Covid-19 : vaccination gratuite pour tous, des fêtes de Noël à six maximum

 |  | 631 mots
Lecture 3 min.
Photo d'illustration. Un million de personnes seront vaccinées en priorité en janvier, a fait savoir le chef du gouvernement.
Photo d'illustration. Un million de personnes seront vaccinées en priorité en janvier, a fait savoir le chef du gouvernement. (Crédits : POOL)
Le premier ministre Jean Castex a dévoilé les détails de la stratégie de vaccination du gouvernement et donné les préconisations sanitaires de ce dernier pour les fêtes de fin d'année, à l'occasion d'une conférence de presse qui s'est tenue ce jeudi.

La vaccination contre le Covid-19, qui sera gratuite pour tous, commencera en janvier pour les seniors en établissements (un million), en février pour les personnes fragiles par l'âge ou les pathologies (14 millions) puis au printemps pour l'ensemble de la population, a annoncé ce jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Grâce aux commandes prises au niveau européen, "la France disposera d'un potentiel de 200 millions de doses, ce qui permettrait de vacciner 100 millions de personnes" puisque le vaccin nécessite à ce jour 2 injections à quelques semaines d'intervalle.

Lire aussi : Covid: 15% des vaccins achetés par l'UE sont réservés à la France

Pour s'assurer de la gratuité, le gouvernement a budgété à cette fin 1,5 milliard d'euros dans le budget de la sécurité sociale pour 2021.

"Notre premier objectif est de garantir que la France ait suffisamment de vaccins pour sa population. Et évidemment, et c'est un autre atout des négociations conduites au niveau européen, nous ne paierons à la fin que ce qui nous sera effectivement livré", a souligné le Premier ministre.

La stratégie vaccinale, coordonnée par l'infectiologue Alain Fischer, "sera présentée au Parlement" au cours du mois de décembre, a indiqué ce jeudi Jean Castex qui s'"engage à ce que toute la transparence, toute la pédagogie soient faites sur les décisions que nous prendrons".

Le plan de l'exécutif, a expliqué le Premier ministre, sera présenté au Parlement "dans le cadre d'un débat prévu par l'article 50-1 de la Constitution", qui peut impliquer un vote mais n'engage pas la responsabilité du gouvernement.

M. Castex a rappelé que la "transparence" était un "impératif" face aux "réticences, voire parfois les craintes exprimées par certains d'entre vous".

Lire aussi : La défiance vaccinale, l'autre épidémie qui se propage en France

La campagne de vaccination commencera avec les deux vaccins qui seront disponibles au mieux aux derniers jours de décembre, sinon à partir de janvier, après autorisation des autorités de santé européenne et française, le vaccin Pfizer/BioNtech et le vaccin Moderna, a ajouté M. Castex.

6 maximum pour les fêtes

Au sujet des fêtes de fin d'année, le gouvernement recommande une jauge de six adultes à table, sans compter les enfants, afin d'essayer de ne pas accroître à cette occasion la circulation du coronavirus, a indiqué par ailleurs Jean Castex.

Mais si les Français pourront fêter Noël et le nouvel an en famille et entre amis, grâce à la levée pour ces deux soirées du couvre-feu entrant en vigueur le 15 décembre, "il nous faudra respecter les gestes barrière et toujours veiller à protéger les plus fragiles, en particulier nos aînés", a insisté Jean Castex.

Il a expliqué que "la plupart de nos voisins européens ont fixé un nombre maximum de convives à réunir pour ces réveillons, allant de 6 à 10 personnes, hors enfants, selon les pays". "Il nous parait raisonnable de vous recommander une jauge de 6 adultes sans compter les enfants", a ajouté le chef du gouvernement.

"Nous avons saisi le Haut conseil de santé publique pour préciser les préconisations complémentaires de prudence qu'il sera hautement souhaitable de respecter", a ajouté le Premier ministre, en précisant attendre un avis "en début de semaine prochaine".

La pression sur les hôpitaux se "relâche"

"La circulation du virus continue de reculer, de semaine en semaine", s'est réjoui le chef du gouvernement à propos de la situation sanitaire du pays.

Il a cité notamment une pression sur les hôpitaux qui "se relâche" avec 3.488 personnes en réanimation mercredi soir et a évoqué la perspective de passer "dans les jours à venir sous la barre des 10.000 cas quotidiens en moyenne".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2020 à 8:34 :
Ça eût payé :

Le 9 novembre dernier, Pfizer et BioNtech annonçaient avoir développé un vaccin efficace à 90% contre le Covid-19. Une annonce qui a désormais été suivie par plusieurs autres laboratoires. Des annonces qui ont fait décoller le cours de Bourse de nombreuses entreprises, dont celle de l’Allemand Ugur Sahin, le cofondateur, avec sa femme de BioNtech rapporte Bloomberg. Il fait désormais partie des 500 personnes les plus riches au monde avec une fortune estimée à 5,1 milliards de dollars.Au cours de la semaine, l’entreprise a ainsi bondi de 8%. Sur l’année 2020, sa hausse est de 250%. Suffisant pour le faire devenir le 493e homme le plus riche du monde.
a écrit le 05/12/2020 à 3:01 :
Comme le dit l'adage, si c'est gratuit c'est vous le produit! ;-)
a écrit le 04/12/2020 à 13:31 :
Gratuit.... gratuit. ..avec l'argent des contribuables Français actuels et futurs ET pour des décennies!
a écrit le 04/12/2020 à 12:44 :
les ministre doivent etre vacciné en premier
et pas d'excuse
a écrit le 04/12/2020 à 11:25 :
Tiens, on apprend ce matin à la TV que les études des labos que notre monsieur vaccin n'a pas lu, n'ont pas pris en compte la population âgée dans leur stats pour éviter d'avoir de mauvais chiffre pour vacciner .Et sur qui ,on va tester le vaccin en premier ,les vieux dans les Ehpads .On peut noter que Gabriel Attal comme Castex vient de dire qu'il ne se vaccinera pas car,il n'entre pas dans les critères définis actuellement.ah,ah
a écrit le 04/12/2020 à 11:11 :
"6 adultes a table"? Et quand vous vous déplacez vous avez que 5 adultes autour de vous? Arrêtez de nous prendre continuellement pour des gamins et laissez nous décider et faire au mieux en fonction de chaque famille et personnes présente.
a écrit le 04/12/2020 à 10:59 :
En parlant de vaccin :


IBM tire la sonnette d'alarme sur la chaîne logistique des vaccins contre le Covid-19. Le géant informatique a révélé qu'elle avait fait l'objet d'une série de cyberattaques d'envergure. "Notre équipe a récemment découvert une campagne mondiale de hameçonnage ("phishing") visant des organisations associées à la chaîne du froid liée au Covid-19", ont écrit dans un article de blog Claire Zaboeva et Melissa Frydrych, analystes pour IBM X-Force, un groupe de travail consacré à la cybersécurité. La direction générale de la fiscalité et des douanes, un service de la Commission européenne, a été l'une des cibles de ces attaques.

Des entreprises du secteur de l'énergie et de l'informatique basées en Allemagne, en Italie, en République Tchèque, en Corée du Sud et à Taïwan ont aussi été visées, d'après IBM. Le vaccin développé par Pfizer et la société allemande BioNTech, qui a reçu mercredi le feu vert de commercialisation au Royaume-Uni, ne doit pas être exposé à des températures supérieures à -70°C pour garantir son efficacité. Pour piéger leurs victimes, les pirates auraient notamment employé la méthode du harponnage, ou "spear phishing", qui consiste à se faire passer pour un acteur légitime afin de récupérer des données confidentielles et sensibles.
a écrit le 04/12/2020 à 10:37 :
Le nouveau monsieur vaccin ,Alain Fischer encore un peace and love de 71 ans.Vingt ans en 1969 pendant la grippe de Hongkong et ses 31000 morts en deux mois ,il a été ,confiné ,masqué ,traqué,vacciné ce monsieur à l'époque ,on a ruiné un pays ? ,que nenni ,il balançait des pavés pour se faire une place au soleil jusqu'à aujourd'hui.
a écrit le 04/12/2020 à 10:24 :
Jean Castex qui a annoncer aussi lors d'une question d'un journaliste qui ne se fera pas vacciner car lui ne rentre pas dans les critères définis par ...le gouvernement.Ah,ah
a écrit le 04/12/2020 à 10:01 :
Le délire administratif va t-il cesser un jour, pas une journée sans que ce gouvernement infantilise un peu plus les français. Les stations de ski sans remontées, les restos sans cuisine , les piscines sans eaux etc...
a écrit le 04/12/2020 à 9:20 :
En parlant de vaccin :


Louis-Charles Viossat, un temps présenté comme le “monsieur vaccin” du gouvernement, a été finalement mis de côté en raison de son CV.
Cet homme s’est mis au travail dès début novembre, raconte Le Monde, en recevant les représentants des laboratoires, les syndicats de médecins, recensant sur tout le territoire les réfrigérateurs susceptibles de conserver à très basse température les nouveaux vaccins, réfléchissant aux populations prioritaires à protéger...Sauf que la fonction de “monsieur vaccin” semble avoir été gommée de ses attributions. Le Monde explique que l’Elysée ne le présente plus que comme “un rouage parmi d’autres, tandis que le ministère de la Santé précise qu’il n’est que “pilote coordinateur” chargé d’une mission d’appui à la “task force” interministérielle.

De “monsieur vaccin”, il passe à pilote d’une équipe interministérielle censée épauler le ministère de la Santé dans la préparation de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Pourquoi celui qui est présenté par l’Obs comme un “élève modèle” ayant suivi “le parcours parfait du brillant élève de bonne famille” semble-t-il avoir été rétrogradé d’une telle manière ?
Âgé de 56 ans, ce haut fonctionnaire a été formé à l’Ena de 1990 à 1992. Depuis vingt-huit ans, il multiplie les postes à responsabilités : conseiller du ministre du Travail Jacques Barrot, conseiller du secrétaire d’État à la Santé Hervé Gaymard, directeur de cabinet du ministre de la Santé Jean-François Mattei, ambassadeur chargé de la lutte contre le sida, expert en formation professionnelle…Louis-Charles Viossat a également œuvré auprès du Premier ministre Dominique de Villepin, concevant le fameux Contrat première embauche (CPE), qui n’a pas résisté très longtemps à la grosse colère de la rue en 2006.Le « Monsieur vaccin » a aussi fait deux incursions dans le privé, au cours des années 2000, travaillant pour les Américains Lilly et Abbott. Deux laboratoires aujourd’hui très impliqués dans la lutte contre le virus, concevant des tests de dépistage et des traitements à base d’anticorps de synthèse…Il devient alors directeur des affaires institutionnelles d’AbbVie-Abbott, entreprise biopharmaceutique américaine, où il est “chargé de superviser les lobbyistes de l’entreprise auprès des institutions européennes, des pays d’Europe de l’Ouest et du Canada” résume Le Monde.
a écrit le 04/12/2020 à 8:55 :
Je choisis de rebondir sur ce petit rien, un vaccin gratuit! J 'en pouffe encore et l' UE commande ces doses avec quel argent, qui finance l' UE année après année, denier après denier -pour un montant de 25 milliards en 2021 pour les français sans jamais aucun débat-, ceux là-mêmes qui ne veulent pas encore morfler avec ces vaccins à thérapie génique hautement hasardeux abandonnés à une volonté du docteur suiveur Maoron l' adepte au quotidien du grand bond en arrière...?
a écrit le 04/12/2020 à 8:51 :
Encore un beau crash de communication: plus c'est gratuit plus c'est payant
a écrit le 04/12/2020 à 8:30 :
"vaccination gratuite pour tous"

Ce qui est totalement idiot étant donné qu'absolument pas incitatif bien au contraire ne pouvant que renforcer les doutes des dubitatifs alors qu'il y a des millions de français tellement appeurés que n'hésitant pas à acheter pour une belle somme n'importe quel vaccin certifié par les autorités sanitaires, c'est se priver de millions d'euros de rentrée d'argent pour rien vu que les français réticients le seront encore plus par la gratuité affichée.

Hé nous avons internet maintenant pour nous informer les gars faudrez vous réveiller et on a pas l'impression que déjà vous soyez éveillés...
a écrit le 04/12/2020 à 8:19 :
comme une majorité de Français je suis fatigue d'entendre le 1er ministre
avec ses phrases infantilisante de la macronnie
mais la ce n'était que la premiere version
maintenant il considère les Français comme des moins que rien
pour vous compter il lui faut une jauge comme si on était du liquide ou du grain
voila ce que sont les Français pour ces haut fonctionnaire une chose indéfinissable
c'est une honte ce sont les francais qui ont fait la nation
et m castex avec son discourt mortifere
a écrit le 03/12/2020 à 21:09 :
Vu que 50% des Français sont réticents à la vaccination, c'est déjà une gabegie de 50millions de doses. Largement de quoi rendre la vaccination obligatoire !
Si ça devait arriver, nous aurions alors définitivement basculé dans une dictature. Le temps de ressortir les fourches approche.
Réponse de le 04/12/2020 à 5:29 :
Vous avez entièrement raison. Le problème est qu'ils ne vont pas forcément rendre la vaccination obligatoire, mais se reposer sur d'autres acteurs, notamment économiques (mutuelles, compagnies aériennes comme Qantas, la SNCF peut-être), pour nous y amener, au risque de ne plus pouvoir vivre à peu près normalement.
a écrit le 03/12/2020 à 20:44 :
Le jansénisme bureaucratique continue. La fuite en avant est terrible et pathétique...
Réponse de le 03/12/2020 à 23:58 :
Votre envie de fréxit est patent caricatural, que faites vous ici? Que feriez vous avec 66 millions de français face à 326 millions d américain ou 1 milliard de chinois ?
On se le demande ...
Apparemment pour vous 26 millions de français  vulnérables et dont la vaccination pourrait sauver   c est quantité négligeable ... c est un bien un luxe de pays de riches et de citoyen riche de le penser!
en 1933 on considérait que seuls les plus fort devaient vivre apparemment c est la société due vous voulez donc pas étonnant que l’ Europe vous dérange ...
Réponse de le 04/12/2020 à 8:58 :
@Brehat ; attendons les chiffres de la mortalité annuelle en France en 2020 et comparons les à 2019 et 2018. Ils seront surement intéressants... Quant au chiffre de 26 millions de Français vulnérables à la Covid, même l'Imperial College n'en a pas rêvé. Arrêtons de vouloir faire peur aux Français, et faites vous vacciner, même contre la grippe... Moi, je me ferai vacciner sans avoir peur d'être branché sur la 5G non plus par ce vaccin ! L'hystérie n'est pas une solution...
Réponse de le 04/12/2020 à 10:19 :
@Brehat, visiblement, vous ne savez pas compter. Nous avons une population de 70 millions et la létalité du virus est de 0.5% (quand on soigne les malades, pas quand on met à genou le système de santé comme le fait le gouvernement). 0.5% de 70 millions, cela fait 350.000, pas 26 millions.
a écrit le 03/12/2020 à 20:02 :
Il est tout à fait faut de parler de gratuité pour les vaccins. En effet ceux ci seront tout simplement payé par nos Impôts.
Chaque français payera ainsi 22 euros.
De plus je ne savais pas qu'il y avait désormais 100 millions de français au vue des doses commande.
Réponse de le 03/12/2020 à 23:16 :
pasteur ou rien ! la france le le plus taxé a déja instauré une taxe de 2.60% aux mutuelles donc a nous tous
Réponse de le 04/12/2020 à 15:15 :
NON pas chaque français
Seulement ceux qui paient des impôts
a écrit le 03/12/2020 à 18:43 :
Ils ont vraiment envie de nous vacciner 🤔😨😱
Autant de sollicitude, de bienveillance et d'empathie de la part de gouvernements et d'un président qui passent leur temps à brader la France aux intérêts supranationaux et étrangers, à appauvrir les français, à restreindre les libertés fondamentales, à confisquer par ordonnances notamment le débat public, et donc la démocratie, à mentir, etc, etc... n'est pas de nature à donner confiance et à rassurer. Cela en est même suspect, et rajoute de l'angoisse à une situation déjà bien anxiogène, que nos élites entretiennent savamment par ailleurs.
Réponse de le 03/12/2020 à 19:50 :
Vous avez tout à fait raison ! De toute manière, il va y avoir une révolte des masses. Il y a une détermination de la part des élites à nous imposer un nouveau monde, celui du contrôle, de l'asservissement total, du transhumanisme... C'est une bascule à 180° dans un film de science fiction ! Ils nous détestent depuis des millénaires et ont fait décliné ce monde dans le chaos, sa destruction ! A quand un procès de Nuremberg bis !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :