Croissance et emploi : l'optimisme de Michel Sapin reste intact

 |   |  685  mots
 Ce qui compte, c'est qu'à la fin de cette année, pour reprendre un chiffre cité à juste titre par le Premier ministre, nous soyons sur un rythme de croissance de l'ordre de 1,5%, a déclaré Michel Sapin.
" Ce qui compte, c'est qu'à la fin de cette année, pour reprendre un chiffre cité à juste titre par le Premier ministre, nous soyons sur un rythme de croissance de l'ordre de 1,5%", a déclaré Michel Sapin. (Crédits : Reuters)
Le ministre des Finances estime qu'une croissance annuelle de 1,5% en 2015 est possible. La baisse du nombre de demandeurs d'emplois le serait donc tout autant.

En 2012 et jusqu'au début de l'hiver 2013, Michel Sapin, alors ministre du Travail martelait sûr de son fait que la courbe du chômage allait s'inverser fin 2013. Cette inversion ne s'est toujours pas produite. A sa décharge, le ministre ne faisait alors que rappeler la promesse faite par François Hollande.

Depuis son arrivée à Bercy, Michel sapin s'était plutôt départi de son bel optimisme. Au regard de la situation des finances publiques et des difficultés de la France à respecter en temps et en heure ses engagements en matière de réduction du déficit public, on peut comprendre cette discrétion. On peut même la louer.

Chassez le naturel, il revient au galop. Quelques jours à peine après que l'Insee ait annoncé une progression de 0,6% du PIB au premier trimestre, le ministre des Finances retrouve son bel enthousiasme.

Deux jours après que Manuel Valls, le Premier ministre ait annoncé sur France Culture que l'économie française pouvait progresser à un rythme de de 1,5% cette année, Michel Sapin a assuré le service après-vente de Matignon. " Ce qui compte, c'est qu'à la fin de cette année, pour reprendre un chiffre cité à juste titre par le Premier ministre, nous soyons sur un rythme de croissance de l'ordre de 1,5%. (...) A la fin de l'année, il faut que la France fonctionne aux alentours de 1,5% ", a-t-il déclaré.mercredi, lors de l'émission "Questions d'Info" LCP-France Info-Le Monde-AFP

Une crédibilité en jeu

Si cette prévision de croissance devait se réaliser, elle dépasserait de 0,5 point celle sur laquelle repose la construction de la loi de finances 2015. Une prévision que le ministre n'envisage pas de réviser officiellement.

En vendant ainsi la peau de l'ours, le ministre prend-il un énorme risque ? Un certain nombre d'économistes jugent la prévision du gouvernement un peu prudente. Mais aucun n'a encore tablé sur une progression de 1,5% du PIB. Les plus optimistes visent plutôt une augmentation de 1,4% de l'activité. C'est notamment le cas de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Seule la crédibilité du gouvernement est en jeu.

Une baisse du chômage en 2015 ?

L'optimisme de Michel Sapin ne s'arrête pas là. Dans une belle logique, le ministre a une nouvelle fois annoncé une diminution du nombre de demandeurs d'emplois si la croissance accélère. " C'est à ce moment-là que les créations d'emploi sont suffisamment nombreuses non seulement pour compenser les destructions, mais aussi pour accueillir les jeunes qui arrivent sur le marché du travail. (...) Mais il y a une condition fondamentale (...), c'est l'investissement. (...). Ce qui compte, c'est que dans les entreprises, on achète des machines, on construise des ateliers nouveaux, on lance de nouveaux produits. Et derrière cela, il y a des postes de travail, des créations d'emploi, un recul du chômage ", a expliqué Michel Sapin.

Là encore, le ministre joue avec le feu. Certes, la consommation des ménages résiste mais elle n'est pas non très vaillante. Le niveau actuel du chômage bride les élans consuméristes des ménages. Le redémarrage de l'investissement, même aidé aide par la faiblesse des taux d'intérêts et la mesure de suramortissement lancé par Matignon en avril, est donc hypothétique.

Les destructions d'emplois continuent

"Avec 1,5% de croissance portée par une consommation des ménages relativement importante, mais aussi et surtout par une confirmation d'un investissement plus important des entreprises, c'est une économie qui se porte bien, qui se porte mieux, qui apporte aux Français la seule chose qu'ils demandent véritablement aujourd'hui : des emplois pour ceux qui n'en ont pas", a précisé Michel Sapin.

