COP21 : préparatifs sous haute tension pour sécuriser l'arrivée des 147 chefs d'Etat

 |   |  869  mots
La maire de Paris, Anne Hidalgo, a pour sa part annoncé que les transports en communs seront gratuits les dimanche 29 et lundi 30 novembre, et a demandé aux Franciliens de ne pas prendre leur voiture pendant ces deux jours.
La maire de Paris, Anne Hidalgo, a pour sa part annoncé que les transports en communs seront gratuits les dimanche 29 et lundi 30 novembre, et a demandé aux Franciliens de ne pas prendre leur voiture pendant ces deux jours. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le gouvernement a précisé que 2.800 policiers et gendarmes seront mobilisés pour la protection du site même de la conférence internationale pour le climat, au Bourget, qui accueillera d'ailleurs lundi 147 chefs d'Etat et de gouvernement. Les organisations de la société civile, privées de la Grande marche dimanche à cause de la crainte de nouveaux attentats, prévoient des actions alternatives.

Le doute a plané moins de vingt-quatre heures. Dès le lendemain des attentats qui ont fait 130 morts à Paris le 13 novembre, l'exécutif français a tenu à confirmer que malgré le deuil et les inquiétudes, la conférence internationale sur le climat aura bien lieu dans la capitale française comme prévu, du 29 novembre au 11 décembre.

"La France va sans doute vivre l'événement le plus important de ces dernières années (...), c'est aussi la meilleure réponse qu'on pouvait apporter aux attaques terroristes", a souligné d'ailleurs mardi 24 novembre François Hollande à Washington, après avoir rencontré le président américain. Barack Obama sera d'ailleurs présent, avec 146 autres chefs d'Etat et de gouvernement qui sont attendus le jour de l'ouverture de la COP, le lundi 30 novembre: une participation inédite dans l'histoire des conférences diplomatiques climat.

Le gouvernement n'a pas pour autant pu faire comme si de rien n'était. Dès le 18 novembre, il a formalisé l'annulation de  la grande Marche mondiale pour le climat, prévue à Paris le 29 novembre, à cause des risques d'attentats.L'autre marche prévue le 12 décembre subira le même sort. D'importantes mesures de sécurité ont aussi été mises en place, alors que la société civile s'organise pour rester néanmoins visible.

11.000 policiers et gendarmes mobilisés

Le gouvernement a détaillé mercredi 25 novembre les mesures "exceptionnelles" prises pour cet "événement mondial" qui se tiendra dans un "contexte dramatique". Quelque 11.000 policiers et gendarmes seront mobilisés, dont 8.000 pour des contrôles aux frontières et 2.800 pour la sécurité du site même de la COP, au Bourget.

En amont de la COP21, la France avait rétabli dès le 13 novembre au matin ses contrôles aux frontières, une mesure permise par le code Schengen. Et à la suite des attentats, "120.000 policiers, gendarmes et militaires" ont été engagés "sur l'ensemble du territoire", a rappelé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Les transports en commun gratuits pendant deux jours

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a pour sa part annoncé que les transports en communs seront gratuits les dimanche 29 et lundi 30 novembre pour "permettre aux Parisiens de se déplacer" pendant les temps forts de la conférence. Elle a demandé aux Franciliens de ne pas prendre leur voiture ces deux jours. "Il est indispensable qu'il y ait une mobilisation générale" et "que le message à partir d'aujourd'hui et dans les jours qui viennent passe massivement" de "la nécessité de ne pas utiliser les voitures personnelles pendant quelques heures", a renchéri Bernard Cazeneuve.

Dans une plaquette distribuée aux médias il est aussi précisé que, durant ces deux journées d'ouverture et "à titre exceptionnel", de grands axes d'Ile-de-France seront fermés à certaines heures, comme les autoroutes A1 et A16 ou le boulevard périphérique ouest.

Des chaussures place de la République

Bernard Cazeneuve a par ailleurs rappelé que "les préfets peuvent interdire les manifestations sur l'ensemble du territoire", dans le cadre de l'état d'urgence. Il a salué le "remarquable esprit de responsabilité" dont ont fait preuve  "les membres de la Coalition 21, qui ont compris que les conditions de sécurité n'étaient pas réunies (...) et qui ont en conséquence renoncé" à la manifestation interdite du 29.

Cette coalition, qui rassemble plus de 130 organisations de la société civile, a néanmoins appelé à former dimanche une chaîne humaine dans l'est de Paris. La chaîne investira notamment le boulevard Voltaire, adresse de la salle se spectacle du Bataclan où 90 personnes ont été tuées par les terroristes vendredi.  Un communiqué indique:

"Pour la justice climatique, pour la paix qu'elle contribue à apporter et en hommage aux victimes des attentats, nous formerons à Paris une chaîne humaine sur les trottoirs entre place de la République et de la Nation".

La coalition souligne en effet ce qu'elle considère être un paradoxe: interdire la Grande marche tout en autorisant les marchés de Noël et les rencontres sportives. Dimanche, la place de la République, lieu de départ de la manifestation initiale et lieu de recueillement et d'hommages depuis les attentats, sera par ailleurs "recouverte de chaussures qui symboliseront les pas des personnes" qui auraient dû y participer, annoncent les ONG.

 Les marcheurs français parrainés dans d'autres villes

"Au même moment, des centaines de milliers de personnes marcheront de Durban à Sao Paolo, en passant par Delhi et Londres", rappelle la coalition. Des manifestations pourraient aussi être autorisées dans certaines villes de France.

Un site internet (www.march4me.org), qui doit être mis en ligne mercredi, permettra ainsi à ceux qui ne peuvent pas défiler à Paris d'être associés à des personnes participant à des marches dans d'autres pays.

"Parce que les attentats de ces derniers jours ont démontré l'incroyable capacité de mobilisation et de solidarité à travers la planète, parce que des citoyens, dans 57 villes, ont envie que nous marchions à leur côté même symboliquement, de New-York à Rio en passant par le Cap il y aura un marcheur français!", se réjouissent les organisateurs dans un communiqué.

Le dispositif digital est soutenu par Facebook.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2015 à 15:21 :
Mieux vaut prévenir que guérir
a écrit le 25/11/2015 à 15:17 :
Onze mille policiers, gendarmes et militaires

Pour à peine plus de congressistes qu'il n'y a eu d'innocents massacrés dans les attentats récents. C'est obscène. On a beau prétendre que le prétendu réchauffement climatique est responsable des attentats, c'est obscène.
a écrit le 25/11/2015 à 14:23 :
Déjà que tous ces sauveurs de la planète allaient fait grimper le bilan CO² avec la sécurité cela va être encore mieux! Tout cela pour quoi? des mesures à l'eau tiède des promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent et pour le pékin de base des taxes supplémentaires pour financer des travaux dans des pays défavorisés vendus à prix fort par les entreprises sponsors de la COP 21. Autant il est de bon sens de lutter contre les pollutions diverses et variées autant il serait bon pour convaincre les citoyens et qu'il y ait un vrai débat objectif sur les effets réels du réchauffement climatiques (avantages et inconvénients) et pas les seulement les rapports les plus catastrophiques les uns que les autres du GIEC et des associations ou ONG affidées

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :