés par le FNSEA et les hypermarchés. Oui mais non, ce ne sera pas possible!

à écrit le 23/08/2015 à 13:29
Signaler
Vous ne dites pas que le président de la FNSEA est aussi le patron d'Avril Sofiproteol, organisme de prêts aux industries agro alimentaire (dont le primaire, soit les éleveurs). Ce type ne cherche pas du tout à soutenir les éleveurs, mais cherche...

à écrit le 23/08/2015 à 13:28
Signaler
Après les 1000 vaches, ce sera les 3000 cochons !! Pourquoi l'Etat (nous) paierait quoi que ce soit ?

à écrit le 23/08/2015 à 13:06
Signaler
scandaleuse proposition, ce sont des entreprises privées , qu'il prenne l'argent aux céréaliers.... et pour faire quoi produire encore plus de m....

à écrit le 23/08/2015 à 13:01
Signaler
Faut-il tuer des animaux... ? Arrêter le massacre, des milliards d'euros pour tuer plus de cochons... ?

à écrit le 23/08/2015 à 12:58
Signaler
Dire que la France doit payer pour ..."Rattraper l'Allemagne" dans l'agriculture ... c'est le comble des combles !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.