Pour l'instant, entre ces espoirs et la réalité, l'écart est immense. Selon la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), les services statistiques du ministère du Travail, le secteur marchand a continué à détruire des emplois au premier trimestre. Au total, ce sont 13.500 emplois qui ont été supprimés, notamment dans l'intérim et le bâtiment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2015 à 23:45 :
Quel utopiste et quel Nul
a écrit le 21/05/2015 à 11:30 :
UNE HIRONDELLE NE FAIS PAS LE PRINTENT? MAIS TELLEMENT DE VOYANT VERT SE SONT ALLUMEZ QUI FAUT ENCORE Y CROIRE? ? EST SI VRAIMENT LA CROISANCE REPART TOUT LE MONDE SERAS GAGNANT? // HUMOUR// INDCHALA ???
a écrit le 21/05/2015 à 11:09 :
est d'avoir ramené Sarkozy sur le tapis. Car quand les élections viendront, ils sera facile pour Hollande/Valls/Sapin de comparer leur bilan à celui, désastreux, de Sarkozy. Sans parler de l'antipathie qu'il génère à gauche, au centre, à l'extrême droite et même à droite.
Si l'UMP avait choisi un homme neuf, celui-ci aurait toujours pu se dédouaner du bilan de Sarkozy.
a écrit le 21/05/2015 à 7:31 :
il recommence avec ces chiffres.....la leçon de la courbe inversée sur le chômage ne semble pas avoir été retenue et encore moins comprise, un retour au collège s'impose donc pour lui....
SAPIN N'EST PLUS CREDIBLE
a écrit le 21/05/2015 à 5:33 :
Hollande, Valls, Sapin, sont des menteurs professionnels. Il suffit de mettre à la forme négative leurs phrases pour avoir la vérité. C'est facile pour ceux (toujours plus rares) qui maitrisent encore la grammaire française en France.
a écrit le 21/05/2015 à 5:29 :
Il n'a aucune compétence et n'est pas plus économiste que vous et moi. Depuis 3 ans, il nous gonfle avec ses prévisions qui ne sont jamais vérifiées. L' ex trotskyste (comme ses patrons) s'en mettent plein les poches sans jamais payer d'impot, c'est ça qui les intéresse. Pendant ce temps, les entreprises et les commerces ferment, les jeunes cadres Français émigrent. Ca, c'est une marque du socialisme (avec l'augmentation des impots et du nombre de fonctionnaires, la réduction des libertés individuelles, la surveillance de masse, la lutte contre le fait religieux, le négationnisme, et l'analphabétisation de la population).
a écrit le 20/05/2015 à 22:11 :
Depuis que la gauche est au pouvoir,Sapin il prend surtout des kilos. Au ministère, ils vont être obligés d'installer un monte-charge spécial pour les charges lourdes.
a écrit le 20/05/2015 à 21:24 :
sapin: pff....!!!
a écrit le 20/05/2015 à 21:04 :
Le ridicule ne tue pas.
M. Sapin le prouve chaque seconde.
a écrit le 20/05/2015 à 21:03 :
Quel personnage ! Il a saboté avec son parti socialiste, la France et maintenant, il veut faire croire que cette minable embellie héritée de nos voisins est de son fait. Quand ça se retournera, il dira "sélafautopatron" !!!!! Combien de temps cette imposture scandaleuse durera-t-elle?
a écrit le 20/05/2015 à 19:27 :
Il reve du nirvâna a 1.5 %. !! Rires

Apres 3 ans de Hollande il faut etre un adepte pour y voir quelques choses de bien
a écrit le 20/05/2015 à 19:18 :
Il faut dire ce que l'on pense et pas aller cacher ses pensées aux toilettes.
a écrit le 20/05/2015 à 18:49 :
Quel blagueur! Il suffit de regarder les indices Harpex et Baltic pour voir que la planète patine dans la semoule économique. Alors une petite reprise de conso et de stockage en France font tout juste une annonce ponctuelle qui va vite retomber. De là à passer à 1,5%...
a écrit le 20/05/2015 à 18:46 :
Non mais est-il réaliste celui-là....?
Un vrai rêveur!
a écrit le 20/05/2015 à 18:35 :
le chomage n'est pas vraiment un problème:quand on aura rayé des statistiques les chomeurs de complaisance qui refusent toute proposition d'emploi,on observera une forte décrue du chomage.quant a la croissance,la marge d'erreur est de 0.4% d'après les experts,on aurait peut etre jusqu'a 1% de croissance sur le seul premier trimestre,compte tenu des marges d'erreur
a écrit le 20/05/2015 à 18:16 :
parce qu'à part la croissance du chômage..
a écrit le 20/05/2015 à 18:12 :
"Soeur Anne ne voyez vous rien venir" ce libidineux personnage à l'ISF comme beaucoup de ce gouvernement de "pauvres" ne fait que trahir depuis 3 ans le peuple par ses mensonges, ses délires. Une chose, qu'il jouisse de tout le pognon amassé durant sa longue carrière de...........profiteur politicien et qu'il dégage; ses dégâts sont déjà dramatiques pour le pays alors deux ans de plus seraient rédhibitoires pour la FRANCE. Qu'on lui verse une retraite chapeau, c'est tout ce qu'il veut du pognon, mais qu'il D E G A G E
a écrit le 20/05/2015 à 18:06 :
Annonce 10% Michel, c'est mieux.
Personne ne te croit de toute façon.
T'es totalement pipeau
a écrit le 20/05/2015 à 17:43 :
Ce qui et certain, c'est que pour lui, il y aura croissance du montant de sa retraite de haut-fonctionnaire, et jusqu'à la fin de ses jours...Quant à l'emploi, celui de ses amis fonctionnaires est garantie à vie.
Pour les autres: travaillez, vous êtes la pour payer les impots !!!
a écrit le 20/05/2015 à 17:35 :
J'avais lu dans une revue d'économie il y a quelques années qu'il faillait au moins 3% de croissance pour ne pas perdre d'emploi. Alors les paroles de M. Sapin ça craint ! En plus, avec les flux migratoires actuels soutenus on devrait à mon avis viser 4% de croissance... Et c'est pas demain qu'on verra ça.
a écrit le 20/05/2015 à 17:34 :
Quel charlot n'en jetez plus.
a écrit le 20/05/2015 à 17:21 :
Quand on a la croissance (du ventre) et l'emploi (de ministre) assurés on ne peut qu'être optimiste.
a écrit le 20/05/2015 à 17:10 :
Et nous en sommes certain, c'est grace à leurs actions...un seul mot: dehors!
a écrit le 20/05/2015 à 17:05 :
En vendant ainsi la peau de l'ours, le ministre prend-il un énorme risque ?

De quel risque parlez-vous? Ministre du Travail, il a été récompensé de ses "brillants résultats" par le Ministère des Finances.

Nous sommes en France, que diable. Vous savez le pays dans lequel une Présidente de l'INA indélicate avec ses notes de frais se trouve recasée au Ministère de la Culture en tant que chargée de Mission?

En Angleterre, un ex député travailliste a fait 18 mois de prison suite à l'affaire dite des notes de frais, il a même remboursé !!

Il faudra bien un jour que cela cesse, c'est un système qui est pervers et malsain !!
a écrit le 20/05/2015 à 17:04 :
hahaha! toujours aussi rigolo
la reprise c'est une variation de stock et un peu de conso!!!!
il devrait mettre une perruque, et faire le tour des boites en ' client mystere', on lui dirait pourquoi l'investissement ne va pas reprendre ( en france)
ce qui a ete seme depuis 2012 porte a peine ses fruits, et deja il se plaind! il ne va pas etre decu du voyage!!! ( enfin sauf s'il cree lui meme une boite avec son temps et son argent en sacrifiant lui meme sa vie de famille, car a part lui ca n'interesse plus ni les petites ni les grosses boites!!! ;-))))))) )
a écrit le 20/05/2015 à 16:57 :
"Ce qui compte, c'est qu'à la fin de cette année", à la fin du mandat de FH, il y ait un semblant de croissance pour qu'il soit reélu. On peut donc s'attendre à de nouveaux changements de méthode pour calculer le PIB.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :