Comment Marine Le Pen veut rembourser la dette sans toucher aux retraites ni aux impôts

La dirigeante du RN se dit contre l'annulation de la dette, mais avec maintien de la retraite à 60 ans et sans faire d'austérité. Elle parle de transition écologique "utile" tout en s'affirmant "pour" le nucléaire et "contre" les éoliennes. Coup d'œil sur le programme économique de la candidate à l'Élysée du parti français d'extrême-droite à environ un an de la prochaine élection présidentielle.
La cheffe du Rassemblement national a mis en garde contre la perte de confiance dans la parole de la France si cette dernière ne remboursait pas sa dette, ce qui pourrait conduire à une augmentation importante des taux d'intérêt.
La cheffe du Rassemblement national a mis en garde contre "la perte de confiance dans la parole de la France" si cette dernière ne remboursait pas sa dette, ce qui pourrait conduire à "une augmentation importante des taux d'intérêt". (Crédits : BENOIT TESSIER)

Marine Le Pen a redit mardi vouloir rembourser la dette notamment de la crise sanitaire, mais sans austérité budgétaire et sans toucher aux retraites ni aux impôts, misant sur des "investissements d'avenir" pour doper la croissance.

"Sans mépriser ceux qui souhaitent une annulation de la dette, je les appelle à la raison. Quand vous expliquez à vos créanciers que vous n'allez pas les rembourser, c'est assez difficile d'aller leur redemander éventuellement un prêt par derrière", a fait valoir sur France Inter la candidate à l'Elysée, qui préside un parti lui-même très endetté.

Lire aussi : Annuler la dette Covid ? La question qui enflamme les économistes français

La cheffe du Rassemblement national a mis en garde contre "la perte de confiance dans la parole de la France" si cette dernière ne remboursait pas sa dette, ce qui pourrait conduire à "une augmentation importante des taux d'intérêt".

Le Pen est pour rembourser la dette, mais contre l'austérité

Le gouvernement martèle depuis des mois que la dette devra être remboursée, mais une partie de l'opposition, à gauche surtout, défend l'idée d'une annulation au moins partielle de la dette Covid.

Si elle estime qu'il faut rembourser, Mme Le Pen a assuré pour autant qu'il n'y aurait "pas dans (son) projet d'austérité budgétaire", qui "aggrave la dette", qu'elle n'augmenterait pas les impôts et qu'elle "continuerait à défendre" la retraite à 60 ans et 40 annuités de cotisations. La présidente du RN a justifié ainsi le maintien du départ à la retraite à 60 ans et de 40 annuités de cotisations:

C'est "juste et économiquement tenable, pour peu qu'on se donne les conditions d'un retour à la création de richesse, à la création d'emplois, avec une modification de ce modèle économique qui a démontré son incapacité à protéger, qui est le modèle ultralibéral, dont il faut définitivement se séparer."

Pour le nucléaire et contre les éoliennes

La dirigeante d'extrême droite a plaidé pour "des dépenses d'investissements d'avenir" qui porteraient sur la "réindustrialisation" et "une transition écologique qui est utile", en plaidant à nouveau pour le nucléaire et contre les éoliennes.

Pour financer ces investissements, elle avait proposé, début mars sur BFMTV, de lancer "un grand emprunt national" rémunéré à 2%, susceptible de libérer 450 milliards d'euros.

Propositions "incohérentes" selon la députée Aurore Lalucq (PP)

Des propositions "incohérentes" motivées par "la volonté d'avoir les pseudo-codes du sérieux", a réagi auprès de l'AFP la députée européenne Place publique, et économiste, Aurore Lalucq. "On ne lance pas un grand emprunt quand on veut rembourser la dette, d'autant moins avec un taux de 2%, bien supérieur aux taux actuels".

Elle a défendu la proposition de plusieurs économistes classés à gauche:

"La crédibilité de la France (évoquée par Marine Le Pen) n'est pas en question puisqu'on parle d'annuler la dette (mais) côté BCE. Le faire permettrait de forcer les États à de nouveaux investissements fléchés sur la santé, l'éducation et la transition écologique."

Lire aussi : Dette Covid : passe d'armes musclée à l'Assemblée

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 01/07/2021 à 6:17
Signaler
Le pb du rn, c'est la cheftaine. Virez la et ce parti remporte la mise.

à écrit le 24/03/2021 à 15:42
Signaler
Cà fait près d'un siècle que les le Pen cherchent à pendre le pouvoir et sont prêts à n'importe quoi pour çà ! Le pire est que "sur un malentendu çà peut marcher" ! Une preuve supplémentaire qu'elle est nulle : l'énergie solaire va de pair avec l'éol...

à écrit le 24/03/2021 à 10:42
Signaler
Elle est bonne à rien c'est entendu, mais le ministre de l'économie de Hollande, il est bon à quoi?

à écrit le 24/03/2021 à 10:26
Signaler
Comme je comprends Zemmour ou Marion... On aurait un vrai leader populiste et souverainiste avec un programme crédible ça serait autre chose. MLP ne veut pas du pouvoir.

à écrit le 24/03/2021 à 9:32
Signaler
belle paroles purement electoralistes pour attirer le gogo elle retourne sa veste en fonction du vent arreter de prendre les gens pour des "c;;;;;" elle oublie d'augmenter le budget de l'hopital ,de la police, il est vrai qu'elle a sa propre milice; ...

à écrit le 24/03/2021 à 9:17
Signaler
Brune Poirson présidente, NVB première ministre et de véritables experts dans le domaines comme ministres. Nietzsche d'ailleurs disait que tant qu'à faire un gouvermenent autant prendre les meilleurs dans leur domaine, et non ceux qui ont un meilleur...

à écrit le 23/03/2021 à 18:40
Signaler
Toujours aussi populiste, elle ferait mieux de rembourser l’argent qu’elle doit au parlement européen à propos de ses assistants parlementaires.

à écrit le 23/03/2021 à 17:49
Signaler
Comme pour "notre" président actuel, il ne faudrait pas qu'elle prenne l'habitude de parler a tord et a travers pour éviter d'agir!

à écrit le 23/03/2021 à 17:49
Signaler
Comme pour "notre" président actuel, il ne faudrait qu'elle prenne l'habitude de parler a tord et a travers pour éviter d'agir!

à écrit le 23/03/2021 à 16:38
Signaler
De la pure démagogie électorale qui aura la préférence des gilets Jaunes et consorts de tout bord prêt à croire en la ste vierge Marine

le 23/03/2021 à 20:53
Signaler
Si la moitié des gilets jaune avait vote pour elle, elle serait présidente ce jour...

à écrit le 23/03/2021 à 16:13
Signaler
La mère Noël est arrivée. Faites votre liste d'étrennes.Et ensuite laisser vous bercer. Elle a forcément une baguette magique pour vous réenchanter le monde.

le 23/03/2021 à 16:30
Signaler
Ayez confiaaannncccccce ! (ça laisse perplexe)

le 23/03/2021 à 17:02
Signaler
il y a même qui ont cru à Macron, c'est pour dire.

le 24/03/2021 à 8:18
Signaler
Elle pourra difficilement faire pire que Macron.

le 24/03/2021 à 11:22
Signaler
"Elle pourra difficilement faire pire que Macron." C'est exactement ce que l'on disait sous Sarkozy qui déjà avait levé la barre bien haute et pourtant on y est déjà.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.