"Choose France" : Coca-Cola et CCEP vont investir jusqu'à 1 milliard d'euros en France

 |   |  647  mots
CCEP prévoit un investissement de 500 millions d'euros pour renforcer encore ses capacités de production et sa distribution des produits Coca-Cola
CCEP prévoit un investissement de 500 millions d'euros pour renforcer encore ses capacités de production et sa distribution des produits Coca-Cola (Crédits : Peter Cziborra)
Coca-Cola profite de l'événement "Choose France" pour annoncer dimanche un investissement significatif en France pour les cinq prochaines années, qui pourrait s'élever jusqu'à 1 milliard d'euros avec son partenaire Coca-Cola European Partners.

Après l'investissement du géant de la pharmacie AstraZeneca (500 millions de dollars), Coca-Cola profite de l'événement "Choose France" pour annoncer lui aussi dimanche un investissement significatif en France pour les cinq prochaines années, qui pourrait s'élever jusqu'à 1 milliard d'euros avec son partenaire Coca-Cola European Partners (CCEP). Le PDG de la célèbre de marque de sodas présente en France depuis 100 ans, James Quincey, réaffirme l'engagement de Coca-Cola en France en dévoilant à la veille de l'événement "Choose France" cette décision d'investir dans les territoires français. Cette annonce fera d'ailleurs l'objet d'une rencontre entre James Quincey et Emmanuel Macron, ce lundi dans le cadre de cet événement.

Cet investissement conjoint entre Coca-Cola et son principal partenaire embouteilleur en France CCEP, accompagnera le lancement de nouvelles boissons sur le marché français, le développement de la capacité d'embouteillage et la modernisation des usines de production de CCEP, ainsi que le développement permanent des marques. Les deux entreprises soutiendront également l'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024, suite au prolongement du partenariat entre Coca-Cola et le Comité International Olympique, annoncé en juillet 2019.

Lancement de nouvelles boissons

The Coca-Cola Company s'engage de son côté à investir 500 millions d'euros pour soutenir le développement de ses marques actuelles et le lancement de nouveaux produits sur le marché français. Coca-Cola avait annoncé il y a trois ans son ambition de diversifier son portefeuille de boissons, afin de répondre aux évolutions des attentes des consommateurs. Après le lancement réussi de Fuze Tea et l'acquisition de Tropico en 2018, "The Coca-Cola Company confirme aujourd'hui son intention de renforcer sa position de leader et d'accélérer son entrée dans de nouvelles catégories de boissons", selon le communiqué commun publié dimanche.

La marque de soda investira jusqu'à 500 millions d'euros en France au cours des cinq prochaines années. Ces investissements permettront de soutenir le développement de ses marques dans les médias, par des expériences de marques ou par des partenariats stratégiques, comme le soutien aux Jeux Olympiques de Paris 2024, annoncé l'été dernier dans le cadre de la prolongation de 12 ans de son partenariat avec le Comité International Olympique.

"Aujourd'hui, plus de 2.800 personnes travaillent pour Coca-Cola en France, et bien plus si l'on prend en compte l'ensemble de notre chaîne de valeur. L'annonce d'aujourd'hui démontre notre engagement continu envers la France en apportant une contribution durable à l'économie et à la société pour les années à venir", a assuré le PDG de The Coca-Cola Company, James Quincey.

Investissements de CCEP à Dunkerque

CCEP prévoit un investissement de 500 millions d'euros pour renforcer encore ses capacités de production et sa distribution. Après avoir investi 350 millions d'euros depuis 2013, l'entreprise continue d'investir "pour adapter son outil de production à l'évolution des attentes des consommateurs et pour accélérer sa transition vers une économie circulaire et l'adaptation de ses emballages", selon le communiqué commun publié dimanche. Par exemple, CCEP investira dans son usine de Socx (Dunkerque) dès 2020 notamment pour l'équiper d'une ligne d'embouteillage aseptique de pointe, lui permettant de répondre à la demande croissante des consommateurs français pour Fuze Tea, la marque de thé glacé lancée en 2018, et pour Tropico, la marque française de boissons aux fruits, acquise par The Coca-Cola Company en septembre 2018.

Des investissements supplémentaires dans les cinq usines CCEP en France permettront également d'introduire une plus grande quantité de matériaux recyclés dans les bouteilles ou les canettes et de remplacer le plastique par le carton pour les emballages secondaires. Ces investissements de 500 millions d'euros seront engagés au cours des cinq prochaines années. Ils comprennent également le déploiement de nouveaux équipements de réfrigération pour les clients de CCEP et l'accélération de la transformation digitale de l'entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2020 à 18:39 :
Coca Cola, c'est le pillage de nos ressources en eau et la pollution par les déchets de production, pour une "boisson" morte.
a écrit le 20/01/2020 à 17:54 :
Et c'est la sécu qui va soigner les constipés, obèses et les diabétiques.
Coca cola à l'origine était un médicament pour signer la diarrhée...
a écrit le 20/01/2020 à 13:35 :
bravo pour coca-cola......Et le gouvernement a raison de la soutenir, car cela rapporte du fric. Mais dans ce cas, merci de ne plus nous casser les pieds avec la Mal-bouffe. Dans la vie, même un gouvernement doit choisir!
Réponse de le 21/01/2020 à 8:47 :
Le consommateur est responsable de son choix. C'est de votre responsabilité en tant qu'adulte de choisir ce que vous devez boire ou manger. Il faut arrêter la culture infantile du bouc émissaire.
a écrit le 20/01/2020 à 13:04 :
A quand le retour des vrais emplois exilés à l' est de l' UE contre 400 euros mensuels et rendu possible par l' article 63 du TFUE ..?
Dans le seul secteur automobile, la perte due aux délocalisations se situe en 2020 entre 450 et 500 000 véhicules de moins. Ce désastre résulte :

des délocalisations à l’étranger, rendues possibles et totalement incontrôlées par l’article 63 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) ; ces délocalisations sont principalement motivées par le différentiel des coûts salariaux et sociaux (Turquie, Slovénie, Maroc, Espagne) et par la cherté de l’euro (Turquie, Maroc) ;

l’une d’elles est motivée par la nécessité de préserver des emplois en Allemagne, imposée par le gouvernement allemand suite à la cession d’Opel-GM à PSA.

de la mauvaise tenue du marché automobile européen, qui résulte des politiques récessives imposées par la Banque centrale européenne, notamment dans le but de tenter de préserver la viabilité de l’euro.

Alors que compte une poignée d' emplois créés dans des secteurs controversés en regard des dizaines de milliers perdus par la faute des délocalisations intra-UE ou entre UE et pays tiers ?
UPR, Frexit, vite ..
a écrit le 20/01/2020 à 11:49 :
Normalement, la consommation de sodas devrait baisser (si les "gens" étaient un plus responsables), puisqu'on sait que le sucre, l'aspartame et quasiment la totalité des ingrédients sont nocifs pour la santé.
La Coca-Cola comptant crée du diabète, des maladies cardiovasculaires...les laboratoires pharmaceutiques créent des produits pour en corriger les effets
...et les assureurs et autres mutuelles augmentent les primes parce que tout ceci coûte cher!.
La boucle est bouclée.
En France, l'eau du robinet n'a jamais tué personne. Avec 5/10 euros on s'hydrate toute l'année.
a écrit le 20/01/2020 à 11:26 :
Super !
ils vont acheter des machine allemandes, suisses et finlandaise pour les mettre en France!
Ca nous fait une belle jambe non ? Elle est pas belle la vie ?
Réponse de le 21/01/2020 à 10:11 :
Et les subventions, nationales, régionales, départementales qui seront allouées pour venir s'implanter en France? Quant au dégrèvement d'impôt, n'en parlons pas.
a écrit le 20/01/2020 à 10:59 :
Oui il faut choisir la France pour de nouvelles technologies pour la 5G telecoms pour l'ordinateur quantique pour la lutte contre le rechauffement climatique pour l'hydrogène pour la fin des centrales à charbon pour les nouveaux réacteurs nucléaires oui pour les avions d'Airbus de nouveaux TGV pour l'electronique de demain Oui il faut investir massivement en France pour relancer l'economie numerique pour la creation d'emplois pour le monde de demain pour tout celà et encore plus encore. Oui à des creations massive d'emplois en France et en Europe. oui aussi pour l'armement donc la France l'Allemagne sont une terre d'avenir iLfaut une France d'avenir et créatrice de pleineemploi comme aux USA. Oui a une France pleine d'emploi pour demain ! Non a un rabrougrissement des economies et non à une appauvrissement des Français !
Réponse de le 20/01/2020 à 13:33 :
la 5 G ? la pollution en marche, vous devriez vous renseigner de même en ce qui concerne les ordinateurs, téléphones etc.. la production des armes ? cela est certainement le meilleur avec le nucléaire pour un avenir certain ... vers la destruction, mais sans chômage et définitivement....
a écrit le 20/01/2020 à 9:26 :
« Après l'investissement du géant de la pharmacie AstraZeneca (500 millions de dollars), Coca-Cola profite de l'événement Choose France ».
Quelle ironie du système : tu consommesû truc inutile voire dangereux pour la santé et l’autre se tient derrière et te vend des médicaments.
a écrit le 20/01/2020 à 8:06 :
pourquoi ils investissent en france alors qu'ils se font insulter a longueur d'annee par les baveux qui ont la bonne morale?
ils feraient mieux de desinvestir, et en fermant leurs usines, ils reduiraient les inegalites entre ceux qui sont aau chomage et ceux qui ne les ont pas encore, ce qui est bien vu que ca reduit les inegalites
Réponse de le 20/01/2020 à 10:21 :
Ils peuvent désinvestir, ça ne posera aucun problème aux français qui disposent déjà des solutions cola régionales et qui sont addict à cette boisson . On peut imaginer qu' ils investissent pour bourrer les étagères face à cette menace réelle du cola régional .
a écrit le 19/01/2020 à 22:34 :
L’aspartame est autant dangereux que le sucre blanc ( idem fructose et autres origines de sucres ) : ça puise l’énergie des cellules et fatigue les organes ( dérègle le métabolisme )

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :