Attentats : le 3e kamikaze du Bataclan avait été jugé inapte au port d'armes

 |   |  573  mots
En 2015, l'armée de terre a reçu 160.000 candidatures pour 15.000 recrutements. Mohamed Merah, l'auteur des tueries de Montauban et de Toulouse en mars 2012, avait lui-même tenté à deux reprises de s'engager dans l'armée.
En 2015, l'armée de terre a reçu 160.000 candidatures pour 15.000 recrutements. Mohamed Merah, l'auteur des tueries de Montauban et de Toulouse en mars 2012, avait lui-même tenté à deux reprises de s'engager dans l'armée. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Foued Mohamed-Aggad voulait s'engager dans l'armée de terre, mais sa candidature avait été écartée avant les tests de sélection proprement dits, a confirmé vendredi une source militaire.

Foued Mohamed-Aggad, le troisième kamikaze du Bataclan tout récemment identifié, avait tenté de s'engager dans l'armée de terre en 2010 mais il n'avait pas été retenu. L'information, déjà relayée par la presse, a été confirmée vendredi 11 novembre par l'armée, qui a précisé que le dossier du jeune candidat avait été jugé incompatible avec le port des armes.

Une grande déception

Dès mercredi, jour où l'identité du kamikaze a été révélée, un voisin de sa famille à Wissembourg, dans le Bas-Rhin, avait indiqué à Reuters qu'il avait été refusé par l'armée, ce qui avait constitué une grande déception pour lui. Vendredi, le lieutenant-colonel Sophie Caussel, responsable de la communication à la sous-direction recrutement de l'armée de terre, a déclaré à l'agence de presse:

"Oui, il a voulu s'engager dans l'armée de terre".

La candidature de Foued Mohamed-Aggad a été écartée au niveau du Centre d'information et de recrutement des forces armées (Cirfa), avant les tests de sélection proprement dits, et ce pour des raisons confidentielles, a-t-elle indiqué.

"Pas la peine d'aller plus loin avec lui"

"Pour chaque candidat qui demande à intégrer l'armée de terre, il y a des filtres. On fait des enquêtes de personnalité, des tests physiques et psychologiques. Dans son cas, on l'a identifié comme non apte à être soldat et à porter une arme. On a considéré que ce n'était pas la peine d'aller plus loin avec lui", a-t-elle ajouté.

Selon une autre source militaire, le jeune homme, qui était en échec scolaire et cherchait un emploi après avoir essayé plusieurs voies, témoignait néanmoins de "capacités d'apprentissage plutôt correctes" et avait un "bon dossier".

En 2015, l'armée de terre a reçu 160.000 candidatures pour 15.000 recrutements. Mohamed Merah, l'auteur des tueries de Montauban et de Toulouse en mars 2012, avait lui-même tenté à deux reprises de s'engager dans l'armée, d'abord au sein de l'armée de terre puis dans la Légion étrangère. Sa candidature n'avait pas été retenue en raison de ses antécédents judiciaires.

Parti en Syrie

Aucune information n'a en revanche filtré sur d'éventuels antécédents judiciaires de Foued Mohamed-Aggad.

Le jeune alsacien est parti pour la Syrie en décembre 2013 avec son frère aîné, Karim, deux autres garçons de Wissembourg, et un groupe de jeunes radicalisés du quartier de la Meinau à Strasbourg. Sept d'entre eux, dont Karim Mohamed-Aggad, ont été interpellés mi-2014 après leur retour en Alsace, mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", et placés en détention provisoire. Le parquet de Paris a requis le 9 octobre dernier leur renvoi en correctionnelle, et un procès pourrait avoir lieu en 2016, a-t-on appris de source judiciaire.

Proche de Moured Farès

Avant son identification, le kamikaze du Bataclan faisait déjà l'objet d'investigations dans le cadre d'une autre enquête qui vise Mourad Farès, Franco-Marocain soupçonné d'avoir été l'un des principaux recruteurs de djihadistes français en Syrie, indique par ailleurs cette source. Arrêté en Turquie en août 2014, Mourad Farès est incarcéré en France depuis septembre de la même année.

Son éventuel rôle dans les attentats du 13 novembre est examiné, selon une source proche du dossier. "Rien n'est négligé", dit-elle. "Mais il est en détention", souligne-t-elle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2015 à 14:43 :
Ces garçons auraient fait un an de service militaire, ils auraient peut-être été calmés de toutes ces envies. Et n'auraient peut-être pas pété les plombs, avec l'aide de gens bien intentionnés, plus tard.
Merci à Chirac et Juppé qui ont supprimé le Service National, pour que les enfants de la bonne société ne perdent plus un an de salaire.
Réponse de le 13/12/2015 à 22:16 :
en quoi perdre un an a attendre la quille l aurait changé ? Vous ne savez pas que les gens avec un profil comme le sien ne faisait pas l armee (soit car il optait pour un service dans leur second pays (qui les exemptait) soit parce que l armee francaise les exemptait aussi (pas envie de se coltiner de la racaille). Si l armee n en a pas voulu hier c est quand meme pour une bonne raison non ?

Sinon le but de l armee francaise est de defendre le pays, pas de servir d education nationale bis !
a écrit le 11/12/2015 à 22:38 :
Un Lucien lacombe .
Les résistants n 'en ont pas voulu .
Et de ce fait on en fait un renégat .

Quand la France acceptera tous ces enfants on s'en portera mieux .

Signez un franchouard de + de 5 générations
Réponse de le 12/12/2015 à 3:57 :
Il est dommage que le "Franchouard" (Franchouillard!) de plus de 5 générations ait truffé son texte de fautes...
Sans doute faut-il plus de cinq générations pour apprendre à maîtriser notre langue...
Combien pour maîtriser et apprécier la culture de notre beau pays ??
:-(
Réponse de le 12/12/2015 à 10:09 :
On ne va pas incorporer dans l'armée tous les cinglés qui veulent tirer sur tout ce qui bouge ou tous les fragiles psychologiques.
Estimer qu'il n'est pas fait pour être dans l'armée et porter une arme ne veut pas dire que la France ne l'accepte pas. Il y a bien d'autres manières de trouver une voie.
Les actions, que l'on connait maintenant, de ce jeune homme montrent bien que l'armée a eu du flair sur ce coup là.
Réponse de le 12/12/2015 à 12:01 :
Un peu d'humour pour le franchouillard!
On voit où cela mène +5 générations de béret, de pinard et de baguette ?
Réponse de le 13/12/2015 à 8:04 :
A toi qui ne maîtrise pas la langue française , reste dans tes champs et donne nous a manger en évitant de penser .
Pourtant ton message est clair mais pour certains ( même si tu te dits français ) tu n'es pas accepté dans leur monde ( y a des règles ...).

Certains se disent cultivé en connaissant la langue de Voltaire mais ils ne connaissent pas la tolérance et tu démontres plus d'humanité que ces cuistres !!!

Apprend ton plus dans les champs que dans les livres?

Quand au mot pinard ( pour ceux qui connaissent ) c'était une boisson inventée par Mr Pinard a base de vin et d'alcool fort pour mourir dans les tranchées ...
Comme quoi si ta famille en a bu d'autres sont prêt encore a t'en faire boire ...

Et oui la France n'accepte pas tous ces enfants .
Réponse de le 13/12/2015 à 22:19 :
C estvrai on aurait du l accepter dans l armee. comme ca on aurait peut etre eut un islamiste encore plus efficace car entrainé ou qui aurait pu abattre certains de ses collegues (les USA on deja eut un cas et je ne parle meme pas des soldats afghan qui ont abattu des soldats etrangers senses les aider)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :