« Au revoir » ! Avec Valéry Giscard d'Estaing, la mort d'un "modernisateur"

 |  | 921 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : BENOIT TESSIER)
Président de la République de 1974 à 1981, Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans, des suites du Covid-19, après avoir été hospitalisé à Tours le 17 novembre dernier pour «une insuffisance cardiaque». Bilan du legs de celui qu'on avait appelé le "Kennedy" français.

L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi soir à l'âge de 94 ans, «entouré de sa famille» dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher. L'ancien chef de l'Etat avait été hospitalisé dans «le service de cardiologie» de l'hôpital de Tours le 17 novembre pour une « insuffisance cardiaque », avait indiqué son entourage qui a annoncé son décès ce mercredi soir en précisant qu'il s'était éteint "des suites du Covid-19". En septembre, il avait déjà été hospitalisé à l'hôpital Georges Pompidou, à Paris, pour «une légère infection aux poumons».

Valéry Giscard d'Estaing avait fait l'une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques à Paris de Jacques Chirac, qui fut son Premier ministre de 1974 à 1976 et son principal adversaire à droite.

Entré à l'Elysée à 48 ans, battant sur le fil François Mitterrand d'une flèche assassine ("vous n'avez pas le monopole du coeur, Mr Mitterrand"), le plus jeune président de la Vème République ("Giscazrd à la barre" scandaient ses...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2020 à 16:58 :
il a aussi organise , pour le regretter apres,le regroupement familiale qui va rapidement nous conduire à une guerre de religions en France
a écrit le 04/12/2020 à 9:56 :
bilan le passif est bien plus grave que l'actif la france a plus perdu que gagne
bien sur pas pour la tres haute finance
et bien sur agrave a puissance 10 par les socialistes
a écrit le 04/12/2020 à 9:26 :
Pourquoi ce président si talentueux, si dynamique, tellement capable de rebondir, n'a t-il pas refusé de bénéficier d'une pension de retraite qui a coûté un pognon de dingue aux francais ? Qui sont les assistés dans ce pays ? Qu'est ce que le mérite ?
a écrit le 04/12/2020 à 7:36 :
Giscard modernisateur, certes ... mais pour en arriver là, dictature libérale mondialisée,
financiarisation de l'économie et d'a peu près tout, franchement ??
a écrit le 04/12/2020 à 2:46 :
Jean-louis Bourlange ecrit dans Slate un exellent miroir politique des annees Giscard.
L'arrivee du chomage de masse, la monnaie et son inflation.
Un ministre de finance Barre a droite toute a fini d'achever les illusions de ce bourgeois.
C'est precisement a cette epoque que je prends conscience que mon futur est deja altere, et que partir est la seule solution pour in avenir plus consistant.
Avoir 20 ans est gage d'echec.
Aujourd'hui, ce choix s'avere la meilleure solution pour ce qui me reste a vivre.
En France, trop de bla, bla, toujours les meme rengaines, le bonapartisme, le gaullisme et ses salades, le jacobinisme et ses heritiers bourgeois.
On comprend l'etat du pays a l'aune de ces elements.
a écrit le 03/12/2020 à 23:33 :
On le connais ici en Bulgarie tres bien.Il etait ici pendant le regime de communisme.Grand français et vrai français aussi ils sont po nombreux dans nos jours
a écrit le 03/12/2020 à 19:36 :
Comme l'explique la démographe Michèle Tribalat, en 2017, 17,6 % des jeunes en France métropolitaine étaient d’origine extra-européenne, contre 11% en 1995, moins de 8% en 1982 et 5% en 1975.
a écrit le 03/12/2020 à 18:45 :
L'homme qui a mis la France en banqueroute avec la programme toute nucleaire - un nombre non-vraisemblable des centrales. Le cout est toujours un "secret d'Etat". Il ne faut que lire "Confessions of an Economic Hitman" pour comprendre que la programme nucleaire "francaise" etait aux ordres des Etats Unis pour appauvrir, endetter et detruire le peuple francais. Comme ils ont fait partout travers le monde. La France n'a pas ete le moindre "l'exception" a cette programme de domination financiere de l'Empire Americaine. Napoleon Bonaparte.
a écrit le 03/12/2020 à 15:44 :
La French-American Foundation rend bien sûr un vibrant hommage à Giscard, co-créateur avec Gerald Ford en 1976 des Young leaders de la FAF, parmi lesquels s' illustrent les illustres serviteurs de l' Empire que sont Juppé, Minc, Hollande, Macron, Philippe, Pécresse, Wauquiez, Moscovici, Montebourg, et de l' autre, les Bill et Hillary Clinton, Obama, modestes serviteurs du mondialisme et férocement anti MAGA, "Make Amerca Great Again", slogan du souverainiste Trump". F Asselineau ce jour_

Ce qui faisait dire à Siné en son temps, "la politique ce n' est pas", pour ces gens là, "affaires de conviction mais bien de conviction dans les affaires"!.. CQFD_
a écrit le 03/12/2020 à 15:06 :
La raison pour laquelle VGE a été un grand Européen, c'est que la première personne qu'il a rencontré en venant au monde à Koblenz, le 26/2/1926, était ma tante Allemande, Maria Baumann ! Elle était Diaconesse ( religieuse Protestante-Luthérienne ), sage-femme et puéricultrice. Et la tante de ma première épouse Allemande, Gertrud Anna-Maria Baumann, décédée en 1990. A mon mariage en 1964, Tante-Maria m'a confié avoir mis au monde Giscard, alors ministre de De Gaulle. Elle est décédée en 1971 et ne l'a pas vu devenir Président. Elle repose au cimetière Protestant de Kaiserswerth-Düsseldorf. Giscard a toujours été fier de sa naissance Allemande et en entrant en Allemagne sur son char en 1945, il disait plaisamment :
" Je viens libérer mon pays natal des ... Nazis !".
Réponse de le 03/12/2020 à 17:43 :
Très bel et émouvant hommage à Valéry Giscard d'Estaing. Merci.
a écrit le 03/12/2020 à 13:30 :
Pour Giscard, "l'Europe est un projet qui arrête la décadence". Mais les faits prouvent exactement l'inverse !
Plus on "construit l'Europe" et plus on détruit les civilisations européennes -dont la France- par la loi du fric, la violence et l'uniformité culturelle venues des usa.. F Asselineau ce jour ..
a écrit le 03/12/2020 à 13:12 :
Création complexe sidérurgie fos sur mer
Fermeture usinor denain avec une nuit d eute qui a faillit se terminer dans le sang pour les metalo
Programmation de la mort de siderurgie loraine
a écrit le 03/12/2020 à 12:09 :
Déjà dès son arrivé au pouvoir en 1974, en juin et juillet, en deux étapes fondamentales, de la « Déclaration sur les relations atlantiques » aux « accords Valentin-Ferber », Giscard plaçait, la force nucléaire puis la 1ère Armée, sous la coupe de l'OTAN que le Général De Gaulle avait quitté en 1966.

Quand De Gaulle est mort en 1970, la France était la 2ème puissance économique juste derrière les Etats-Unis, devant l'URSS, le Japon et l'Allemagne. Notre pays était au sommet d'une prospérité qu'elle n'avait, et n'a plus jamais atteinte. Lorsque Giscard quitta le pouvoir en 1981, la France était déjà devancée par l'Allemagne et talonnée par le Royaume-Uni, comptait plus de chômeurs que ces deux pays. Elle n'était déjà plus que la 5ème puissance mondiale, dépassée aussi par le Japon.

Giscard fut le père de notre déclin historique, l'homme qui tourna le dos au Gaullisme et tout ce qu'il avait incarné. Permettez moi de n'avoir aucun regret pour celui qui n'eut qu'un véritable successeur, plus que tout autre, qui sévit actuellement à l'Elysée.
a écrit le 03/12/2020 à 11:22 :
Il aurait su que les remontées mécaniques étaient fermées cet hiver, il aurait était choqué d'une telle décision.
a écrit le 03/12/2020 à 10:58 :
Giscard est certainement le dernier président d'envergure. Mitterrand était machiavélique , les suivants sans intérêt. Le dernier en poste , gesticule médiatiquement parlant mais son manque de maturité l'empêche de prendre la mesure des évènements.
Giscard était humain , il a essayé pendant toute sa vie de se faire accepter par les français .C'était compliqué pour lui, sa naissance , son immense culture , son coté aristocratique , autant de freins pour se faire aimer d'un peuple volontiers jaloux .
a écrit le 03/12/2020 à 10:43 :
Un brave serviteur de la finance qui s'ignorait! Sous couvert d'unir les peuples, il a uniformiser un marché pour les multinationales!
a écrit le 03/12/2020 à 10:34 :
Ce fut une époque intéressante, hélas pour le coté face notons les effets pervers du regroupement familial toujours d'actualité. Hélas il était dans son monde comme le montre les affaires Bokassa et les diamants.
a écrit le 03/12/2020 à 10:26 :
Avec le recul, on se rend compte que le regroupement familial fut une erreur. Dans le contexte social de l'époque il était difficile de faire autrement. Le premier "travail" des politiques c'est d'avoir une vision de long terme, une qualité que globalement on peut attribuer à VGE et qui fait cruellement défaut à la classe politique de ces 20 dernières années.
a écrit le 03/12/2020 à 10:16 :
Merci pour cette jolie biographie, qui oublie pourtant un truc important : VGE a combattu en 1944-45, et a eu la croix de guerre pour ça.
Bref : il s'est fait tirer dessus, et il a risqué sa peau pour son pays.
Réponse de le 03/12/2020 à 19:24 :
En entrant en Allemagne sur son char de la 1° Armée-de Lattre, il aurait dit :
Je viens libérer ma terre natale des Nazis !
En Allemagne, il est sur la liste des hommes d'Etat Européens nés dans la Rhénanie-Palatinat.
a écrit le 03/12/2020 à 10:07 :
"Il est aussi le président du regroupement familial pour laisser se réunir les familles de travailleurs immigrés"

Tiens, contrairement au bilan que fait la TV sur lui ce matin, pas un mot sur ce sujet ,qui pourtant a des conséquences importantes sur nos vies d'aujourd'hui.Étonnant

Cette décision est actée par un décret du 29 avril 1976 signé notamment par le Premier ministre, Jacques Chirac, et par le ministre du Travail, Michel Durafour
a écrit le 03/12/2020 à 9:12 :
il a aussi coute tres cher A LA FRANCE avec les privileges exorbitants des anciens President
Réponse de le 03/12/2020 à 10:13 :
Valéry Giscard d'Estaing est évidemment celui qui a le plus coûté à l’État en cumul, puisqu'il a été élu en 1974 et perçoit sa pension d'ancien président depuis 1981. Il occupe notamment depuis plus de trente ans "de splendides locaux" boulevard Saint-Germain à Paris, indique Challenges. Toujours selon René Dosière, en 2018, il a coûté hors sécurité 710 439 euros aux caisses publiques.

En 2015, La Tribune rapportait que la résidence privée de Giscard d'Estaing à Authon (Loir-et-Cher) mobilisait quinze gendarmes à temps plein, pour un coût annuel de 1,1 million d'euros. En outre, le président accordéoniste tient à sa disposition deux sous-officiers de l'armée de terre, et trois sous-officiers de la marine pour un coût total de 287 000 euros.
a écrit le 03/12/2020 à 8:53 :
Après la disparition de VGE il ne reste plus en France que 3 présidents encore en vie, les 3 derniers et les plus mauvais : Nicolas SARKOZY, 65 ans, dont l’image s’est sérieusement ternie suite aux révélations de différentes affaires, François HOLLANDE, 66 ans, le « président normal » pour lequel on a du mal à se souvenir d’autre chose que ses escapades en scooter et Emmanuel MACRON, 42 ans, président en exercice qui, en lui-même serait plutôt un président banal si, volontairement ou involontairement, en créant son parti ni de droite ni de gauche (LREM), il n’avait réussi à désorganiser et à bloquer la vie politique française en occupant presque tout l’espace allant de la gauche à la droite modérées, empêchant ainsi l’émergence d’adversaires dangereux et favorisant l’expression des partis extrêmes.
Réponse de le 03/12/2020 à 11:20 :
Vous êtes vraiment gentil quand vous dites qu'il "a désorganisé et bloqué la vie politique française".
La vérité est plutôt qu'il a confisqué le débat démocratique, pulvérisé la vie politique française pour mettre en place un régime de type dictatorial à coup de lois, ordonnances et décisions liberticides, sur les modèles russe et turc.
a écrit le 03/12/2020 à 8:35 :
Il aura couté cher en retraite !
a écrit le 03/12/2020 à 7:29 :
Giscard nous a amené Chirac et Mitterrand, le regroupement familial, le déficit budgétaire et l'endettement, un taux de prélèvements obligatoires parmi les plus élevés en Europe...
Réponse de le 03/12/2020 à 10:42 :
Quand VGE a quitté le pouvoir la dette était très basse et le budget était en équilibre. C'est avec Mitterrand que la dette et les déficits ont commencé.
Réponse de le 03/12/2020 à 10:43 :
Quand VGE a quitté le pouvoir la dette était très basse et le budget était en équilibre. C'est avec Mitterrand que la dette et les déficits ont commencé.
Réponse de le 04/12/2020 à 9:11 :
@marc469 : depuis 1974 aucun budget de l'Etat n'a plus été voté en équilibre. Le dernier l'a été sous Pompidou.
a écrit le 03/12/2020 à 2:57 :
Giscard est mort de vieillesse à 94 suite à une insuffisance cardiaque, arrêtez votre cirque au moins une fois dans votre carrière de journaliste. Qu'on s'amuse à le tester et qu'on découvre comme 90% et à 50 cycles qu'il a eu une grippe y a 10 ans histoire de faire le buzz est pitoyable. Franchement mi novembre cardiaque et ce serait le covid le 3 décembre,on dieu mais ce cauchemar s'arrête quand !!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :