Covid-19 : la France va faire payer les tests de dépistage aux touristes étrangers

A partir du 7 juillet, les tests de dépistage du Covid-19 ne seront plus remboursés pour les touristes étrangers. Une première étape avant d'arrêter totalement le remboursement des tests à la rentrée ? L'option est envisagée par le gouvernement afin d'inciter les récalcitrants ou hésitants vis-à-vis du vaccin à sauter le pas.

3 mn

Les tests seront facturés à hauteur de 49 euros pour les PCR et 29 euros pour les antigéniques, pour les touristes étrangers à partir du 7 juillet.
Les tests seront facturés "à hauteur de 49 euros pour les PCR et 29 euros pour les antigéniques", pour les touristes étrangers à partir du 7 juillet. (Crédits : VINCENT WEST)

Mauvaise nouvelle pour les touristes étrangers qui souhaitent venir en France cet été. Dès le 7 juillet, ils devront payer les tests de détection du Covid-19.

Ils seront facturés "à hauteur de 49 euros pour les PCR et 29 euros pour les antigéniques", a expliqué aux Echos Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, pour qui "c'est une question de réciprocité sachant que ces tests sont payants dans la plupart des pays pour les Français qui voyagent". En effet, la France fait figure d'exception dans la prise en charge totale des tests de sa population. En Europe, le test PCR est également gratuit seulement au Danemark, en Norvège, au Monténégro et dans la région de Bavière en Allemagne. Ailleurs, le coût d'un test s'échelonne de quelques dizaines d'euros jusqu'à plus de 200 euros au Royaume-Uni.

Gabriel Attal a d'ailleurs rappelé que "les touristes qui viennent chez nous sont évidemment soumis au pass sanitaire".

Lire aussi 5 mnLe certificat sanitaire européen entre en vigueur : voici comment il fonctionne

Vers un arrêt total de la prise en charge des tests ?

Plus largement, la question du déremboursement des tests PCR dits de confort "se posera autour de la rentrée" au gouvernement, a indiqué lundi Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement a toutefois écarté cette option pour le moment, car des personnes attendent encore "pour avoir leur deuxième dose" et n'y "sont pour rien".

"Autour de la rentrée, c'est une question qui se posera, je ne fais pas ici d'annonce, évidemment, mais la question pourra se poser", a-t-il affirmé le 28 juin au micro de Franceinfo.

Une option envisagée pour accélérer le rythme de la vaccination, selon le gouvernement, alors que le cap de la moitié des Français primo-vaccinés vient d'être franchi.

Déjà le 23 juin, l'Académie nationale de médecine avait recommandé de "suspendre le remboursement des tests (...) pratiqués pour convenances personnelles (obtention d'un pass sanitaire, voyages internationaux, participation à des événements collectifs) chez les personnes non vaccinées""afin d'élever rapidement le niveau national de couverture vaccinale au cours de l'été".

Possibilité de rendre obligatoire la vaccination pour les soignants

D'autre part, le gouvernement se pose la question de rendre obligatoire la vaccination pour les soignants. "Nous avons fait jusqu'à maintenant le choix de la conviction plutôt que de la coercition, mais cela pourrait évoluer" car "on ne peut accepter aucune prise de risque pour les résidents des Ehpad liée à des soignants non vaccinés", a ajouté Gabriel Attal.

Olivier Véran dit de son côté avoir écrit aux directeurs d'Ehpad où, selon le ministère, "les professionnels sont 57% à avoir reçu une première dose" et seulement 44% à être protégés complètement.

Sur cette question, Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique, a également indiqué le 30 juin avoir changé d'avis. "J'étais contre l'obligation mais il me semble que maintenant on a atteint le niveau où on va devoir envisager une obligation. A mes yeux, beaucoup se joue dès maintenant", a déclaré l'immunologiste.

Jean Castex a annoncé mercredi qu'il allait lancer "dans les jours qui viennent" une consultation avec les associations d'élus locaux et les présidents de groupes parlementaires autour de la vaccination obligatoire des soignants.

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 24/08/2021 à 13:24
Signaler
Bon je ne comprends pas on doit encore attendre la mi octobre pour faire payer leur test à des gens irresponsables. Aprés tout ce sont nos sous!! Et s'ils refusent le vaccin ss prétexte de liberté qu'ils aillent vivre aux Indes ou qu'ils restent chez...

à écrit le 09/08/2021 à 13:09
Signaler
Je passe l hiver au Portugal et pour venir en France au mois de mai j ai fait un test covid Et j ai payé 100 euros je trouve tout a fait normal de payer les tests covid pour son confort cela réduire le trou de la sécurité sociale

à écrit le 01/07/2021 à 19:44
Signaler
Attendez que les assos de bienfaiteurs demandent des tests gratuits (enfin au frais du contribuable) pour les réfugiés sans papier mais avec suffisamment d'argent pour traverser le monde et s'échouer illégalement en France... plutôt que faire une ...

à écrit le 01/07/2021 à 17:28
Signaler
"Covid-19 : la France va faire payer les tests de dépistage aux touristes étrangers" ... Quatorze mois après

à écrit le 01/07/2021 à 13:17
Signaler
"J'étais contre l'obligation mais il me semble que maintenant on a atteint le niveau où on va devoir envisager une obligation. A mes yeux, beaucoup se joue dès maintenant", a déclaré l'immunologiste. Ben voyons.Delfraissy notre peace and love d’op...

à écrit le 01/07/2021 à 9:47
Signaler
"c'est une question de réciprocité " Ca tombe bien aux Pays Bas ils bossent 29h par semaine et souhaiteraient descendre à 25. Allez la "réciprocité" ! Bref ils justifient n'importe quel phénomène avec n'importe quels mots, ils ont voulu nous fair...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.