Aides à domicile : le Sénat adopte un tarif plancher à 22 euros l'heure

En pleine pandémie, le gouvernement veut favoriser le recours à des aides à domicile, notamment pour les personnes âgées. Cette revalorisation salariale doit ainsi stimuler l'offre, autant que d'alléger les services de soins dans les hôpitaux.

2 mn

Le gouvernement revendique une réforme systémique pour un virage domiciliaire, permettant aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible chez elles.
Le gouvernement revendique une "réforme systémique" pour un "virage domiciliaire", permettant aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible chez elles. (Crédits : Regis Duvignau)

C'est un nouveau coup de pouce qui s'inscrit dans les mesures de l'après-Covid-19. De quoi améliorer aussi le pouvoir d'achat des aides à domicile, autant que l'autonomie des personnes souhaitant recevoir des soins ou un service à domicile. Le Sénat dominé par l'opposition de droite a ainsi voté mardi soir en faveur d'un "tarif plancher" national de 22 euros par heure d'intervention des services d'aide à domicile en 2022.

En augmentant le salaire horaire, la mesure n'a d'autres objectifs que d'attirer de nouveaux candidats à l'aide à domicile. En pleine pandémie de coronavirus, qui fait peser le risque d'engorgement des hôpitaux, le gouvernement entend ainsi développer les soins à domicile, notamment pour les personnes âgées qui font appellent aux auxiliaires de vie.

Cette disposition figure dans le projet de budget de la Sécu pour 2022 - qui pèse plus de 500 milliards d'euros -.

Le gouvernement entend aussi réparer les iniquités entre les départements, qui financent ces prestations via l'allocation personnalisée d'autonomie (APA). Certaines collectivités ne payent en effet à l'employeur que 18 euros de l'heure et "plus de la moitié des heures effectuées" sont rémunérées sous ce niveau de 22 euros.

Ce tarif plancher serait fixé tous les trois ans plutôt qu'annuellement comme le prévoyait le texte adopté à l'Assemblée nationale.

« Des ajustements paramétriques marginaux »

Le gouvernement revendique une "réforme systémique" pour un "virage domiciliaire", permettant aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible chez elles. Ce virage domiciliaire "bénéficie  d'un milliard d'euros", a souligné le secrétaire d'Etat chargé de l'Enfance Adrien Taquet, vantant "un financement massif, pérenne".

"Vous nous proposez des ajustements paramétriques marginaux, quand c'est d'une réforme systémique dont notre pays à besoin", a fustigé à gauche Cathy Apourceau-Poly (CRCE à majorité communiste).

Très critiqué au début de la crise sanitaire, et à six mois de l'élection présidentielle, le gouvernement doit montrer des résultats sur le volet santé. Aussi, il a accordé des revalorisations salariales lors du Ségur de la santé à quelque 20.000 soignants supplémentaires, salariés des établissements pour personnes handicapées financés par les départements.

En 2022, le budget de la Sécurité sociale prévoit un déficit de 21,6 milliards d'euros, bien moins que les deux années précédentes, grâce aux effets de la croissance attendue.

(Avec AFP)

Lire aussi 3 mnFinancement du Ségur de la santé: "il manque entre 500 millions et 700 millions", selon la Fédération hospitalière de France

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 10/11/2021 à 12:58
Signaler
Pendant ce temps : À 96 ans, Gilberte semble avoir vécu un véritable calvaire lors d'un séjour à l'hôpital. Admise le 18 octobre dernier aux urgences du Grand hôpital de l'Est francilien (Ghef), à Jossigny, en Seine-et-Marne, elle a été contrainte...

à écrit le 10/11/2021 à 10:10
Signaler
Les enseignants sont complétement anesthésiés. Ils ne bougent pas d'un pouce. Tout le monde leur passe devant pour les rémunérations. Pourtant ils ont connaissance, qu'une réforme des retraites serait dangereuse pour eux avec leur rémunérations actu...

à écrit le 10/11/2021 à 10:00
Signaler
Enfin de bonnes décisions.

le 10/11/2021 à 13:54
Signaler
non une decision debile. Qui va payer les 4 €/heure en plus ? c ets pas explicité. je suppose que c est la secu et donc une charge supplementaire sur le travail. Il faudrait remettre a plat le systeme et admettre que les soins coutent cher et que ca ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.