Contrôle des chômeurs : les plans du gouvernement font polémique

Le député de La République en mache, Sylvain Maillard, a défendu la position du gouvernement suite aux révélations du Canard enchaîné, indiquant que l'exécutif réfléchit à durcir le contrôle des chômeurs. L'opposition dénonce une politique du chiffre qui ne fera pas baisser le chômage.

5 mn

Être au chômage donne droits et devoirs, a martelé mercredi le député La République en marche (LREM) Sylvain Maillard.
Être au chômage donne "droits et devoirs", a martelé mercredi le député La République en marche (LREM) Sylvain Maillard. (Crédits : Charles Platiau)

Article mis en ligne le 27/12/2017 à 11h33, mis à jour à 13h18

Être au chômage donne "droits et devoirs", a martelé mercredi le député La République en marche (LREM) Sylvain Maillard, commentant des informations du Canard enchaîné selon lesquelles le gouvernement envisage de durcir certaines sanctions dans le cadre de la future réforme de l'assurance chômage.

Au micro de RTL, le député a rappelé que : "Les droits c'est d'avoir une formation beaucoup plus efficace [...] mais, à côté de ça, on a des devoirs: le devoir de chercher en permanence un emploi ou d'accepter un emploi qui correspond à [sa] qualification, ou en tout cas à ses espérances de travail".

Recherche suffisante

Selon une note confidentielle du ministère du Travail citée par l'hebdomadaire satirique, une recherche insuffisante, un refus de formation ou un refus de deux offres d'emploi jugées raisonnables entraîneraient une réduction des allocations de 50% pendant deux mois. En cas de récidive, ces allocations seraient supprimées pour une durée de deux mois.

En outre, chaque demandeur d'emploi devrait remplir un "rapport d'activité mensuel" listant l'ensemble des démarches effectuées pour favoriser son retour à l'emploi, selon cette note.

Lire aussi : assurance chômage : renforcer les contrôles ne résoudra pas le problème selon l'OFCE

"Montrer que vous faites vraiment action de recherche d'emploi"

"Nous sommes sur un document de travail, qui n'est pas un document officiel", a expliqué Sylvain Maillard. "L'idée c'est quoi ? C'est vraiment 'droits et devoirs'. Il faut que nous mettions le paquet sur la recherche d'emploi" et que Pôle emploi soit "beaucoup plus à l'écoute" du "projet personnel" des demandeurs d'emploi.

Concernant le rapport d'activité, le député de Paris a indiqué que "l'idée n'est pas de fliquer" le demandeur d'emploi. "C'est aussi d'être derrière lui en lui disant 'la société vous donne une indemnité chômage [...] mais vous avez le devoir de montrer que vous faites vraiment action de recherche d'emploi'. Droits et devoirs".

Le député a estimé qu'il y avait "un besoin d'être un peu plus encadré, d'être plus suivi", ajoutant: "quand vous êtes en recherche d'emploi vous avez aussi besoin d'avoir presque un coach derrière vous".

"Supprimer des gens de Pôle emploi"

L'opposition a réagi ce mercredi par la voix du député de La France insoumise (LFI) Alexis Corbière. Sur BFM TV, il s'interroge sur le bien-fondé de ce durcissement. "Des contrôles existent d'ores et déjà, il y a des sanctions [...] pourquoi durcir encore plus pour expliquer que peut-être il n'a pas assez cherché du boulot."

Pour ce proche de Jean-Luc Mélenchon, l'objectif du gouvernement est de faire baisser les chiffres du chômage. "On sait très bien que pour toute une série de gens en difficulté, remplir ce petit rapport (le rapport d'activité mentionné plus haut) sur ce qu'il a fait va être une difficulté." Citant le film de Ken Loach, Moi, Daniel Blake, qui raconte les déboires d'un homme de 59 ans avec les services publics pour avoir accès à l'aide social, Alexis Corbière estime que toute cette "bureaucratie autour du chômage n'a qu'un but, rayer des gens, rayer, rayer et dire après 'regardez grâce à nous le chômage a reculé'".

"La seule chose qu'aura fait ce gouvernement c'est supprimer des gens de Pôle emploi, moi je n'en veux pas de ça."

"Mieux punir les chômeurs"

D'autres personnalités ont réagi aux révélations du Canard enchaîné. L'ancien candidat socialiste à la présidentielle, aujourd'hui à la tête du mouvement Génération.s, Benoît Hamon a qualifié la "startup de l'Elysée" de "diaboliquement créative en cette fin d'année". Au Front national, le sénateur-maire de Fréjus, David Racheline pense qu'il faut d'abord changer de modèle économique et adopter le patriotisme économique.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 61
à écrit le 30/12/2017 à 17:46
Signaler
En France, 21 milliardaires possèdent autant que les 40 % les plus pauvres d'entre nous...le rapport de force est donc déséquilibré et ne peut plus être rééquilibré. On est mal parce que si vous attendez que ça ruisselle même un peu vous pouvez ôter...

le 31/12/2017 à 8:46
Signaler
La théorie du ruissellement, c'est en fait l'instauration d'une économie monarchique, ou le titre boursier a remplacé le titre de noblesse. Là ou l'état commet une grave erreur, c'est de tenter d'intimider les chômeurs, voir même les terroriser en le...

à écrit le 29/12/2017 à 16:43
Signaler
DEUX adages francais TOUS TRAVAIL MERITE SALAIRE ?ET TOUS SALAIRE DONNE DES DROIT ET DES DEVOIRS .A PARTIR DE LA TOUS ET CLAIR ? MAIS LE GROS PROBLEMES C EST JUSTEMENT LE MANQUE D EMPLOIES EN FRANCE QUI POSSE DES PROBLEMES? CES DERNIERES ANNEES LE C...

à écrit le 29/12/2017 à 11:18
Signaler
Quand on pose mal le problème, on apporte les mauvaises solutions. La vraie question est de savoir pourquoi les entreprises n'arrivent pas à rencontrer les chomeurs ? Tout simplement parce que le marché du travail est verrouillé par les entreprise de...

à écrit le 29/12/2017 à 9:04
Signaler
Revons un peu. Si 80% des gens sans boulot decidaient de se reunir devant le ministere du travail pour geuler bon coup, peut-etre que ces gens qui pretendent gouverner auraient la trouille. Imaginez 5.000.000 de gens (a minima), ca aurait du panache....

à écrit le 28/12/2017 à 19:04
Signaler
Avez vous déjà fait une formation imposée par Pole Emploi ? La formule qui convient serait plutôt : "garderie pour chômeurs" car vous en sortez au bout de quelques semaines sans rien. MAIS, car il y a un MAIS, certaines personnes se sont grassement p...

à écrit le 28/12/2017 à 19:04
Signaler
Pôle emploi a publié le résultat de ses contrôles réalisés l'an dernier : Les vrais fraudeurs " qui vivent au crochet de la société " : 0,4 % ! Les demandeurs d'emplois qui ne cherchent plus rien : 14 % . Parmi eux plus de la moitié ne touchaient ...

le 29/12/2017 à 13:13
Signaler
C'est exactement ça, on pourrait y ajouter le"problème" de manque de mobilité. Qui est pourtant simple a résoudre sur le papier. En caricaturant a peine, il suffit de vendre sa maison, au conjoint de démissionner et d'accepter un CDD de 6 mois dans ...

à écrit le 28/12/2017 à 18:09
Signaler
Et si il commençait par le contrôle des fonctionnaires ?

à écrit le 28/12/2017 à 16:29
Signaler
Moi ce qui me choque, ce sont que des gens s'offusquent que le gouvernement veulent controller les depenses publiques.

à écrit le 28/12/2017 à 12:27
Signaler
L'interview de E. Macron dans une station de ski avec de la neige sur les cheveux pour parler du contrôle des chômeurs n'est pas du meilleur effet. Il commence à les accumuler là...

le 28/12/2017 à 17:39
Signaler
Il a cru que c'était pour TPMP !

le 28/12/2017 à 21:31
Signaler
En quoi est-il anormal qu'un Président de la République ou un membre du Gouvernement, du Parlement ou un fonctionnaire choisissent des loisirs sportifs durant leurs vacances ? Nous sommes une société de loisirs, le stade suivant la société de consomm...

le 29/12/2017 à 10:17
Signaler
@ Harpagon: votre commentaire est HS. Bien sûr, que le Président a le droit de prendre des vacances et d'aller faire du ski. On a aussi le droit de trouver que s'exprimer sur le contrôle des chômeurs entre Noël et le 1er de l'an n'est pas très heureu...

à écrit le 28/12/2017 à 11:11
Signaler
Contrôle des employeurs : les plans du gouvernement qui ne ferons pas polémique. Sanctionné financièrement comme sur la loi handicap les entreprises qui font de la discrimination sur l'âge surtout à partir de la cinquantaine. Monsieur Gattaz présiden...

à écrit le 28/12/2017 à 10:39
Signaler
Il y a un aspect du chômage qui incite aussi à ne pas reprendre un boulot trop vite: c'est les conditions pour obtenir des formations. Mon beau-frère qui souhaitait passer son permis poids lourd devait attendre 12 mois d'indemnisation chômage pour pr...

à écrit le 28/12/2017 à 9:41
Signaler
la loi travail ne suffirait-elle donc pas pour résorber le chomage ?

le 03/01/2018 à 6:42
Signaler
et les 35H?, on nous a menti?

à écrit le 28/12/2017 à 9:36
Signaler
Comme pour les chômeurs, oui il faut aussi contrôler ceux qui sont payés par l'Etat, il faut contrôler tous les fonctionnaires sur leurs lieux de travail, LEUR demander des rapports circonstanciés d'activité hebdomadaires, mesurer le temps qu'ils con...

le 28/12/2017 à 11:54
Signaler
L’Etat assure à Pôle emploi une subvention effectivement disponible d’un montant de 1 507 millions d’euros par an. Qui contrôle l’emploi de ces fonds versés notamment à ceux chargés d’aider les chômeurs à retrouver un emploi ou bien une formation...

le 28/12/2017 à 19:07
Signaler
Je n'ai jamais entendu parler d'un chômeur ayant retrouvé un emploi grâce à Pole Emploi. Jamais.

le 30/12/2017 à 1:27
Signaler
Le contrôle des politiciens en dotant de pouvoir de sanction la cours des comptes.... N'y pensez même pas !

le 31/12/2017 à 13:35
Signaler
Il y a eu un rapport de la Cour de Comptes sur Pôle Emploi en 2015 : rien n'a vraiment changé depuis . Pas davantage après la diffusion d'un documentaire sur son "fonctionnement" (Les Infiltrés de 2013) ou bien sur le cout très élevé (Cash Investig...

à écrit le 28/12/2017 à 9:25
Signaler
La force du libéralisme c'est son art de manipuler l'opinion. Les français sont maintenant plus sensibles au sort des Rohingas ou des yéménite qu'au sort de leurs concitoyens dans la galère. Bien sur il y a parmi les demandeurs d'emploi des combinar...

le 28/12/2017 à 19:21
Signaler
Quand on passe son temps sur son smartphone on ne réfléchit plus efficacement. On accepte tout. Pour confirmer vos propos il suffit de se promener à San Francisco. La ville des GAFA gavées de milliards de dollars et des SDF en pagaille, des enfants ...

à écrit le 28/12/2017 à 9:14
Signaler
..... surtout ne pas contrôler les tricheurs et les profiteurs (les autres n'ayant aucun motif de s'inquiéter ) ! Il existera toujours dans ce pays des pisse-froids prèts a défendre l'indéfendable !

à écrit le 28/12/2017 à 7:21
Signaler
il faut presciser que les allocations chomage sont imposables comme les salaires .... PAS le RSA!! alors contole renforce des rsiste professionnels aussi!!!!!! les alloc sont finances par ...les chomeurs qui cotisent aussi .. pas les rsistes!!...

le 28/12/2017 à 14:28
Signaler
@marina Vous savez «  tant de haine » est nocif pour votre système biologique. Vous croyez que les chômeurs et les rmistes méritent toute cette «  haine gratuite » Espérons que vous ne «  tomberez jamais dans ces 2 cases sociales »

le 28/12/2017 à 18:19
Signaler
"PAS le RSA!! C'est pourtant simple à comprendre : RSA : 545,48 euros TRANCHE DU REVENU 2016: Jusqu'à 9 710 euros = 0 de 9 710 à 26 818 euros = 14% etc..

à écrit le 28/12/2017 à 7:20
Signaler
il faut presciser que les allocations chomage sont imposables comme les salaires .... PAS le RSA!! alors contole renforce des rsiste professionnels aussi!!!!!!

à écrit le 28/12/2017 à 6:57
Signaler
ce qui est fabuleux c'est que les premiers intéressés tombent immédiatement dans le piège, à grand renfort de la gauche bobo parisienne et médiatique (au passage bien loin des problèmes visés...) Evidemment qu'il faut dire oui à ces contrôles ! ha...

à écrit le 28/12/2017 à 6:38
Signaler
Le fait est qu'il faut réduire les charges pour les entreprises et pour le contribuable. Le chômage est du en partie à des charges trop élevées, d’où perte de compétitivité, faillite et licenciement. En Allemagne un chômeur longue durée qui a épuis...

à écrit le 27/12/2017 à 22:23
Signaler
Si nous avions les mêmes conditions indemnisation que l'Allemagne ou la GB ( 6 mois max et 500 € max avec obligation d'accepter le job), il est fort a parier que notre taux chômage serait divisé par deux. Nous avons les conditions d'indemnisation l...

le 28/12/2017 à 7:07
Signaler
En Allemagne un chômeur touche le ALGI, entre 60% et 67% de son salaire (selon s'il a des enfants à charge ou pas). La durée des indemnités varie entre 180 et 700 jours selon l'âge et durée de l'emploi. Quand ses droits sont épuisés il touchera, et ...

le 28/12/2017 à 8:53
Signaler
à ces 1.169,00 € / mois que coûte un chomeur longue durée au contribuable allemand, il faut rajouter les cotisations retraite et caisse de maladie qui seront versée aux caisses correspondantes pour la durée du chômage par le pôle emploi allemand "Ar...

le 28/12/2017 à 18:24
Signaler
Le demandeur d'emploi doit avoir cotisé à l'assurance chômage environ 4 mois au cours des mois précédant la fin de son contrat de travail. C'est votre durée de cotisation qui détermine votre durée d'indemnisation. Au maximum, le versement de l'alloca...

le 28/12/2017 à 18:28
Signaler
" 7000 € max et sans aucune obligation" Ce sont des cadres principalement : Selon l'Unedic, une très petite minorité des 135.000 cadres au chômage touchent plus de 6.000 euros par mois.Parmi les quelques 2 millions de demandeurs d'emploi indemn...

à écrit le 27/12/2017 à 21:52
Signaler
Oui, mais les chômeurs ont cotisés (sinon, il n'y sont pas). S'ils sont au chômage, c'est parce que l'emploi n'est pas suffisant. La réflexion de punir les chômeur et déjà une escroquerie du fait qu'ils ont cotisés, et par ailleurs le rôle de Pôle Em...

à écrit le 27/12/2017 à 20:48
Signaler
Le seul moyen de résoudre le problème posé par le chômage est d'offrir du travail; qui offre du travail? Les employeurs; encourageons les entreprises, ce que nos gouvernements n'ont pas fait depuis quarante ans!

à écrit le 27/12/2017 à 20:04
Signaler
Mort de rire... Bien sûr que le gouvernement va proposer une pression sur les chômeurs car «  personne » ne les défendra C’est comme ça écrasons les maillons faibles car nous savons qu’en haut les loups ne partagerons rien. Si la formation étai...

à écrit le 27/12/2017 à 19:02
Signaler
Il y a environ 3.3 millions d'entreprises en France dont 3 millions de micro-entreprises. En face 6 millions de chômeurs. Supposons que chaque chômeur, aiguillonné par Pôle Emploi, envoie 5 CV par semaine. nous avons donc 30 millions de CV envoy...

à écrit le 27/12/2017 à 18:33
Signaler
ce n'est pas à l'Etat de régler les modalités d'attribution de l'indemnisation du chômage ; c'est aux partenaires sociaux représentants des contributeurs (employeurs et salariés ) de définir le modèle d'assurance , son périmètre de fonctionnement , e...

à écrit le 27/12/2017 à 17:33
Signaler
Aujourd'hui 30% des emplois pourraient disparaîtres si toutes les entreprises avaient les moyens d'investir dans le numérique. Dans 15 ans cela sera 45%. Macron et son gouvernement feraient mieux de réfléchir comment préparer notre pays à la rareté ...

à écrit le 27/12/2017 à 17:16
Signaler
Ces députés d'En Marche sont pires que les godillots gaullistes, il répètent en boucle la bonne parole gouvernementale. Pas fatiguant ce job, ils feraient mieux de rester chez eux.

à écrit le 27/12/2017 à 17:12
Signaler
300 000 emplois non pourvus dont de nombreux contrats entre 1 jours et un mois, et 6000 000 de chômeurs... La Martingale du goy errements semble un peu faible pour résoudre le problème, et les controles se font déjà...... Un certain nombre de commen...

à écrit le 27/12/2017 à 15:35
Signaler
Et si ce gouvernement rappelait aux intermittents du spectacle que eux aussi ont le devoir de chercher du travail entre deux Avignon ou autres .

le 27/12/2017 à 17:02
Signaler
Vous avez raison le statut des intermittents nous coûte une fortune

à écrit le 27/12/2017 à 14:24
Signaler
Tout le monde sait bien que l'on a besoin du chômage pour 'tenir' les salaires donc il ne risque pas de disparaître! Mais il semble que faire "tourner" la pauvreté permettra de maintenir un clivage dont les plus riches seront bénéficiaire!

à écrit le 27/12/2017 à 14:22
Signaler
Tout le monde sait bien que l'on a besoin du chômage pour 'tenir' les salaires donc il ne risque pas de disparaître! Mais il semble que faire "tourner" la pauvreté permettra de maintenir un clivage dont les plus riches seront bénéficiaire!

à écrit le 27/12/2017 à 13:53
Signaler
Encore un débat superflu sur un sujet qui ne le mérite pas. Il va de soi que l'utilisation des fonds publics doit être contrôlée et que les abus deviennent de plus en plus intolérables . C'est le minimum du à ceux qui cotisent!

à écrit le 27/12/2017 à 13:52
Signaler
controler les chomeurs OK mais pourquoi les associations sont telles contre le contrôle des immigres ,,,,????? arretons de les subventionner

à écrit le 27/12/2017 à 13:31
Signaler
JUPITER ET SON GOUVERNEMENT DEVRAIENT FAIRE CONTRÔLER LES ENTREPRISES PAR LES INSPECTEURS DU TRAVAIL QUI NE SONT PAS SURCHARGES DE TÂCHES DE TRAVAIL LES EMPLOYEURS QUI N'EMPLOIENT QUE LES TRENTENAIRE JUSQU'A LA QUARANTAINE C'EST À DIRE 98% DES ENTRE...

à écrit le 27/12/2017 à 13:29
Signaler
La solution au problème du chomage est d'appliquer la note n°6 du conseil d'analyse économique. C'est un document remise au gouvernement en 2013.

à écrit le 27/12/2017 à 13:28
Signaler
Tout Etat digne de ce nom a pour devoir, au delà de l'accès à tous aux services de santé et à l'éducation, de garantir une formation initiale solide et un travail à tous ces citoyens. Ceci grâce à une action macro-économique efficace, une taxation mi...

le 27/12/2017 à 15:02
Signaler
Tout à fait de votre avis

à écrit le 27/12/2017 à 13:20
Signaler
Tout comme l'Etat. Mais, il semble qu'il est un peu défaillant dans ses devoirs (protéger contre des individus entrant illégalement, fournir un toit et du travail à la population).

à écrit le 27/12/2017 à 12:37
Signaler
Concernant les suppressions de postes de la chaîne de prêt-à-porter féminin Pimkie ce député nanti ne donne aucune solution aux familles impactées par ce chômage subi. Je propose que le poste de député de Monsieur Maillard soit illico supprimé, puis...

à écrit le 27/12/2017 à 12:37
Signaler
il est tempt que nos nombreusses agences de l emploies servent a quelque chosse, il est vrais pour tous argent donnez il doit y avoir controle, ,il devrais mettre fin a certain abus connus de tous???

à écrit le 27/12/2017 à 12:20
Signaler
Et en Marche arrière aussi, car redonner leur job aux français relève de la quadrature du cercle avec les délocalisations à l' est qui offrent des salaires à 400 euros par la grâce de l' Ue , autant dire qu'il courre à l...

à écrit le 27/12/2017 à 12:12
Signaler
Le premier contrôle (le plus simple) qui devrait concerner tous les chômeurs est de vérifier qu’ils ne sont pas à l’étranger en vacances. Pas trop dure à faire (il suffit de suivre leur téléphone) Le second est d’officialiser l’aide aux créateurs d’e...

à écrit le 27/12/2017 à 11:58
Signaler
Très bien. Une petite avancée mais qui va dans le bon sens

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.