Ces futures capitales de régions qui divisent les Français

 |   |  413  mots
Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre 2015. Les assemblées élues auront six mois pour se prononcer sur les futures capitales de région.
Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre 2015. Les assemblées élues auront six mois pour se prononcer sur les futures capitales de région. (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le nom des 13 chefs-lieux provisoires des futures régions françaises devrait être confirmé dans la semaine. Le JDD a consulté les Français sur le sujet: si certaines villes semblent remporter largement les suffrages, pour d'autres il faudra s'attendre à des querelles de voisinage.

"La réforme territoriale, ce n'est pas Intervilles", avait raillé au mois de juin Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, en référence au jeu télévisé populaire. La liste des capitales est déjà connue et devrait être confirmée cette semaine. Mais elle n'est que provisoire et plusieurs grandes cités de France rivalisent toujours pour occuper la place de "capitale" des futures treize régions en cours d'élaboration. Le Journal du Dimanche a même fait mener par l'Ifop un sondage auprès des Français afin de connaître leurs championnes. Certaines divisent plus que d'autres.

>> Régions : ce qui va se passer maintenant, localement

Toulouse ou Montpellier?

La Ville Rose emporte 58% d'avis positifs contre 41% pour Montpellier d'après ce sondage. Le maire de cette dernière Philippe Saurel en prend acte et réclame des compensations, rapporte l'hebdomadaire. Des élus souhaitent qu'elles prennent la forme d'un partage des attributions avec l'installation de la préfecture dans une ville et de l'hôtel de région dans une autre.

>> Capitale de la grande région : Toulouse préférée à Montpellier ?

Caen ou Rouen?

Même type de division en Normandie où Rouen a tout de même une petite longueur d'avance: 54% des sondés verraient volontiers la ville devenir sa capitale contre 44% pour Caen. Ce fief du ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius - il est élu de Seine-Maritime - est aussi celui qui abrite le préfet de Haute-Normandie. Lequel fait parti des sept préfets préfigurateurs nommés en avril pour mener cette réforme des régions.

Strasbourg et Dijon loin devant

Ailleurs en France, les choix semblent plus tranchés dans l'opinion des Français. Ainsi 74% des personnes interrogées préfèrent Dijon à Besançon comme capitale de la future Bourgogne-Franche-Comté, tandis que pour Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, Strasbourg distance largement Metz et Châlons-en-Champagne avec 67% d'opinions favorables contre 19% et 13%.

Mais les Français ne se prononceront pas directement sur le choix final. Après le décret qui doit être promulgué dans la semaine du 27 juillet 2015 par le gouvernement, les futures assemblées régionales dont la composition sera connue après les élections de décembre 2015, émettront leur avis au plus tard en juin de l'année suivante. La liste définitive sera arrêtée par décret avant le 1er juillet 2016.

>> Nouvelles régions : quelles seront les villes préfectures ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2015 à 10:06 :
Peuple Souverain de France dit l'état;
cessons voter car sert à rien mais légitime malgré-soi, cette usurpation post-révolution 1789 autos-sommée politique outil anti-Nation permettant violé machiavéliquement la souveraineté du Peuple en s'accaparant tous nos lieux de pourvoir au Peuple lésé de-fait en étant livré ç lui-même est que ses yeux pour pleurer au vue l'état présentement nôstres maison la FRANCE "mère patrie"
+
cessons servir cette MAFIOCRASSIE, faite que pour elle-même que ses réseaux copinages anti-Nation et en guerre sournoise contre ce que FRANCE, donc vu la Nation possède pas son POOL ANTI-MAFIA EN VIGI-CONSTITUTIONNELLE ni Peuple co-partageant en consortium nos lieux de pouvoirs, sache cette gabegie guerrière cancéreuse politicienne, s'octroie manu militari criminellement nos "impôts/ secours/armées/lois/lieux de pouvoirs/guéguerres&pillages de pays/privilèges& moyens/ambassades&renseignement&copinages anti-Nation tels lobbys-pleurniche-influence étrangère-traités"
a écrit le 02/08/2015 à 9:21 :
bafouement total par ce qu'état de droit, en plus d'être servit criminellement par une cour
de sous-traîtres idiots, permettant cette MAFIOCRATIE sévir en lieu et place du Peuple;

° article 25: La souveraineté réside dans le peuple; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable & article 35: Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs Où DONC SES APPLICATIONS SOUVERAINES PAR ET POUR LE PEUPLE !!! à contrario 49.3 donc sensé tjs être jamais contesté formellement ni jamais abusés !!!_crimes d'ex-gouvernements
jamais jugés de leurs rendus de BILANS !!!_Peuple jamais escomptablement concerté et suivi de fait !!!
+
https://youtu.be/OmAA9IoCYbo & http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/stereotypes-et-roles-sociaux/actualites-3/article/droits-humains-ou-droits-de-l & http://www.lyon.fr/evenement/plein-air/un-a400m-baptise-metropole-de-lyon.html & https://www.youtube.com/results?search_query=hollande+m%C3%A7on & http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/pourquoi-le-mouvement-du-14-170292
a écrit le 02/08/2015 à 9:06 :
rien vaille dit d'état de droit mais d'acte de guerre contre ce que FRANCE, par cette MAFIOCRATIE bananière sans foi ni loi et 1er syndicat actionnaire usurpatrice sous formelle "politique" post-révolution 1789, au mépris nos morts pour la République Française fit leur salle besogne et maintenant mépris la souveraineté du Peuple donc l'état de droit, à leurs profits machiavéliquement anti-Nation donc bien en guerre perverse contre la Nation
+
cette MAFIOCRATIE anti-Nation au vue l'état celle-ci et énièmes forfaitures impunies au Peuple blasé délibérément, démontrant régime politique tyrannique bananier à s'accaparé tous les pouvoirs que d'être octroyés une république parallèle d'où tiers tjs-l' as que mal jugé quand l'étant, laissant le Peuple livré à lui-même est en voyons les effets ultra-néfaste pour une Nation vivait fort bien sa totale indépendance de toutes influences contraire à son Devenir "libre-arbitre";
caduque de-fait dit changement brutal Région que Département, car savons escomptablement apportera rien mais plus d'ingratitude sociétale et disparition dit service public et instaurant irrésistiblement que rien ni personne pourra l'arrêter "n.o.m
"
a écrit le 27/07/2015 à 19:31 :
Je complète mon commentaire en lisant les autres commentaires.... y a t il une personne suffisamment naïve en France pour penser que c'est par un vote des citoyens qu'on déterminera ces choix??? Brassens l'a chanté il y a très longtemps..." Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part!" Relisez toutes les paroles et vous comprendrez mieux le sens de la phrase de De Gaulle " comment voulez vous mettre d'accord les gens dans un pays où il y a autant de fromages?"
a écrit le 27/07/2015 à 19:25 :
Il n'y a pas besoin de sondage pour connaître le résultat de ce carnage: le même que pour la création des districts, communauté urbaine et agglo....on a multiplié les services, compensez par des emplois les déçus du partage, bref, on avdemultiplié les fonctionnaires! Et l'article le dit clairement sur un seul exemple: Montpellier demande des compensations! Et quelle compensation? Multiplier les fonctionnaires pour faire plaisir aux électeurs.... Il n'y a pas un seul politique en France qui aura le courage pour mettre en l'air ce système clanique népotiste, temple de la gabegie des élus et des pouvoirs publics! La France en crèvera!
a écrit le 27/07/2015 à 9:37 :
Euhhh.... C'est à la limite aux habitants des regions concernées qu'il aurait fallu poser la question. Pas aux Français dans leur ensemble ! Est ce que l'on demande à l'ensemble des Français qui doit être élu maire de Bordeaux, Lyon ou Paris ? La France a décidemment quelques lacunes en matière démocratique. Cela s'est bien vu dans la mise en oeuvre de cette réforme.
a écrit le 27/07/2015 à 9:09 :
Je suis Champenois et personne ne m'a demandé mon avis sur la Capitale de la nouvelle région, certainement pas Strasbourg. Je pense que aucun champenois n'a été consulté.
Réponse de le 27/07/2015 à 19:34 :
Je suis né à Chalons, j'y ai fait mes études, toute ma famille vit en Champagne..... Et je pense que Chalons n'a malheureusement rien d'une capitale régionale! Déjà en ne retenant pas Reims, ville connue mondialement, on avait commis une erreur totale pour la Champagne, mais la ce serait la totale!
a écrit le 27/07/2015 à 6:51 :
En Californie ce n'est ni Los Angeles no San Francisco mais Sacramento la capitale de l'Etat.
Réponse de le 28/07/2015 à 7:26 :
Effectivement, un choix intelligent qui permet à la Californie d'équilibrer son territoire en compensant (un peu) le surdéveloppement du Sud de l'État. Mais nous en France, on préférera concentrer et ensuite balancer des subventions à des personnes désoeuvrées.
Réponse de le 28/07/2015 à 7:26 :
Effectivement, un choix intelligent qui permet à la Californie d'équilibrer son territoire en compensant (un peu) le surdéveloppement du Sud de l'État. Mais nous en France, on préférera concentrer et ensuite balancer des subventions à des personnes désoeuvrées.
a écrit le 26/07/2015 à 20:34 :
Toulouse capitale de l'Occitanie, sur la base démographique, ça semble logique (Toulouse est plus peuplée que Montpellier).

Ceci dit, beaucoup de Pays optent pour une ville moyenne comme capitale politique pour ne pas saturer les mégapoles économiques. Aux USA par exemple, la capitale, c'est Washington, alors que New-York, Los Angeles, Chicago, San Francisco ou Dallas sont beaucoup plus peuplées !
Réponse de le 27/07/2015 à 9:46 :
Effectivement choisir une capitale administrative autre que la capitale économique est aussi une manière d'équilibrage des territoires et de limitation des politiques d'assistanat. Mieux vaut donner des emplois publics aux territoires les plus faibles sur le plan économique semble assez logique et ne coûte pas plus cher. Au lieu de cela, on préfère en France concentrer et dilapider l'argent dans des politiques sociales sans issues. C'est grosso modo le modèle appliqué au niveau national Paris-Province. Un modèle qui en plus d'être assez inneficace en matiere de developpement economique coûte excessivement cher car il engendre un besoin collossal en infrastructure et engendre de très fortes atteintes à l'environnement. Il n'y a qu' à voir ce qu'il reste de l'Île de France qui était une très belle région en matière de paysages et d'environnement... C'est affligeant.
a écrit le 26/07/2015 à 12:39 :
rien à faire....
a écrit le 26/07/2015 à 11:30 :
On met deux grosses villes dans l’arène, et on constatera que c'est la plus peuplée qui sort gagnante... Dans le genre grand foutage de gueule... :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :