Bruxelles relève à la marge la prévision de croissance pour la France

 |   |  218  mots
Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques
Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)
La commission européenne devrait afficher mardi une prévision de croissance de 1,1% pour la France en 2015, contre +1% auparavant. Elle valide la prévision du gouvernement français en matière de déficit pour 2015 (3,8% du PIB)

La Commission européenne va relever, à la marge,  sa prévision de croissance pour la France à 1,1% en 2015, devenant plus optimiste que le gouvernement, selon le Journal du dimanche.

Bruxelles doit dévoiler mardi ses prévisions économiques de printemps, notamment pour la croissance et le déficit de la France. Dans ses précédentes prévisions publiées en février dernier, la Commission tablait sur une croissance de 1% en 2015 et 1,8% en 2016.

Elle mise désormais sur 1,1% en 2015 et 1,7% en 2016,  alors que l'estimation du gouvernement est de 1% pour cette année.

Bruxelles croit à la prévision de déficit de Paris pour 2015

La Commission suit ainsi le mouvement d'organisations internationales comme l'OCDE qui table également sur 1,1% pour l'année en cours et le FMI qui voit la croissance française à 1,2%, le pays comme la zone euro profitant de la baisse de l'euro, du pétrole et des taux d'intérêt.

Concernant les déficits, les prévisions européennes devraient conforter celles du gouvernement, avec un déficit public de 3,8% du produit intérieur brut en 2015.

En revanche, pour 2016, la Commission va afficher un chiffre plus mauvais que les 3,3% du gouvernement, puisqu'elle ne comptabilise pas les dernières mesures d'économies qui ne sont pas encore votées, indique le journal sans plus de précision.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2015 à 10:11 :
Le chômage ne baissera pas, car la moindre croissance fait un "appel d'air" au travailleur détaché de toute l'Europe et en particulier des pays qui ont plus de problèmes que nous!
Réponse de le 04/05/2015 à 14:40 :
quand on lit les commentaires ici on est les pires des pires, donc vous inquiétez pas cher bah
a écrit le 04/05/2015 à 7:20 :
Avec un taux de chômage qui préfère sans cesse aller de l'avant plutôt que de reculer, voilà qu'on nous annonce une prévision de la croissance de 1,1% dans le pays pour l'année 2015 ! Quel paradoxe.
Comment pourrait-on faire décoller la croissance si le chômage ne diminue guère et que le pouvoir d'achat des Français est au plus bas ?
Les données de la Commission Européenne sont à prendre avec des pincettes.
Réponse de le 04/05/2015 à 16:05 :
Données à prendre avec des pincettes : si effectivement elles ne sont pas à prendre à deux chiffres après la virgule, la tendance est quand même celle- la. Il n'y aura donc malheureusement pas de miracles pour les 6 millions de chômeurs toutes catégories. Le retour massif à l'emploi attendra encore. Et en plus on voit tous les jours des entreprises qui réduisent la voilure : Renault trucks, Vallourec, etc....
a écrit le 03/05/2015 à 23:26 :
Inutile. Cet article n'a aucun intérêt.
Moscovici n'a rien fait pour la France lorsque il était ministre et aujourd'hui il faut le "beau" sur la base de ses échecs et il s'occupe de sa petite jeune à nos frais !!
a écrit le 03/05/2015 à 22:46 :
Merci Serge DASSAULT
a écrit le 03/05/2015 à 18:24 :
Vu le montant de 0.1%, qui est inferieur à la marge d'erreur des prévisions qui se situe entre 0.4 et 05%, on sait qu'on est dans de la com. à deux balle du sieur Mosco. qui paye ainsi à son grand copain Hollande, sa nomination à son poste. Ridicule.
Réponse de le 04/05/2015 à 14:33 :
ah oui c'est sûr quand relevant de 0.1% la prévison, il file un sacré coup de pouce à Hollande... Mauvaise fois pathétique.
Réponse de le 04/05/2015 à 16:28 :
Mais non, juste du réalisme, si 0.1 n'est rien, alors pourquoi le dire, sinon pour conforter la com du "président pour rire"
a écrit le 03/05/2015 à 16:28 :
Il faut parler des ventes faramineuses de Rafale au Qatar et du changement du nom Saint du PSG voulu par... les Qataris ! voilà un sujet de loin plus réel que les prévisions de croissance de Bruxelles pour la France. Bonne semaine à tous !
a écrit le 03/05/2015 à 16:22 :
plus de croissance c'est plus de recettes pour le gouvernement.les salaires du privé continuant d'augmenter,il est devenu indispensable de dégeler le point d'indice des fonctionnaires qui ont perdu du pouvoir d'achat,eux!
Réponse de le 03/05/2015 à 19:34 :
C'est faux, le point d'indice n,'est pas le seul facteur de hausse du traitement des fonctionnaires, il y a le GVT (Glissement Vieillesse Technicité) qui génère environ 1% de hausse automatiquement et celui là fonctionne toujours. C'est avec ce genre de discours démagogique que vous allez installer la guerre civile entre les salariés du secteur privé et ceux du secteur public.C'EST IRRESPONSABLE !
Réponse de le 04/05/2015 à 11:39 :
@LIV ? LES RETRAITES EN ONT PERDUS EN 2014 ET EN PERDRONS EN 2015/ S EN PRENDRE AUX PLUS FAIBLES C EST UN DESOHNEURS POUR DES SOCIALITES? MAIS LE SONT ILS ENCORE???
a écrit le 03/05/2015 à 16:17 :
Faire un article pour un relèvement de 0,1% alors que la marge d erreur doit être de 0.3 ou 0.5 % !!!!
a écrit le 03/05/2015 à 12:55 :
Et vous pensez que l'on va le croire, arrétons les bétises (pas celles de Cambrai, fausse polémique !!!!!!!
a écrit le 03/05/2015 à 11:35 :
Je n'y crois pas
Réponse de le 03/05/2015 à 18:32 :
Je pense que nous serons plus près de 1,5 % que de 1 % !! Avec un déficit à 3,6 %.
Il faut être optimiste sans être aveugle !! Mais certains préfèrent ne pas y croire, c'est leur droit.
a écrit le 03/05/2015 à 11:24 :
Quand on voit que la personne qui fait ces prévisions est la même qui avait pris un engagement non tenu depuis auprès de la Commission à laquelle il appartient depuis, on est en droit d'être sceptique. Se comparer à sa propre médiocrité est un non sens dans un marché mondialisé. La prévision de croissance mondiale est de 3,5%, celle de l'Allemagne est de 2%, celle de la zone euro de 1,7%, celle du Royaume Uni de 2,7%, Italie 0,6%, Espagne 2,8%. Ce qu'il faut retenir, c'est que la dynamique de croissance mondiale est très supérieure à la dynamique de la croissance européenne, elle même très supérieure à la dynamique française. Nos principaux concurrents européens ont des dynamiques de croissance supérieures à la notre, ce qui marque un décrochage en terme de part de marché. NOUS PROFITONS MOINS DE LA CROISSANCE S'AGISSANT DE LA BAISSE DE L'EURO, JE RAPPELLE QUE L'EURO EST A 1,12$ EN HAUSSE, QUE LE PRIX DU BARIL DE PETROLE A AUGMENTE DE 20% EN AVRIL POUR ATTEINDRE PRESQUE 60$ !! PM A CHANGE DE POSTE MAIS CONTINUE A PRENDRE LES FRANCAIS POUR DES BILLES !!!
Réponse de le 04/05/2015 à 14:38 :
pour lire vos commentaires régulièrement et même si je partage pas toujours vos analyses, vous savez pertinemment que c'est pas Mosco qui pond la stat...Par ailleurs, cette réévaluation, même si elle ne me fait pas frémir (euphémisme) va malgré tout dans le bon sens, on a plus tôt été habitué au contraire ces 10 dernières années...
Réponse de le 04/05/2015 à 17:50 :
Je partage votre opinion. J'ai fait un trait d'esprit pour souligner que malheureusement PM occupe un poste où la crédibilité de la parole est fondamentale. Comprenons-nous: la trajectoire budgétaire "prudente" qu'a faite parvenir la France à Bruxelles fait apparaître une croissance à 1% (sous évaluée) et des déficits réalistes car ils correspondent à un taux de croissance d'environ 1,2%. Sachant que ce sont les déficits qui sont surveillés à Bruxelles, FH veut pouvoir se vanter d'avoir eu à la fois les 1,2% supérieurs à 1% de croissance, et les 3,8% de déficit promis à Bruxelles. LA FICELLE ETAIT TROP GROSSE POUR BRUXELLES QUI S'EST EMPRESSEE DE "CORRIGER" CETTE ERREUR DE CALCUL !!!
Réponse de le 04/05/2015 à 21:16 :
Effectivement notre gvt a pris le parti de biaiser en étant un peu pessimiste, j ai envie dire c'est de bonne guerre et après c est de la bonne politique. Encore une fois on a payé et ce gouvernement en particulier, pour voir ce que pouvait coûter en terme de crédibilité ou même politiquement de voir ses prévisions systématiquement surévaluées. Alors nous ne serons pas dupes et espérons qu on nous refera pas le coût de la cagnotte a quelques mois de la présidentielle...
a écrit le 03/05/2015 à 11:20 :
Comme le gouvernement, Mosco ne se mouille pas, et il a bien raison.
a écrit le 03/05/2015 à 11:15 :
Dès qu'on appris (la FED américaine notre meilleur professeur) que les données des indicateurs économiques peuvent être habilement manipulées, on doit prendre ces prévisions avec la plus grande prudence. La croissance d'une économie possède des indicateurs réels et ceux-ci on les reconnaîtra, bien au-delà des toujours optimistes prévisions de Bruxelles.
a écrit le 03/05/2015 à 10:55 :
La meme commission qui prévoyait +3,4% en Grece en 2014 ? Résultat : -4,5%.
On va bien se marrer fin 2015 !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :