Covid-19 : Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne passent en zone d'alerte maximale

Cette nouvelle classification implique la fermeture des bars dans ces métropoles. Toulouse et Montpellier pourrait venir rejoindre la liste des villes françaises au dernier seuil d'alerte.
(Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)

Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne passeront à partir de samedi en zone d'alerte maximale en raison de la dégradation des indicateurs liés à l'épidémie de Covid-19, a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

"La situation s'est dégradée dans plusieurs métropoles ces derniers jours", ce qui va conduire à "basculer" certaines d'entre elles dans un niveau supérieur d'alerte, a expliqué le ministre lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

Ainsi, pour Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, où l'incidence a dépassé le seuil d'alerte de 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants et plus de 30% des lits de réanimation sont occupés par des malades du Covid, "un passage en zone d'alerte maximale a été décidé par le président", a déclaré Olivier Véran. Cette mesure sera effective "samedi matin".

Pour Toulouse et Montpellier, "nous nous donnons quelques jours", jusqu'à lundi matin, pour prendre éventuellement cette même décision, a-t-il ajouté.

Ce classement en alerte maximale, déjà valable pour Aix-Marseille, Paris et la Guadeloupe, implique des mesures sanitaires renforcées, comme la fermeture des bars.

Le ministre a d'autres part indiqué que Dijon et Clermont-Ferrand seraient placés à partir de samedi matin en alerte renforcée, un cran en-dessous.

"La situation sanitaire continue hélas de se dégrader en France", a-t-il insisté, notant malgré tout une amélioration sensible à Nice et Bordeaux et une inflexion positive à Rennes et Aix-Marseille.

Lire aussi : Surface de 4m2, "cahier de contact", restaurant à six... les nouvelles restrictions à Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/10/2020 à 6:27
Signaler
Au lieu de colorer une carte,ils auraient pu ouvrir au moins une dizaine de lit de plus s'ils se préoccupaient réellement de l'état sanitaire du pays non ? A pardon, les recommandations de l'UE l'interdit.... Enfumage et servilité, quand tu nou...

à écrit le 08/10/2020 à 23:08
Signaler
On continue dans la folie sanitaire où la verticalité des décisions entraîne une contestation qui s'affirme tous les jours un peu plus. Les jeunes sont stigmatisés, le port du masque dans les collèges est une ineptie doublée d'une violence sans nom....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.