COVID-19 en 24h : TousAntiCovid, banques européennes, économie chinoise...

 |  | 1143 mots
Lecture 8 min.
Premier pays touché par le coronavirus, la Chine a finalement enregistré une croissance positive de 2,3% en 2020.
Premier pays touché par le coronavirus, la Chine a finalement enregistré une croissance positive de 2,3% en 2020. (Crédits : Aly Song)
Alors que la Chine a pratiquement réussi à éradiquer l'épidémie et qu'elle affiche une croissance positive pour 2020, l'Europe aussi commence à entrevoir la sortie de crise. Plusieurs pays, comme le Portugal et la Grèce, lèvent certaines restrictions et la France réfléchit à l'instauration d'un pass sanitaire… Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

L'INFO À SUIVRE - L'application TousAntiCovid va certifier tests et vaccination

L'application française de traçage numérique TousAntiCovid va intégrer un carnet permettant de prouver le résultat positif ou négatif d'un test de détection du virus, puis certifier l'état vaccinal, a annoncé dimanche le gouvernement dans une invitation à la presse.

Application de traçage (tracking) StopCovid

L'application TousAntiCovid (ex-StopCovid) a été téléchargée par près de 14,7 millions de personnes depuis le 2 juin 2020, et a notifié 171.107 personnes d'un risque d'exposition au Covid-19.

Le projet du pass sanitaire est évoqué depuis des mois en France et doit permettre la levée progressive des restrictions de déplacements et l'accès à certains lieux et évènements. De son côté, l'Union européenne doit mettre en place d'ici la fin juin un sésame destiné à faciliter les déplacements des Européens.

Lire aussi : Un passeport sanitaire obligatoire parait difficile sans accès généralisé au vaccin, selon Franck Riester

LE CHIFFRE - 275 milliards d'euros de risques

Plusieurs dizaines de grandes banques en zone euro ont vu leur ratio de solvabilité baisser à la suite de contrôles de la Banque centrale européenne révélant qu'elles avaient plus de risques à leur bilan qu'estimé auparavant, selon un rapport.

Après quelque 200 visites in situ, la BCE a recensé plus de 5.000 lacunes sur la façon dont les établissements ciblés évaluent leurs actifs risqués et qui concernent pour l'essentiel des prêts accordés aux ménages et aux entreprises.

Concrètement, cela a entraîné une augmentation de 12%, soit environ 275 milliards d'euros, de la valeur des actifs représentant un certain risque au bilan des banques passées au crible.

Lire aussi : Avec l'impact du Covid-19, quelles priorités (de supervision) fixe la BCE pour les banques?

LA PHRASE - À plus de 55 ans, le bénéfice d'AstraZeneca l'emporte « très largement »

Le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, a souligné dimanche que le bénéfice du vaccin d'AstraZeneca chez les plus de 55 ans l'emportait toujours « de façon incommensurablement supérieure au risque de complication qui est très très faible à cet âge », sur Radio J.

Depuis le début de la vaccination avec ce vaccin, 23 cas de thromboses rares et d'anomalies de la coagulation, entraînant 8 décès, sont survenus en France, selon les données de l'Agence française du médicament (ANSM) - pour plus de 2,75 millions d'injections. Les derniers cas de complications recensés concernent des personnes plus âgées, avec une moyenne de 62 ans, avait-elle indiqué vendredi.

Cependant, la Norvège avait signalé jeudi dernier que, sur 134.000 injections du vaccin AstraZeneca réalisées à la date du 11 mars, cinq cas de thrombose grave, dont trois mortels, avaient été relevés chez des personnes relativement jeunes et jusqu'alors en bonne santé. Une autre primo-vaccinée était décédée d'une hémorragie cérébrale.

Parmi les pays européens, le Danemark était devenu mercredi le premier à annoncer l'abandon du vaccin AstraZeneca.

Hier, dimanche 18 avril, l'UE annonçait qu'elle ne renouvellerait sans doute pas le contrat avec le laboratoire, pas du tout pour des raisons épidémiologiques ou médicales, mais à cause des retards de livraisons.

Lire aussi : Covid-19 : L'UE pourrait ne pas reconduire AstraZeneca

LE GRAPHIQUE - L'économie chinoise résistante face au Covid-19

Premier pays touché par le coronavirus, la Chine a finalement enregistré une croissance positive de 2,3% en 2020 alors que la plupart des autres grandes économies sont tombées en récession. La France a en effet vu son PIB chuter de 8,2%, le Royaume-Uni de 9,9% et les États-Unis de 3,5%.

La Chine est aujourd'hui parvenue à pratiquement éradiquer l'épidémie - avec moins de 50 cas confirmés par jour depuis un mois, selon les données du site OurWorldinData - et à retrouver une activité proche de la normale. Le FMI a d'ailleurs revu à la hausse le 6 avril ses prévisions de croissance pour la Chine en 2021, à 8,4% contre 5,8% en France, 5,3% au Royaume-Uni ou encore 6,4% aux Etats-Unis.

Made with Flourish

Lire aussi : La Chine post-Covid vise « au moins 6% » de croissance en 2021

EN RÉGIONS - Aircalin, la compagnie de Nouvelle-Calédonie, demande l'aide de l'État pour survivre

Dans un entretien à La Tribune, Didier Tappero, directeur général d'Aircalin, la seule compagnie aérienne française à desservir la Nouvelle-Calédonie, demande un soutien appuyé de l'État français. Bénéficiaire avant la crise, Aircalin voit sa trésorerie fondre à vue d'œil et pourrait ne plus avoir assez de liquidités pour opérer au-delà de 2021.

Lire l'actualité

Lire aussi : Les compagnies aériennes européennes jouent gros cet été

À L'ÉTRANGER - La Grèce lève la quarantaine pour les résidents de l'UE et de 5 autres pays

L'aviation civile grecque a annoncé la levée de la quarantaine obligatoire de sept jours pour les voyageurs « résidents permanents des pays membres de l'Union européenne, de l'espace Schengen, du Royaume-Uni, des États-Unis, d'Israël, de Serbie et des Émirats arabes unis ».

Grèce-Europe drapeaux flottant sur fond de Parthénon à Athènes

Cette levée de la quarantaine est appliquée pour les vols concernant « les voyageurs qui ont reçu les deux doses du vaccin » ou pour ceux qui « sont négatifs au virus et disposent d'un test négatif de dépistage du coronavirus de moins de 72 heures », a-t-elle précisé dans un communiqué.

Cette annonce intervient alors que le pays connaît un pic de l'épidémie avec des dizaines de morts et plus de 1.500 cas de coronavirus par jour.

Lire aussi : Tests Covid pour les voyages : ce que veut faire Bruxelles (interview Adina Valean, commissaire européenne aux transports)

Le Portugal rouvre restaurants et centres commerciaux

Le Portugal est entré dans la troisième phase d'un déconfinement progressif entamé il y un mois, avec la réouverture des centres commerciaux, de l'intérieur des cafés et des restaurants, des salles de spectacle, des lycées et des universités.

Le pays a aussi assoupli les restrictions de voyage en vigueur depuis fin janvier, en levant la suspension des vols avec le Royaume-Uni et le Brésil pour les déplacements essentiels.

LISBONNE

La prochaine et dernière étape de la levée graduelle des restrictions sanitaires est prévue dans deux semaines, avec notamment le retour d'évènements publics en extérieur si la l'évolution de la situation sanitaire le permet, a indiqué le gouvernement.

Lire aussi : L'Angleterre rouvre ses terrasses (pubs et restaurants) ses commerces, zoos, piscines, salles de gym

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2021 à 9:31 :
"Alors que la Chine a pratiquement réussi à éradiquer l'épidémie"

Oui bien sûr et on peut faire confiance à cette grande démocratie et aux chiffres qu'elle nous donne !

Ah la vache... l'imposture covid.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :